5 types d’irritations cutanées fréquentes chez le bébé

7 octobre 2020
La peau des bébés est extrêmement sensible. C'est pourquoi, les irritations sont fréquentes pendant les premiers mois de vie. La plupart sont des cas bénins qu'il est important de connaître.

Il existe 5 types d’irritations cutanées fréquentes chez le bébé que tout parent doit connaître. Il s’agit de l’érythème fessier, de l’acné néonatale, de la croûte de lait, de la dermatite atopique du nourrisson, et de la miliaire ou de la sudamine.

Dans cet article, nous évoquerons leurs caractéristiques principales ainsi que les résultats de quelques études récentes. Par ailleurs, nous vous donnons quelques conseils simples et efficaces pour aider à prévenir ces problèmes cutanés.

La peau du bébé

Soins du bébé.

“Chez les bébés, la peau se caractérise par sa finesse et sa plus grande prédisposition aux irritations.”

La peau du bébé est très différente de celle de l’adulte. Elle est plus fine, moins poilue, produit moins de sueur et également moins de sécrétions sébacées. Ces différences sont encore plus évidentes chez les bébés prématurés.

L’exposition de cette peau délicate au climat, aux bactéries et aux éventuelles lésions par contact la rend plus vulnérable durant les premiers mois de la vie. Elle nécessite donc de soins spécifiques tous les jours.

5 types d’irritations cutanées fréquentes chez le bébé

La plupart des irritations cutanées chez le bébé ne sont pas graves. Mais elles génèrent souvent une inquiétude importante et une anxiété chez les parents. Nous abordons donc tout cela plus en détails.

Néanmoins, il faut toujours consulter un médecin au moindre symptôme. En effet, il existe des maladies importantes qui peuvent se manifester par des signes cutanés. Dans ces cas, un diagnostic précoce est fondamental.

1. Erythème fessier

Les irritations cutanées chez le bébé.

“L’érythème fessier est l’une des affections les plus communes, causée, dans la plupart des cas, par des infections fongiques.”

Tout d’abord, malgré les immenses progrès réalisés en termes de couches et de matériaux absorbants, elles peuvent également favoriser quelques irritations cutanées chez le bébé qui est encore en développement. En effet, l’humidité et le contact avec les selles sont des facteurs qui favorisent l’apparition de l’érythème fessier.

Cette étude récente publiée dans la revue Pediatric Dermatology a montré une relation entre la majorité des cas d’érythème fessier et l’infection par le champignon Candida albicansCependant, elle souligne également qu’il existe moins de cas de ce type de dermatite chez les bébés qui sont allaités. L’étude propose donc cette habitude comme moyen de prévention.

Lisez aussi : Avantages et inconvénients des couches lavables

2. Irritations cutanées fréquentes chez le bébé : acné néonatale

L’acné néonatale a tendance à apparaître lors du premier mois de vie. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une manifestation cutanée bénigne et temporaire, comme le signale un article publié dans Protocols of Dermatology. Toutefois, elle peut parfois présenter un déséquilibre hormonal plus grave.

Ce type d’acné survient sur le front, le nez et les joues principalement. Elle peut être liée au champignon Malassezia. Pour soulager les symptômes, une lotion topique est prescrite et l’acné disparaît en quelques semaines.

3. La croûte de lait

Croûte de lait sur le cuir chevelu d'un bébé.

“La croûte de lait survient généralement après les premiers mois de vie. Des crèmes peuvent s’appliquer pour améliorer les symptômes.”

Il s’agit d’une dermatite séborrhéique qui affecte le bébé lors des premiers trois mois de vie. C’est ce que démontre cette étude publiée dans la revue Medical, Cosmetic and Surgical Dermatology. Elle provoque des plaques sur le cuir chevelu avec des caractéristiques grasses et squameuses, en plus de rougeurs.

La croûte de lait apparaît souvent naturellement. Il est possible de la soulager grâce à l’application d’huile d’olive sur la zone affectée. Néanmoins, certains cas requièrent un traitement médical. Il est donc préférable de consulter un pédiatre.

Découvrez également : 6 choses à savoir sur la croûte de lait

4. Dermatite atopique du nourrisson

Un bébé sur dix peut souffrir de cette affection au cours des trois premiers mois de vie. Ce type de dermatite survient généralement sur les joues, le cou et les bras.

Elle est causée par une altération des lipides de la peau, qui rend leur fonction protectrice difficile. En outre, ce déséquilibre entraîne des rougeurs, des démangeaisons ainsi qu’une sécheresse cutanée. Le bébé peut alors se gratter et se blesser.

D’autre part, il est judicieux d’utiliser des savons doux et naturelsainsi que des huiles végétales qui aident à restaurer la barrière protectrice de la peau. Par exemple, l’usage d’huile d’olive ou d’amande douce est préconisé. A condition de consulter au préalable un médecin.

5. Miliaire ou sudamine, l’une des irritations cutanées fréquentes chez le bébé

Enfin, ce trouble cutané affecte environ 40 % des bébés, souvent au cours du premier mois de vie. Mais il peut également apparaître à tout âge. Surtout dans les régions où le climat est chaud et humide.

La cause de la miliaire ou sudamine est une obstruction des pores menant aux glandes sudoripares, empêchant alors l’élimination de la sueur. Cette rétention donne lieu à de petits boutons rouges et blancs, voire même des ampoules. Ils apparaissent sur le visage, le cou ou le dos.

Par ailleurs, la miliaire a tendance à disparaître sans aucun traitement spécifique. Cependant, pour aider à prévenir son arrivée, il est fondamental d’éviter la chaleur excessive du bébé et choisir des habits avec des tissus naturels comme le coton.

En bref, comme vous avez pu le constater, ces irritations cutanées sont les plus communes chez les bébés pendant les premiers mois de vie. Il est donc nécessaire de suivre correctement les soins adaptés à leur peau si délicate. Enfin, face au moindre doute, consultez un médecin.