3 erreurs courantes dans le compost maison

Vous faites votre propre compost et vous vous rendez compte que ça ne marche pas. Ne vous inquiétez pas, tout a une solution. Dans cet article, nous vous disons quelles sont les erreurs les plus courantes lors de la fabrication de compost maison.
3 erreurs courantes dans le compost maison

Dernière mise à jour : 24 juillet, 2021

Certaines personnes commettent des erreurs lorsqu’elles fabriquent du compost maison. Cet engrais naturel est souvent utilisé en agriculture biologique pour fertiliser différents types de plantes. C’est également une option efficace pour minimiser les déchets organiques et la pollution environnementale.

Dans son livre “Agricultura orgánica: el compost“, Adriana Van Konijnenburg, une agronome argentine, explique que les restes d’animaux et de végétaux qui atteignent le sol sont de la nourriture pour de nombreuses créatures qui y vivent.

Ces spécimens sont responsables de la transformation de ces déchets en matière organique ayant la capacité d’améliorer la porosité, la vie microbienne et la structure du sol. Que devez-vous garder à l’esprit ? Quelles sont les erreurs à éviter ? Lisez la suite pour en savoir plus !

Les bons matériaux pour faire du compost maison

Comme indiqué précédemment, le processus de compostage domestique n’est pas du tout complexe. Malgré tout, en plus de faire appel à toutes nos réserves de patience -car il s’agit d’un processus lent-, certaines questions doivent être prises en compte.

L’une d’entre elles est le matériel, car tous les restes ne se prêtent pas à ce processus. Quels sont les plus appropriés ? Voici les plus couramment utilisés.

  • Herbe coupée et séchée au soleil
  • Peaux et petits morceaux de fruits et légumes
  • Feuilles séchées
  • Marc de café et le marc de thé
  • Restes d’élagage, coupés en petits morceaux
  • Agrumes
  • Fumier animal
Mettre les restes dans le compost.
Faire du compost maison n’est pas compliqué. Cependant, il est nécessaire d’éviter certaines erreurs qui peuvent affecter sa qualité.

Vous pourriez également être intéressé par : Comment faire des rideaux avec des matériaux recyclés

3 erreurs courantes lors du compost maison

Les facteurs indiquant que quelque chose ne va pas avec le compost peuvent être variés, et ne sont pas toujours dus aux mêmes raisons. Par exemple, il peut y avoir des problèmes de température, la présence d’insectes ou l’odeur de pourriture. Quelles erreurs pourriez-vous commettre ?

1. Le compost présente une couleur bleu-vert, et l’intérieur est humide et compacté

Cela peut signifier qu’il a trop d’eau et une aération insuffisante. Pour résoudre ce problème, vous devez mélanger et émietter – pendant le tournage – les couches humides avec les couches extérieures plus sèches, explique Van Konijnenburg dans son livre.

2. Le mélange ne chauffe pas

Lorsque la décomposition commence, la température doit augmenter considérablement. Si ce n’est pas le cas, vous faites peut-être des erreurs dans votre compostage. Les causes peuvent être variées et comprennent les éléments suivants :

  • Le mélange est trop petit pour se réchauffer : pour éviter cette erreur, il est préférable de faire du compost dans des bacs.
  • Il a été réalisé avec des matériaux trop secs : c’est une erreur très simple à réparer ; il suffit d’arroser le mélange à intervalles réguliers de 12 heures.
  • Le mélange a été fabriqué en hiver : si le compost a été fabriqué à des périodes où les températures étaient trop froides, il est conseillé d’attendre le printemps pour le retourner et ajouter de nouvelles couches de matières fraîches. De cette façon, vous pourrez l’activer.
  • Il est trop humide : Dans ce cas, la mélanger avec des matériaux secs et la retourner activera la décomposition du mélange.

3. Le mélange attire les mouches et sent le pourri

Enfin, Van Konijnenburg prévient dans son livre que si vous faites ce genre d’erreur de compostage, le meilleur remède est de faire tourner le mélange et de combiner les couches les plus condensées avec des matériaux poreux et riches en carbone. Des exemples de tels ingrédients sont l’herbe sèche, la sciure de bois ou la paille.

Conseils pour faire un bon compost maison

Faire du compost maison permet non seulement de réduire la nécessité d’utiliser des engrais chimiques, mais contribue également à la protection de l’environnement. D’autre part, comme l’indique le manuel de compostage des agriculteurs de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, il présente d’autres avantages par rapport au compostage à grande échelle.

D’une part, le compost maison permet un contrôle plus précis de l’invasion des oiseaux et des rongeurs. Il favorise également le retournement du mélange et le protège du vent et de la pluie. Pour générer une bonne matière première et éviter les erreurs mentionnées ci-dessus, voici quelques recommandations.

Choisissez le type de bac à compost et la zone de travail

Le choix d’un composteur horizontal ou vertical dépendra de la quantité de matière que vous souhaitez utiliser, ainsi que du temps que vous avez à y consacrer et de l’espace disponible. Concernant ce dernier vecteur, il est recommandé que l’endroit soit de préférence ventilé, couvert et facilement accessible.

Hachez le matériel et remplissez le récipient choisi

Pour une décomposition optimale, vous devez hacher les ingrédients jusqu’à ce qu’ils aient une taille comprise entre 5 et 20 cm. Le remplissage du bac à compost peut prendre deux à trois semaines. Vous devrez ensuite le laisser reposer jusqu’à ce que le processus soit terminé et que le compost soit retiré.

Terminer le processus et obtenir le compost final

Si vous n’avez pas fait d’erreur lors de la fabrication du compost, vous devez procéder, en dernier lieu, au retournement, à l’aération, au tamisage et au contrôle de la qualité. Grâce à cela, vous serez en mesure d’extraire le compost final. Une fois le processus terminé, il ne reste plus qu’à l’utiliser.

Faire son compost maison.
Pour une décomposition optimale, il est recommandé de hacher les ingrédients jusqu’à ce qu’ils aient une taille comprise entre 5 et 20 cm.

Le compost communautaire, un moyen d’éviter les erreurs de compostage

Une étude réalisée par l’Université internationale d’Andalousie expose l’efficacité des techniques de compostage communautaire comme partie de la solution au problème des déchets solides municipaux.

Les personnes qui venaient au jardin urbain L’Hortet del Forat, à Barcelone, pouvaient avoir un contact avec leurs déchets organiques 24 heures sur 24. En plus de cela, un atelier théorique et pratique sur le compostage leur a été proposé.

La conclusion des travaux effectués est positive. Il a été déterminé que cette technique a réussi à accroître la sensibilisation, la compréhension et la capacité des citoyens en ce qui concerne la séparation et le recyclage des déchets organiques.

Les auteurs de l’étude suggèrent donc que les États prennent les choses en main pour créer des plans de prévention des déchets dans les quartiers et les villes. Ils affirment qu’ils pourraient même récompenser ou gratifier, par exemple par une réduction d’impôt, les personnes qui pratiquent un compostage régulier, chronique et correctement réalisé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Types et caractéristiques des sols de jardin
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Types et caractéristiques des sols de jardin

Les différents sols de jardin déterminent ce qui va pouvoir y pousser. Sont-ils sableux ou argileux ? Découvrons comment les reconnaître.



  • Instituto Nacional de Tecnología Agropecuaria. Van Konijnenburg, Adriana. Agricultura Orgánica: el Compost. Argentina 2007.
  • Organización de las Naciones Unidas para la Alimentación y la Agricultura. Manual de Compostaje del Agricultor: experiencias en América Latina. Chile 2013.
  • Universidad Internacional de Andalucía. Análisis de las características técnicas y sociales asociadas a procesos de compostaje comunitario. España 2012.