Saviez-vous que 4 tumeurs sur 10 peuvent être évitées ?

· 13 avril 2014
Il est indispensable de pratiquer une activité physique, de maintenir une attitude positive, de suivre une alimentation saine, et de faire des examens périodiques, car 90 % des personnes malades peuvent être guéries si elle sont diagnostiquées à temps.

Bien des recherches ont confirmé qu’au moins quatre tumeurs sur dix pourraient être évitées grâce à une bonne alimentation, un mode de vie sain et une activité physique régulière, mais surtout en demandant à son médecin un bilan médical complet au moins tous les six mois, et en suivant les directives du spécialiste, le cas échéant.

Il est possible de prévenir l’apparition d’environ 40% des tumeurs, tout simplement en adoptant des habitudes saines ! D’autre part, 90% d’entre elles guérissent lorsqu’elles sont détectées à temps et, bien entendu, si le traitement prescrit par le spécialiste a été suivi correctement. C’est pour cette raison qu’il est fondamental de réaliser régulièrement tous les bilans de santé de routine qui vont permettre de détecter d’éventuelles anomalies qui seront alors  étudiées ; si une tumeur est détectée de façon précoce, elle peut être traitée et guérie !

Les idées reçues de certains…

Bien des gens pensent de façon erronée que l’on ne peut pas prévenir un cancer, qu’il n’est pas possible de l’éviter parce qu’il est héréditaire ou qu’il est peut-être provoqué par l’environnement ; ce sont là des attitudes qui peuvent les prédisposer à développer ce type de maladie, car cette mentalité leur fait négliger les mesures de prévention en supposant qu’elles seront inutiles. Mais ce qu’ils ignorent sans doute, c’est que cette maladie résulte souvent de causes ou de comportements individuels, comme l’explique Andreas Ullrich, du Centre de Contrôle du Cancer de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en Suisse.

Il faut changer de style de vie pour éviter les tumeurs !

Il est donc nécessaire d’effectuer des changements dans notre style de vie, comme par exemple :

De même, une personne qui consomme beaucoup d’alcool court un grand risque de développer un cancer. Cette affirmation a été faite suite à une étude canadienne qui a démontré que la consommation régulière et prolongée d’une seule boisson alcoolisée par jour peut prédisposer un individu à développer un cancer. De plus, il est confirmé que la consommation de dix grammes d’alcool par jour fait augmenter de 300% la probabilité de développer un cancer du sein !

L’obésité est, elle aussi, un facteur qui peut multiplier les risques de développer un cancer après la ménopause. L’indice de masse corporelle ne devrait pas dépasser le seuil de 28.5, et cela est valable pour tout le monde.

Tous les spécialistes s’accordent sur l’importance d’adopter de bonnes habitudes alimentaires, et donc d’augmenter sa consommation d’une grande variété de fruits et de légumes, ainsi que de céréales complètes. Il faut par contre réduire sa consommation de viande rouge et de sel. D’autre part, il est important de consommer davantage de poisson et d’huile d’olive vierge, et surtout d’utiliser l’ail et l’oignon dans nos préparations culinaires, et d’y ajouter des épices comme le curcuma et le romarin.

Ail
L’ail, un allié précieux face au cancer du poumon.

Il faut également tenir compte des virus et de certaines bactéries qui peuvent prédisposer l’organisme à développer certains types de cancer, comme dans le cas du papillomavirus humain qui est directement lié au cancer de l’utérus, ou dans celui d’une bactérie, l’Hélicobacter pylori, qui augmente le risque de développer un cancer de l’estomac.

Rappelez-vous !

Il est très important d’effectuer les contrôles médicaux de routine et de se soumettre aux examens prescrits par le médecin, car ces démarches permettront d’établir un diagnostic précoce et de commencer immédiatement un traitement.

Une démarche tout aussi importante est d’avoir une attitude positive face aux circonstances de la vie, de ne pas se laisser dépasser par les problèmes et de garder sa bonne humeur !