5 soins pour traiter la vaginose bactérienne

6 juin 2020
La vaginose bactérienne est une infection vaginale qui se développe à partir d'une prolifération de bactéries. Bien que les antibiotiques aident à la soulager, il est également essentiel d'appliquer d'autres soins. Découvrez-les !

Pour traiter la vaginose bactérienne, votre médecin peut vous prescrire certains antibiotiques par voie orale ou sous forme de crème.

Cependant, d’autres soins sont essentiels pour traiter cette infection. Comment la gérer correctement ? Nous vous l’expliquons dans cet article.

La vaginose bactérienne est un type d’infection vaginale qui se développe à partir d’une surcroissance de bactéries dans la zone intime. A l’état naturel, le vagin possède une flore bactérienne qui le protège des microorganismes nuisibles. Cependant, lorsque son pH est modifié, la bactérie se développe et l’infection se produit.

Il en résulte des symptômes inconfortables tels qu’un écoulement important et épais, une mauvaise odeur et des démangeaisons dans la zone intime. On pense qu’elle est liée aux douches vaginales, à l’utilisation de produits parfumés, aux rapports sexuels non protégés et à l’utilisation de certains médicaments. Comment peut-on la contrôler ?

Soins pour le traitement de la vaginose bactérienne à la maison

Les cas légers de vaginose bactérienne sont asymptomatiques et disparaissent sans traitement.

Toutefois, lorsqu’elle provoque un malaise et des symptômes, le médecin peut suggérer des médicaments antibiotiques tels que le métronidazole, le tinidazole ou la clindamycine pour un usage topique.

Cependant, outre les médicaments, il existe d’autres traitements de la vaginose bactérienne à domicile. Ce sont des stratégies simples qui aident à bloquer la croissance de bactéries nocives en aidant à réguler le pH vaginal. Découvrez-les !

Lisez également : Soulagez les symptômes de la vaginose bactérienne avec ces 6 remèdes naturels

1. Consommer du yaourt nature

Une femme mangeant un yaourt pour apaiser la vaginose bactérienne

Le yaourt nature aux probiotiques est un aliment très bénéfique dans le traitement de la vaginose bactérienne. Grâce à sa teneur en cultures vivantes, il contribue à rétablir une flore vaginale normale. En retour, il renforce les fonctions du système immunitaire et améliore la réponse contre les agents pathogènes.

  • Pour bénéficier de ces avantages, assurez-vous de manger au moins une portion de yaourt par jour. Vous pouvez également appliquer une petite quantité de yaourt à l’extérieur du vagin.

2. Prendre des probiotiques

Le yaourt nature est une source importante de probiotiques. Cependant, il existe de nombreuses autres options appropriées pour traiter la vaginose bactérienne.

Selon des recherches menées en 2014, la prise quotidienne de suppléments probiotiques peut aider à prévenir les infections vaginales.

  • Les probiotiques sont disponibles sous de nombreuses formes. On les obtient également naturellement en consommant des aliments fermentés tels que la choucroute, le kéfir ou le kombucha, entre autres.

3. Porter des vêtements en coton respirant

En cas de vaginose bactérienne, porter des sous-vêtements en coton

Il existe des sous-vêtements dont les matériaux de fabrication ne sont pas aussi respirants que ceux en coton.

Les sous-vêtements en spandex et autres tissus synthétiques peuvent emprisonner l’humidité et créer un environnement propice au développement des bactéries.

Ainsi, pour aider à accélérer la guérison d’une vaginose bactérienne et prévenir de futures infections, il est préférable de s’assurer de porter des sous-vêtements en coton respirant. Il est également important d’éviter de porter des pantalons trop serrés.

Découvrez : 7 remèdes maison pour lutter contre la vaginose

4. Avoir une bonne hygiène pour éviter la vaginose bactérienne

La pratique de bonnes habitudes d’hygiène intime est essentielle pour prévenir et traiter la vaginose bactérienne.

Bien que beaucoup de personnes l’ignorent, les zones anale et vaginale sont très proches l’une de l’autre. De ce fait, les bactéries du rectum passent souvent dans le vagin. C’est pourquoi certains soins sont essentiels.

  • Vous devez toujours vous essuyer de l’avant vers l’arrière après être allé aux toilettes
  • Vous devez également veiller à changer vos tampons et serviettes plusieurs fois par jour pendant vos règles
  • Si vous utilisez des jouets sexuels, ils doivent être très bien nettoyés avec du savon et de l’eau chaude
  • Lorsque vous avez des relations sexuelles, il est préférable d’utiliser un préservatif

5. Lavez-vous les mains avant de toucher la zone intime

 

Bien que le lavage constant des mains fasse partie des bonnes pratiques d’hygiène, il est essentiel d’en faire une mention spéciale. Pourquoi ? La plupart des femmes ne se lavent pas les mains avant d’avoir un contact avec leur zone intime. Elles le font presque toujours après.

Toutefois, il est préférable de le faire avant et après tout contact avec le vagin. Les mains entrent en contact avec de nombreuses surfaces et bactéries. Ainsi, le fait de toucher les parties intimes sans se laver peut provoquer ou aggraver une vaginose bactérienne.

  • Veillez à bien vous laver les mains avant d’aller aux toilettes ou d’avoir un contact avec votre zone intime. Essayez d’utiliser un savon antibactérien pour plus de sécurité.

Vous remarquez des anomalies dans vos pertes vaginales ? Une mauvaise odeur dans votre zone intime ? Vous avez peut-être une vaginose bactérienne. Appliquez les conseils ci-dessus pour soutenir votre traitement. Si vous ne remarquez pas d’amélioration dans un court laps de temps, consultez votre médecin ou votre gynécologue.

 

  • Rosca, A., & Cerca, N. (2018). Bacterial vaginosis. In Diagnostics to Pathogenomics of Sexually Transmitted Infections. https://doi.org/10.1002/9781119380924
  • Senok, A. C., Verstraelen, H., Temmerman, M., & Botta, G. A. (2009). Probiotics for the treatment of bacterial vaginosis. Cochrane Database of Systematic Reviews. https://doi.org/10.1002/14651858.CD006289.pub2
  • Neri, A., Sabah, G., & Samra, Z. (1993). Bacterial vaginosis in pregnancy treated with yoghurt. Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica. https://doi.org/10.3109/00016349309013342
  • Homayouni, A., Bastani, P., Ziyadi, S., Mohammad-Alizadeh-Charandabi, S., Ghalibaf, M., Mortazavian, A. M., & Mehrabany, E. V. (2014). Effects of probiotics on the recurrence of bacterial vaginosis: A review. Journal of Lower Genital Tract Disease. https://doi.org/10.1097/LGT.0b013e31829156ec
  • Wilson, J. (2004). Managing recurrent bacterial vaginosis. Sexually Transmitted Infections. https://doi.org/10.1136/sti.2002.002733