4 remèdes pour traiter les champignons vaginaux

· 25 mai 2019
Une prolifération excessive de champignons dans la zone intime peut provoquer des malaises tels qu'un écoulement excessif et une mauvaise odeur. Voulez-vous apprendre à les combattre naturellement ? Nous partageons ici avec vous 5 remèdes efficaces !

Les remèdes que nous vous présentons ici pour traiter les champignons vaginaux sont des préparations maison qui combinent des ingrédients qui aident à arrêter la croissance du champignon Candida albicansBien que ce micro-organisme vive naturellement dans le vagin, sa prolifération conduit à une infection très inconfortable.

Ceux qui en souffrent ressentent généralement des malaises tels que des pertes vaginales excessives, une mauvaise odeur et des démangeaisons. De plus, il provoque parfois une sensation de brûlure lors de la miction et une douleur lors des rapports sexuelsEst-ce que ça vous dérange ? N’hésitez pas à le combattre naturellement.

Remèdes pour traiter naturellement les champignons vaginaux

Il est important de préciser que les infections vaginales à levures ne sont pas classées parmi les maladies sexuellement transmissibles (MST) . Bien que le contact sexuel facilite sa propagation, toute femme peut le développer, même sans être sexuellement active.

Les altérations de la flore bactérienne du vagin, ainsi que l’affaiblissement du système immunitaire, sont des facteurs pouvant déclencher ce problème. Il est également lié à certains changements hormonaux, au stress et au diabète, entre autres. Nous présentons 4 remèdes pour traiter les champignons vaginaux à la maison.

Découvrez : Savon naturel pour lutter contre les infections et les champignons vaginaux

1. L’huile de noix de coco

lutter contre les champignons vaginaux

L’huile de coco a été reconnue comme antifongique naturel au travers de diverses études. Bien que les preuves de ses effets continuent d’être limitées, plusieurs tests suggèrent qu’elle peut aider à lutter contre divers types de champignons.

Les chercheurs ont pu déterminer que les micro-organismes, tels que Candida albicans, sont les plus vulnérables à l’huile de coco concentrée. Ce traitement serait même plus efficace que le fluconazole, un antifongique prescrit pour lutter contre ce type de champignons.

Comment l’utiliser ?

  • Tout d’abord, essayez d’acheter de l’huile de noix de coco vierge. Les huiles raffinées n’ont pas la même qualité.
  • Pour traiter les champignons vaginaux, imbibez un tampon d’huile de coco propre et insérez-le dans le vagin.
  • Laissez agir quelques heures et enlevez-le.

Attention : évitez ce remède si vous n’êtes pas sûre de présenter une infection vaginale à levures. Évitez-le également si vous êtes enceinte ou si vous êtes allergique à l’huile de noix de coco.

2. L’huile d’origan sauvage

L’huile essentielle d’origan sauvage est l’un des remèdes naturels pour traiter les champignons vaginaux. En raison de son pouvoir antifongique et antimicrobien, il a été utilisé en médecine alternative en complément de divers types d’infections.

Comment l’utiliser ?

  • Diluez 3 ou 4 gouttes d’huile essentielle d’origan sauvage dans une cuillère à café d’huile d’olive.
  • Introduisez le produit dans une capsule et consommez-le 2 ou 3 fois par jour après avoir mangé.

3. L’acide borique

l'acide borique contre les champignons vaginaux

L’acide borique est un traitement efficace lorsque l’objectif est d’éradiquer les champignons. Grâce à son pH acide, il modifie l’environnement nécessaire au développement des champignons, ce qui facilite ainsi le contrôle de l’infection. Cependant, dans le cas du vagin, il convient de l’utiliser avec beaucoup de prudence.

Comment l’utiliser ?

  • Achetez des tablettes d’acide borique à une concentration inférieure à 2 %. Si vous en choisissez une plus élevée, cela peut être contre-productif pour cette zone sensible.
  • Ne prenez d’abord qu’une capsule comme on en trouve en pharmacie. Enfin, insérez la capsule dans le vagin, une fois par jour.
  • Si les symptômes persistent, répétez le remède le lendemain.

Attention : si vous avez un autre type d’infection ou si vous êtes enceinte, évitez d’utiliser ce remède. Vous ne devriez pas le prendre oralement. Ce traitement doit être supervisé par un médecin spécialiste.

Découvrez aussi : 8 remèdes naturels contre la vaginite bactérienne

4. La lavande

Elle ne lutte pas précisément contre les champignons responsables de l’infection. Cependant, son application externe par le biais de bains peut aider à calmer des symptômes tels qu’une irritation de la zone intime, des démangeaisons et un écoulement excessif. La plante se distingue par ses propriétés apaisantes et anti-inflammatoires.

Comment l’utiliser ?

  • Pour commencer, faites bouillir quelques fleurs de lavande dans un litre d’eau.
  • Quand elles sont à ébullition, retirez-les du feu et laissez-les reposer jusqu’à ce que la température soit appropriée pour le bain.
  • Filtrez la boisson et effectuez un bain de siège.
  • Répétez le jour suivant si les symptômes persistent.

Avez-vous essayé ces remèdes pour traiter les champignons vaginaux ? Si vous ressentez des symptômes, n’hésitez pas à les préparer chez vous. Bien sûr, gardez à l’esprit qu’il est toujours préférable de consulter le médecin pour recevoir un diagnostic précis. Le professionnel peut également suggérer d’autres types de traitements.

 

  • Ogbolu, D. O., Oni, A. A., Daini, O. A., & Oloko, A. P. (2009). In Vitro Antimicrobial Properties of Coconut Oil on Candida Species in Ibadan, Nigeria . Journal of Medicinal Food. https://doi.org/10.1089/jmf.2006.1209
  • Fife, B. (2013). Health properties of coconut oil. Agro Food Industry Hi-Tech.
  • Manohar, V., Ingram, C., Gray, J., Talpur, N. A., Echard, B. W., Bagchi, D., & Preuss, H. G. (2001). Antifungal activities of origanum oil against Candida albicans. Molecular and Cellular Biochemistry. https://doi.org/10.1023/A:1013311632207
  • Bona, E., Cantamessa, S., Pavan, M., Novello, G., Massa, N., Rocchetti, A., … Gamalero, E. (2016). Sensitivity of Candida albicans to essential oils: are they an alternative to antifungal agents? Journal of Applied Microbiology. https://doi.org/10.1111/jam.13282
  • De Seta, F., Schmidt, M., Vu, B., Essmann, M., & Larsen, B. (2009). Antifungal mechanisms supporting boric acid therapy of Candida vaginitis. Journal of Antimicrobial Chemotherapy. https://doi.org/10.1093/jac/dkn486
  • Ray, D., Goswami, R., Dadhwal, V., Goswami, D., Banerjee, U., & Kochupillai, N. (2007). Prolonged (3-month) mycological cure rate after boric acid suppositories in diabetic women with vulvovaginal candidiasis. Journal of Infection. https://doi.org/10.1016/j.jinf.2007.06.008
  • Jeannin, J. M. (2017). Malva sylvestris. Schweizerische Zeitschrift Fur GanzheitsMedizin. https://doi.org/10.1159/000478915