4 bienfaits du massage prénatal

21 juillet 2019
Comme tout massage, le massage prénatal peut aider la femme enceinte à réduire le stress, l'anxiété, les douleurs lombaires ainsi que celles dans les jambes. Il n'est cependant pas conseillé dans tous les cas.

À l’instar d’un massage normal, le massage prénatal a pour objectif la relaxation de l’esprit et du corps, le soulagement des douleurs et le bien-être. Connaissez-vous cependant ses bénéfices ?

Le massage prénatal

La seule différence entre un massage normal et un massage prénatal est que ce dernier est conçu pour les femmes enceintes. Autrement dit, ce type de massage prend en compte les particularités et les changements qui se produisent chez la femme enceinte, en adaptant ainsi la technique.

Ainsi, le masseur prénatal saura et tiendra en compte que, pendant la grossesse, le centre de gravité se déplace. Cela fait que le col, le dos et les épaules se voient soumis à une tension plus importante. Il en va de même pour le bas du dos qui subit une surcharge due à la prise de poids.

Ainsi, le massage prénatal vise à soulager ces muscles et ces zones du corps afin de réduire les gênes et les douleurs. De plus, comme tout massage, il vise également à vous faire sentir mieux, à vous détendre et à vous libérer du stress et des tensions.

Lisez également : 7 plantes médicinales pour dire adieu au stress

Les bénéfices du massage prénatal

Il diminue le stress et l’anxiété

femme enceinte éprouvant des maux de tête

Plusieurs études ont démontré l’efficacité du massage prénatal en ce concerne la réduction des niveaux de stress et d’anxiété chez les femmes enceintes. En effet, les volontaires qui ont reçu des sessions de massage prénatal de 20 minutes pendant 5 semaines, se sont déclarées moins stressées dès la première séance.

On a ainsi démontré que le groupe de volontaires qui a reçu les massages a indiqué une amélioration de leur humeur. De plus, leur niveau d’anxiété était moindre et que leur sommeil était plus réparateur. 

Par ailleurs, ces bénéfices sont également liés à un moindre taux de dépression postpartum.

Cela réduit les douleurs lombaires

L’une des gênes les plus courantes pendant la grossesse sont les douleurs lombaires. En effet, les muscles peuvent être plus sollicités en raison de la prise de poids et la pression du bébé. C’est pour cela que la femme enceinte éprouve des gênes et des douleurs.

De plus, le développement du bébé fera que l’utérus grossisse et que le centre de gravité se déplace. La posture de la femme enceinte sera ainsi différente et les muscles de la zone lombaire seront ainsi plus sollicités.

Dans ce sens, le massage prénatal peut aider à réduire l’excès de tension sur ces muscles, en les détendant. Les douleurs lombaires peuvent ainsi être soulagées grâce à ce type de massage, tout comme l’ont démontré quelques études.

A découvrir : Causes et traitements des douleurs dans la zone lombaire

Il réduit les douleurs aux pieds et aux jambes

femme enceinte faisant un massage prénatal

À l’instar des douleurs lombaires, les douleurs aux pieds et aux jambes pendant la grossesse sont très courantes, surtout pendant le dernier trimestre.

En effet, pendant la grossesse, le flux sanguin dans l’organisme augmente. De plus, les veines et les artères se compriment en raison de la prise de poids. Cela affecte la circulation. Si nous ajoutons la rétention de liquides normale à cette étape et la fatigue, il est normal que les femmes enceintes souffrent de douleurs de jambes, voire de crampes.

Pour prévenir ce trouble, on conseille de maintenir une bonne hydratation et de marcher, en évitant un style de vie sédentaire. En outre, on recommande des techniques de relaxation et d’étirement des muscles concernés.

Dans ce sens, les massages prénataux sont parfaits pour aider au soulagement de ces gênes. Ils permettent une relaxation globale et de plus, des muscles des jambes.

Le massage prénatal peut réduire le risque d’accouchement prématuré

La dépression et l’anxiété pendant la grossesse peuvent être liées à une activité fœtale plus importante et à un accouchement prématuré. Ainsi, puisque plusieurs études ont démontré que le massage prénatal peut réduire le taux de cortisol, on constate une baisse du stress et de l’anxiété et une amélioration de la dépression.

L’activité fœtale et le taux d’accouchements prématurés sont également réduits chez les femmes dépressives qui ont reçu des massages prénataux. En outre, les bénéfices ne se limitent pas à la mère. Les nouveau-nés dont la mère a reçu ce genre de massages présentent également de meilleurs taux de cortisol.

Précautions

Bien que ses bénéfices soient nombreux et les massages prénataux ne supposent presque aucun risque pour la santé, il existe certains cas dans lesquels ils sont contre-indiqués :

  • Grossesses multiples ou à risque
  • Grossesses hypertendues, avec des problèmes cardiaques ou de coagulation
  • S’il existe un saignement vaginal ou un décollement du placenta
  • En présence de vomissements, de fièvre ou de diarrhée

Pour toutes ces raisons, avant de décider si on peut recevoir un massage prénatal, vous devez :

  • Consulter votre médecin pour lui demander s’ils sont appropriés dans notre cas, quel type de massages serait le plus recommandé et dans quelles zones du corps.
  • Toujours avoir recours à un masseur spécialisé pour ce type de massages. Seul un spécialiste saura comment réaliser le massage, où, avec quelle pression et dans quelle position

 

  • Tiffany Field, « Pregnancy and labor massage », Expert Rev Obstet Gynecol. 2010 Mar; 5(2): 177–181.
  • Grote NK, Bridge JA, Gavin AR, Melville JL, Iyengar S, Katon WJ. « A Meta-analysis of Depression During Pregnancy and the Risk of Preterm Birth, Low Birth Weight, and Intrauterine Growth Restriction ». Arch Gen Psychiatry. 2010;67(10):1012–1024. doi:10.1001/archgenpsychiatry.2010.111
  • Tiffany Field et al. « Massage therapy reduces pain in pregnant women, alleviates prenatal depression in both parents and improves their relationships », Journal of Bodywork and Movement Therapies (2008) 12, 146–150
  • T. Field, M. Hemandez-Reif, S. Hart, H. Theakston, S. Schanberg & C. Kuhn (1999) « Pregnant women benefit from massage therapy », Journal of Psychosomatic Obstetrics & Gynecology, 20:1, 31-38, DOI: 10.3109/01674829909075574