6 causes médicales des sueurs nocturnes

Si des sueurs nocturnes apparaissent à n'importe quel moment, même s'il fait froid ou si nous ne nous sentons pas au chaud, nous devons aller chez un spécialiste pour réaliser des tests afin d'écarter certaines complications médicales.

La transpiration est le processus par lequel le corps régule sa température et les niveaux d’urée, d’acides aminés essentiels et d’autres substances qui sont retenues en son sein.

La sueur est produite généralement dans une large mesure lorsque des activités sportives ou toute autre tâche nécessitant un effort physique important sont exécutées. De plus, elle est associée à la température chaude de certains milieux ou au climat.

Bien qu’il s’agisse d’une réaction normale de l’organisme, elle interrompt parfois les nuits et devient un déclencheur de problèmes de sommeil.

Si nous pouvons négliger les sueurs nocturnes dans un premier temps, leur récurrence est une raison de suspecter la présence d’un dysfonctionnement corporel important.

Comme nous savons que beaucoup ignorent les raisons de ce phénomène, nous allons partager avec vous, dans la suite de cet article, 6 facteurs qui peuvent être à l’origine.

1. La ménopause

sueurs nocturnes pendant la ménopause

La ménopause est la cause médicale la plus fréquente des sueurs nocturnes chez les femmes.

Les changements hormonaux soudains, en particulier la diminution des niveaux d’œstrogènes, en sont le principal déclencheur.

Les femmes qui en souffrent ressentent une sensation de bouffées de chaleur qui perturbe leur période de sommeil et, souvent, leur fréquence cardiaque est également modifiée.

  • Pour faire face à ce symptôme, il peut être nécessaire de prendre un complément pour réguler l’activité hormonale.
  • En général, il est recommandé de dormir dans un environnement frais, avec des vêtements confortables et des draps en fibres naturelles.

Lisez aussi : Comment la ménopause affecte votre santé cardiaque

2. La consommation de certains médicaments

Les traitements à base de certains médicaments peuvent avoir ce symptôme comme effet secondaire.

Des études suggèrent que certains médicaments contre l’anxiété et la dépression peuvent causer des périodes de sueurs nocturnes également.

Les autres traitements associés à ce trouble sont généralement basés sur :

  • Des médicaments hormonothérapeutiques
  • Des médicaments qui abaissent le taux de sucre dans le sang
  • De la cortisone, une hormone stéroïde utilisée pour réduire l’inflammation et soulager la douleur

3. La tuberculose

sueurs froides pendant la tuberculose

La plupart des facteurs associés aux sueurs nocturnes ne constituent pas un problème grave ou difficile à traiter.

Cependant, elles peuvent parfois être causées par des maladies chroniques, comme la tuberculose.

Cette maladie compromet grandement la santé pulmonaire et s’accompagne presque toujours d’épisodes répétés de transpiration.

Le symptôme peut apparaître avec :

  • Des épisodes de fièvre élevée
  • Des douleurs thoraciques
  • Une toux accompagnée de sang
  • Des difficultés à respirer

4. Des problèmes neurologiques

L’anxiété et la nervosité peuvent faire monter la température de votre corps, forçant votre organisme à transpirer pour le ramener à un niveau normal. Cette réaction est tout à fait normale et, en fait, ne se produit pas seulement la nuit.

Cependant, lorsqu’elle se produit pendant la période nocturne, elle peut être récurrente et excessive, et pourrait être liée à des conditions médicales qui affectent le système neurologique, comme la maladie de Parkinson et la neuropathie.

  • Les dommages causés au système nerveux par ces maladies peuvent conduire à l’échec des signaux envoyés aux glandes sudoripares, ce qui entraîne cette manifestation.

5. L’hyperhidrose chronique

sueurs nocturnes et hyperhidrose

L’hyperhidrose est le terme médical désignant la transpiration excessive. Il s’agit d’un trouble courant qui, bien qu’il n’ait pas de cause médicale autre que la génétique, est considéré comme chronique.

Pour des raisons évidentes, les patients atteints de cette condition peuvent avoir des sueurs nocturnes, à tel point qu’ils se sentent étouffés.

  • Ces personnes ont besoin d’un environnement plus frais pour se reposer, parce que ce que beaucoup considèrent comme des « températures normales » est trop chaud pour elles.
  • Il ne s’agit pas d’un problème de santé grave, mais parfois le symptôme est trop inconfortable et difficile à gérer.

Visitez cet article : Comment réduire la transpiration des pieds avec 5 remèdes maison

6. L’hyperthyroïdie

L’hyperthyroïdie est une condition qui se produit lorsque la glande thyroïde produit des hormones à des niveaux supérieurs à la normale.

Par conséquent, le métabolisme est affecté et la personne commence à ressentir de l’inconfort et des changements dans son corps.

  • Une forte sensation de fatigue le jour et une transpiration excessive la nuit peuvent alerter sur la présence de ce problème.
  • Une intolérance à la chaleur se produit et la température de la chambre à coucher doit être régulée afin d’atteindre le repos.
  • Ces symptômes s’accompagnent de changements dans le poids corporel, de tremblements des mains et d’une perte de cheveux excessive.

Votre sommeil est-il interrompu par la transpiration ? Ce symptôme est des plus handicapants et peut provoquer de l’insomnie s’il n’est pas traité.

Même si elles ne révèlent pas toujours la présence d’un problème de santé autre, les sueurs nocturnes dont vous souffrez doivent être examinées par un médecin si elles se manifestent de manière excessive et prolongée.

 

Catégories: Soins Étiquettes:
A découvrir aussi