3 analgésiques naturels pour combattre le lumbago

6 novembre 2020
En général, le lumbago se manifeste après une chute ou un coup violent dans le dos. Bien qu'il puisse également survenir à la suite d'une séance d'exercices inadaptée, une charge excessive de poids ou une mauvaise posture.

Le lumbago est une douleur intense au niveau du dos et de la taille, mais elle est parfois également perçue dans les muscles et les fessiers. Il est généralement le résultat de mauvaises postures répétées, du port de surcharge ou de lésions musculaires. Combattre un lumbago est une tâche qui exige de la constance et de la persévérance.

Par ailleurs, il est courant qu’un lumbago se manifeste à la suite d’une chute ou d’un coup violent dans le dos. Même s’il peut également apparaître après avoir réalisé du sport de manière inadéquate, porter beaucoup de poids ou une mauvaise posture.

Types de lumbago

Une femme qui a mal au dos.

“Un lumbago peut survenir de manière ponctuelle, ou bien, devenir un problème chronique et répétitif.”

Pour faire face à un lumbago, il est important de connaître les différents types. En fonction de leurs caractéristiques, cette douleur peut se classer comme ce qui suit.

Lumbago occasionnel

Il s’agit d’une douleur qui apparaît dans la zone lombaire après avoir fait un effort soudain ou adopter une mauvaise postureCe sont des douleurs qui disparaissent d’elles-mêmes et durent entre 3 et 4 jours.

Lumbago chronique ou répétitif

Si ces épisodes de lombalgie surviennent régulièrement et durent plus de 12 semaines, ils peuvent finir par se transformer en lumbago chronique. On estime que dans 20 % des cas, ils deviennent chroniques. Le lumbago est également associé à la grossesse, au surpoids, à l’arthrose voire même au stress émotionnel.

Pour combattre cette douleur, il est fondamental de corriger les mauvaises postures et d’éviter les situations qui la favorisent. Ce sont les premières étapes pour soulager la gêne. De plus, il est conseillé de recevoir des séances de physiothérapie, d’acupuncture ou de massage thérapeutique, selon le cas.

Lisez également : Les meilleures postures de yoga contre le mal de dos

3 remèdes naturels pour combattre le lumbago

Le saule blanc

Les dérivés salicylés du saule sont anti-inflammatoires, surtout au niveau des articulations. Ils agissent également sur la douleur et la fièvre. Le saule est donc indiqué dans le traitement des rhumes et des états grippaux. De plus, il soulage tout type de douleurs, notamment les douleurs articulaires. Par conséquent, il est très utile pour combattre un lumbago.

En infusion, vous pouvez prendre jusqu’à 3 tasses par jour de la décoction. De préférence en association avec d’autres plantes qui stimulent son action et améliorent le goût. Par exemple, l’achillée millefeuille, la menthe, la viorne et la prêle.

Le gingembre

Racine de gingembre râpée.

“Le gingembre est une épice anti-inflammatoire qui contribue à diminuer les douleurs telles que la lombalgie. Il peut se consommer sous forme d’infusion, ou à travers un usage topique.”

Cette épice est connue pour son puissant pouvoir anti-inflammatoireCe qui lui confère de magnifiques propriétés pour combattre les douleurs lombaires. On peut utiliser le gingembre lors de lumbago sous forme d’infusion ou de cataplasme.

En cas d’infusion, vous pouvez mélanger deux cuillères à soupe de gingembre dans un demi litre d’eau. Vous pouvez ensuite la boire telle qu’elle ou imprégner une gaze de ce mélange puis l’appliquer sur la zone douloureuse.

Par ailleurs, le gingembre est aussi utile pour son effet relaxant, anti-inflammatoire et analgésique. Une autre forme d’utilisation est le massage doux. Pour cela, il suffit de mélanger 5 gouttes d’huile essentielle de gingembre avec 10 gouttes d’huiles végétales d’amandes douces.

Découvrez davantage : 13 raisons d’utiliser le gingembre quotidiennement

L’harpagophytum pour combattre le lumbago

Certaines études affirment qu’un traitement à base d’harpagophytum réduit à court terme les douleurs lombaires et le besoin de médicaments de secours. Toutefois, il est important d’indiquer que les traitements à base d’harpagophytum pour les lombalgies doivent durer au moins 2 ou 3 mois pour percevoir les effets et qu’ils soient durables.

L’harpagophytum possède des effets anti-inflammatoires, analgésiques et antispasmodiques. En raison de ses propriétés analgésiques, il est également indiqué lorsque les tissus osseux et les tendons présentent des symptômes douloureux et inflammatoires. La partie de la plante qui s’utilise est le tubercule sous forme de gélules de 450-500mg.

D’autre part, il possède également des propriétés antispasmodiques et est donc efficace pour combattre les spasmes. C’est pourquoi on l’utilise aussi pour traiter les inconforts digestifs tels que les gaz, le manque d’appétit ou la distension abdominale.

Comment prévenir la réapparition du lumbago ?

Une femme qui fait du yoga en plein air.

“La pratique régulière de techniques de relaxation est bénéfique pour diminuer les douleurs musculaires et les tensions.”

Nous vous recommandons d’éviter le plus possible les tensions nerveuses provoquées par le stress. C’est effectivement l’une des principales causes des contractures des muscles du dos et de l’apparition de la douleur.

Par conséquent, lorsque vous sentez que la zone lombaire est raide, asseyez-vous sur une chaise et pliez le tronc jusqu’à ce qu’il soit sur vos jambes. Puis maintenez cette position pendant quelques secondes.

De plus, consommer des infusions à base de mélisse ou de lavande vous aidera aussi à calmer vos nerfs et éviter les contractures produites par les tensions. La physiothérapie, les exercices de rééducation, l’acupuncture et les thérapies de relaxation comme le yoga, le taïchi ou la méditation, sont quelques-unes des pratiques qui offrent de bons résultats dans le traitement et la prévention du lumbago.

Combattre un lumbago: conclusion…

Pour éviter le lumbago et jouir d’un dos en bonne santé, il faut également maintenir un poids adéquat et pratiquer un sport régulier tel que la natation ainsi que des exercices d’étirement. Enfin, essayez d’adopter des postures correctes dans votre vie quotidienne.

  • Buka, A. J. (1934). Lumbago. The American Journal of Surgery. https://doi.org/10.1016/S0002-9610(34)90179-3
  • Mauro, G. L., Martorana, U., Cataldo, P., Brancato, G., & Letizia, G. (2000). Vitamin B12 in low back pain: a randomised, double-blind, placebo-controlled study. European Review for Medical and Pharmacological Sciences.
  • Da Silva, A. G., De Sousa, C. P. G., Koehler, J., Fontana, J., Christo, A. G., & Guedes-Bruni, R. R. (2010). Evaluation of an extract of Brazilian arnica (Solidago chilensis Meyen, Asteraceae) in treating lumbago. Phytotherapy Research. https://doi.org/10.1002/ptr.2934
  • Dunford E, DClinPsy MT. Relaxation and Mindfulness in Pain: A Review. Rev Pain. 2010;4(1):18–22. doi:10.1177/204946371000400105