6 vérités sur la consommation excessive de sel

15 avril 2020
Nous consommons plus de sel que la quantité journalière recommandée. Nous savons pourtant que consommer une quantité excessive de sel peut entraîner des problèmes de santé. L'inverse est aussi vrai : ingérer trop peu de sel peut aussi nuire à la santé. Que faut-il savoir sur le sujet ? 

Le sel commun ou chlorure de sodium est un composé minéral que nous utilisons quotidiennement en tant que condiment. Or, depuis plusieurs années, les spécialistes nous alertent sur les dangers d’une consommation excessive de sel.

Le sel a même été qualifié de venin blanc, au même titre que le sucre de table et les farines raffinées, notamment parce qu’une consommation excessive de sel pendant une période de temps prolongée peut entraîner des problèmes de santé. Est-ce bien vrai tout ce que l’on entend dire sur la consommation de sel ?

Dans la suite de cet article, nous souhaitons vous livrer quelques informations sur les vérités les plus importantes au sujet de la consommation démesurée de cet ingrédient. Lisez bien ces informations et faites en sorte de suivre les recommandations données.

1. Une consommation excessive de sel augmente la pression artérielle

Un patient ayant une consommation excessive de sel auquel on prend la tension

De nombreuses preuves suggèrent que le sel influe considérablement sur l’augmentation du taux de pression artérielle. Une pression artérielle élevée chronique correspond en termes médicaux à de l’hypertension artérielle.

L’hypertension artérielle favorise le risque de souffrir d’un accident vasculaire cérébral ou d’une maladie coronarienne, l’une des principales causes de mortalité dans les pays industrialisés.

Certains tests réalisés notamment au Royaume-Uni, au Japon et en Finlande ont démontré que la diminution de la consommation journalière de sel faisait baisser la pression artérielle et réduisait ainsi le risque de mort à cause d’un accident vasculaire cérébral.

Néanmoins, comme le soulignent les experts, ces résultats positifs ont pu être renforcés par la mise en pratique d’autres habitudes sains en parallèle.

Cet article peut également vous intéresser : Découvrez 4 remèdes naturels qui vous aideront à traiter l’hypertension

2. Une consommation excessive de sel est un facteur de risque du cancer de l’estomac

De nos jours, le cancer de l’estomac continue d’être l’un des cancers les plus communs. Les variations géographiques des taux d’incidence sont telles que les chercheurs pensent qu’il existe un lien entre ce type de cancer et les habitudes alimentaires.

Les principaux facteurs diététiques liés à cette maladie sont les suivants : consommation habituelle d’aliments fumés, de produits conservés dans du sel et d’aliments riches en nitrites.

Certaines études épidémiologiques se sont intéressées à la relation entre la consommation excessive de sel et le cancer de l’estomac. Une méta-analyse d’études longitudinales montre que :

“Il existe une forte relation défavorable entre l’ingestion totale de sel, les aliments riches en sel et le risque de cancer gastrique au sein de la population générale.” 

Dans certaines études, les chercheurs mettent l’accent sur les conserves de viande, de poisson ou encore de légumes. Grosso modo, les preuves cliniques et épidémiologiques indiquent qu’une diminution de la consommation de sel et de produits riches en sel pourrait faire baisser le taux d’incidence du cancer de l’estomac.

3. Les patients qui souffrent de problèmes rénaux doivent contrôler leur consommation de sel

Les personnes qui souffrent de problèmes rénaux chroniques doivent absolument éviter de consommer trop de sel. Les maladies rénales chroniques sont liées à des facteurs de risque de cardiopathie et à l’aggravation de la fonction rénale.

Étant donné le rôle que jouent les reins dans l’équilibre du sodium, il est important que ces patients modèrent leur consommation de sel. Dans le cadre d’une révision d’études scientifiques, les chercheurs ont pu observer des effets positifs sur l’hypertension artérielle et sur l’excrétion du sodium en 24 heures.

De la même manière, le risque de souffrir d’un œdème est plus faible. Néanmoins, les chercheurs n’ont pas pu déterminer les effets à long terme de la diminution de la consommation de sel, comme, par exemple, la diminution du taux de mortalité ou l’aggravation de la fonction rénale.

4. Nous consommons trop de sel

La consommation de sel

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de consommer environ 5 grammes de sel par jour. Le problème est que, de nos jours, nous sommes beaucoup à consommer plus que la quantité journalière recommandée. Cela vaut aussi pour les enfants.

Dans certains pays où la consommation de sel de la population a été quantifiée, la quantité journalière consommée varie entre 8 et 12 grammes.

5. Il faut prêter attention à l’apport en sel que nous ne contrôlons pas

En général, la consommation excessive de sel de la majorité de la population n’est pas due à l’ajout de sel en cuisine. On estime que l’ajout de sel en cuisine représente seulement entre 20 et 25 % du total : le sel présent dans les aliments que nous achetons a un poids beaucoup plus important.

Le pourcentage restant provient de la consommation des aliments suivants :

  • Cubes de bouillon et soupes préparées
  • Sauces commerciales
  • Pain, biscuits et céréales industrielles
  • Charcuterie et autres préparations à base de viande telles que les frankurts ou les saucisses
  • Snacks et fruits secs salés

Par conséquent, l’une des meilleures mesures à adopter pour réduire sa consommation de sel consiste à toujours choisir, dans la mesure du possible, des aliments frais. Les aliments suivants sont donc à préférer :

  • Fruits et légumes
  • Oeufs
  • Légumineuses
  • Céréales complètes
  • Poisson
  • Viande maigre fraîche

Cet article peut également vous intéresser : Est-il sain de consommer des aliments fermentés ?

6. Il est aussi dangereux de consommer trop peu de sel

Ni trop de sel, ni trop peu. Certes, il faut veiller à ne pas en consommer de manière démesurée, mais il ne faut pas non plus l’éliminer complètement de notre alimentation ou en consommer trop peu.

Il faut trouver un équilibre. Le sel est important : grâce au sodium, notre organisme est capable de maintenir un bon taux d’hydratation, de transporter l’oxygène ainsi que des nutriments et de produire une stimulation nerveuse.

Une consommation insuffisante ou très pauvre en sel peut aussi entraîner des problèmes de santé. Paradoxalement, une consommation insuffisante de sel constitue également un facteur de risque pour l’hypertension artérielle et les maladies cardiovasculaires.

Vous savez tout maintenant sur les vérités les plus répandues au sujet du sel. Consommez du sel de manière équilibrée. Consultez votre médecin ou un nutritionniste si vous avez encore des doutes sur le sujet.

 

  • Braam B. et al. Understanding the two faces of low-salt intake. Current Hypertension Reports. Junio 2017.
  • D’Elia L. et al. Dietary salt intake and risk of gastric cancer. Cancer treatment and research. 2014. 159:83-95.
  • McMahon EJ. et al. Ingesta de sal dietética modificada para pacientes con nefropatías crónicas. Cochrane Database of Systematic Reviews. 2015. (2), art n. CD010070.
  • Ritz E., Mehls O. Salt restriciton in kidney disease – a missed therapeutic opportunity? Pediatric Nephrology . 2009. 24 (1): 9-17.
  • Xiao Qin W. et al. Review of salt consumption and stomach cancer risk: Epidemiological and biological evidence. World Jornal of Gastroenterology. Mayo 2009. 15(18):2204-2213.