7 conseils pour prévenir la parodontite

Les maladies parodontales peuvent avoir de graves conséquences sur la santé bucco-dentaire et sur la santé générale. Découvrez ici quelques stratégies pour prévenir leur apparition.
7 conseils pour prévenir la parodontite

Dernière mise à jour : 27 mai, 2022

La santé bucco-dentaire va au-delà du fait de ne pas avoir de caries et d’afficher un sourire éclatant et aligné. Les gencives méritent aussi quelques soins. Nous vous expliquons ici comment prévenir la parodontite.

Les maladies parodontales sont des maladies très courantes. Leur prévalence augmente avec l’âge. Souvent, leur développement est progressif, lent et silencieux.

Si la parodontite n’est pas traitée à temps, elle peut entraîner la perte des dents, avec les conséquences négatives que cela entraîne sur la parole, la nutrition, l’apparence et la santé générale. De plus, cette infection buccale augmente le risque d’autres maladies systémiques, telles que le diabète et les maladies cardiaques. Elle est également associée à des complications pendant la grossesse. Comment la prévenir ?

La parodontite

La parodontite, également appelée « maladie parodontale » ou « pyorrhée », est une infection bactérienne des tissus de soutien des dents. En particulier, elle compromet les gencives, le ciment qui recouvre les racines dentaires, le ligament parodontal et l’os alvéolaire, qui sont chargés de maintenir les éléments dentaires fixés.

L’inflammation des gencives ou gingivite survient au début de la maladie. Il s’agit d’une réponse défensive du corps à la présence et à l’accumulation de plaque bactérienne et de tartre qui irritent la structure.

Le tissu gingival devient rouge foncé, gonfle, fait mal et saigne facilement. Si la gingivite n’est pas traitée, l’inflammation augmente et les bactéries atteignent des zones plus profondes, entraînant une infection des structures dentaires de soutien.

L’union de la gencive avec la dent s’approfondit et des poches parodontales se forment. De plus, la destruction du ligament parodontal et de l’os provoque le déchaussement des dents, voire leur perte. Cette situation provoque des problèmes pour mâcher, manger et parler.

De plus, il y a une détérioration de l’apparence qui provoque une faible estime de soi et l’abandon de certaines activités sociales. Les autres complications associées sont les suivantes :

  • Diabète
  • Cardiopathie
  • Risque de maladies neurodégénératives
  • Problèmes pendant la grossesse, tels qu’un accouchement prématuré et la naissance d’enfants avec un faible poids
Qu'est-ce que la parodontite ?
L’accumulation de plaque bactérienne et de tartre entraîne des complications comme la maladie parodontale.

Les symptômes de la parodontite

La détection précoce des manifestations de la parodontite facilite son diagnostic et son traitement. Il est donc essentiel d’être attentif aux signes. Parmi les principaux symptômes, figurent les suivants :

  • Gencives rouges et enflées
  • Saignement des gencives lors du brossage des dents ou saignements spontanés
  • Mauvaise haleine permanente
  • Mauvais goût ou sensation de mauvais goût
  • Sensibilité
  • Douleur à l’heure de mâcher
  • Mobilité dentaire ou dents mobiles
  • Rétraction des gencives ou des dents avec des couronnes plus longues.

Ces symptômes n’apparaissent pas du jour au lendemain, mais plutôt progressivement. Il est nécessaire de suivre un traitement dentaire pour éviter les conséquences les plus graves de ce trouble.

Les causes

La parodontite est causée par l’accumulation de plaque bactérienne le long et en dessous de la ligne des gencives. Ce film de bactéries et de débris alimentaires adhère aux surfaces buccales. S’il n’est pas éliminé avec une bonne hygiène, il peut se calcifier, entraînant l’apparition de tartre.

Le tartre, qui peut être de couleur blanchâtre, jaunâtre ou brunâtre, apparaît comme un grain dur et rugueux. S’il s’accumule de plus en plus profondément, il provoque des poches parodontales et affecte les tissus de soutien de la dent.

Il faut savoir que, contrairement à la plaque dentaire, le tartre ne s’élimine pas avec le brossage des dents. Un nettoyage professionnel est nécessaire pour éliminer tous les dépôts de tartre. Certains facteurs qui prédisposent à cette condition sont les suivants :

  • Mauvaise hygiène dentaire ou hygiène dentaire inadéquate
  • Tabac
  • Maladies systémiques qui augmentent les dommages aux tissus de soutien, comme le diabète et l’ ostéoporose, par exemple
  • Changements hormonaux, tels que ceux qui se produisent pendant la grossesse et la ménopause
  • Problèmes nutritionnels, tels que l’obésité et la carence en vitamine C
  • Utilisation de certains médicaments, en particulier ceux qui provoquent une sécheresse de la bouche
  • Facteurs génétiques
  • Problèmes d’immunité, tels que la leucémie, le VIH / SIDA ou les traitements contre le cancer


7 mesures pour prévenir la parodontite

Malgré l’agressivité de cette pathologie, il existe des mesures simples qui contribuent à sa prévention. Découvrez ci-après 7 recommandations clés.

1. Brossez-vous les dents efficacement

Un brossage correct et régulier des dents est l’un des moyens les plus simples et les plus efficaces de prévenir la parodontite. Avec cette simple manœuvre, il est possible d’éliminer les accumulations de plaque bactérienne, responsable de la pathologie.

Le brossage des dents doit être effectué au moins deux fois par jour et, si possible, après chaque repas. Une brosse à poils doux doit être utilisée.

Il est essentiel d’exécuter la technique correctement. Il faut prendre soin de désinfecter toutes les faces et côtés des dents présentes dans la bouche. De plus, il est nécessaire de nettoyer la langue, où les bactéries s’accumulent également.

Pour que la brosse à dents remplisse sa fonction, elle doit être en bon état. Pour cette raison, il est conseillé de la changer tous les 3 mois ou lorsque les poils sont ouverts ou endommagés. Pour certaines personnes, l’utilisation d’une brosse à dents électrique peut grandement contribuer à contrôler la plaque.

2. Utilisez du fil dentaire

Pour prévenir la parodontite, il est nécessaire d’intégrer le fil dentaire à votre routine d’hygiène bucco-dentaire, au moins une fois par jour. Passer le fil dentaire entre les dents aide à éliminer la plaque bactérienne et les restes de nourriture qui sont piégés dans les zones que la brosse à dents ne peut pas atteindre.

Des irrigateurs dentaires et des brosses interdentales peuvent également être utilisés pour désinfecter ces zones difficiles d’accès. Si le brossage des dents et des gencives, même correct, n’est pas complété par ces accessoires, l’hygiène dentaire est incomplète. Et ce, car les bactéries entre les dents peuvent proliférer et former du tartre.

3. Choisissez un bon dentifrice

Aujourd’hui, il existe une grande variété de dentifrices sur le marché. Dans ce contexte, trouver celui qui convient aux besoins particuliers de chaque bouche peut devenir un défi.

Pour choisir le bon dentifrice et prévenir la parodontite, il est préférable de demander conseil à votre dentiste. Ce professionnel pourra vous indiquer le produit qu’il juge le plus approprié pour votre cas.

Si vous n’avez pas de besoin particulier, il est important de choisir un dentifrice qui contient du fluor. De plus, il est important de rechercher un produit portant le sceau d’approbation d’une entité dentaire reconnue, telle que l’ADA.

Dans des cas particuliers, le dentiste peut recommander des produits avec des ingrédients spécifiques pour réduire la formation de tartre, traiter la sensibilité, diminuer les bactéries ou limiter l’inflammation. Dans ces cas, il est indispensable de suivre les recommandations du professionnel.

4. Utilisez un bain de bouche

Bien que l’utilisation du bain de bouche soit associée à une sensation de bouche propre et d’haleine fraîche, sa fonction va au-delà de ces effets agréables. Les bains de bouche oraux aident à réduire la formation de plaque bactérienne et de tartre, ils sont donc capables de prévenir la parodontite.

C’est donc un soin qui complète l’hygiène dentaire. En aucun cas, il ne remplace l’utilisation d’une brosse à dents et du fil dentaire, mais il améliore les résultats.

Vous devez savoir qu’il existe des bains de bouche avec des ingrédients spécifiques pour réduire les symptômes des maladies parodontales. Ces produits sont utilisés dans le cadre d’un traitement, ils doivent donc être utilisés comme indiqué par le professionnel de santé.

5. Rendez-vous régulièrement chez le dentiste

Des examens réguliers chez le dentiste et des nettoyages professionnels sont un autre moyen de prévenir la parodontite. Le dentiste est la meilleure personne pour détecter les premiers symptômes de la gingivite et d’une maladie parodontale.

Ainsi, consulter fréquemment ce professionnel permet de contrôler l’état général de la bouche et de détecter précocement tout problème. Comme dans la plupart des maladies, plus tôt elle est diagnostiquée, plus tôt le traitement commence et meilleur est le pronostic.

Une visite chez le dentiste tous les 6 mois – ou plus fréquemment si le professionnel le recommande – permettra de régler les désagréments qui pourraient survenir. Bien entendu, face au moindre symptôme suspect, consultez le dentiste.

Si nécessaire, le dentiste effectuera un nettoyage professionnel ou une prophylaxie pour éliminer les dépôts de plaque bactérienne et de tartre dentaire qui se sont accumulés. En général, il faut effectuer un tel nettoyage tous les 6 ou 12 mois.

Rendez-vous régulièrement chez le dentiste.
Des visites régulières chez le dentiste sont essentielles pour prévenir les maladies dentaires.

6. Arrêtez de fumer

Arrêter de fumer apporte de multiples bienfaits pour la santé de la personne. Au niveau buccal, c’est un moyen de réduire le risque de cancer buccal, d’améliorer l’haleine, d’éviter la sécheresse et, bien entendu, de prévenir la parodontite.

Le tabagisme affaiblit le système immunitaire, de sorte que les bactéries peuvent développer plus facilement des infections des gencives. De plus, une fois que les tissus sont endommagés, la guérison est plus lente et plus difficile.



7. Prenez soin de votre santé générale

De nombreuses pathologies systémiques sont liées à la santé bucco-dentaire. Certaines maladies comme le diabète, l’ostéoporose ou les troubles neurodégénératifs peuvent aggraver la parodontite.

Des examens réguliers sont une façon de prendre soin de votre état de santé général. En cas de maladie chronique, la prise des médicaments prescrits permettra d’éviter les complications que provoquent les troubles systémiques.

Il est possible de prévenir la parodontite

La maladie parodontale est une affection bucco-dentaire très courante. Ses conséquences n’affectent pas seulement la bouche et ses fonctions, elles affectent également la santé, l’estime de soi et la qualité de vie de ceux qui en souffrent.

Personne ne veut faire face aux saignements des gencives, à la mauvaise haleine ou aux dents qui bougent. Pour cette raison, la prévention de la parodontite est d’une grande importance. Les conseils donnés ici valent donc la peine d’être appliqués.

Cela pourrait vous intéresser ...
Saignement des gencives : de quoi s’agit-il ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Saignement des gencives : de quoi s’agit-il ?

Dans cet article, nous vous donnons des conseils pouvant prévenir le saignement des gencives et améliorer l'hygiène buccale !



  • Sahni, V., & Gupta, S. (2020). COVID-19 & Periodontitis: The cytokine connection. Medical hypotheses144, 109908.
  • Gupta, S., Mohindra, R., Singla, M., Khera, S., Sahni, V., Kanta, P., … & Räisänen, I. (2021). The clinical association between Periodontitis and COVID-19. Clinical Oral Investigations, 1-14.
  • Hernández-Vigueras, S., & Aquino-Martínez, R. (2021). Potencial Rol de la Periodontitis en la Severidad de COVID-19. Revisión. International journal of odontostomatology15(2), 335-341.
  • Corria, E. N. R., Zamora, S. L. C., Aguilera, A. M. C., Rodríguez, R. S., Milán, L. P., & Cabrera, R. E. N. (2019). Prevención de enfermedades periodontales. Métodos mecánicos de control de placa dentobacteriana. Multimed23(2), 386-400.
  • Quiñonez Cuero, V. P. (2018). Incidencia de periodontitis entre pacientes adultos y adultos mayores (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).
  • Martínez, A. C. M., Llerena, M. E., & Peñaherrera, M. S. (2017). Prevalencia de enfermedad periodontal y factores de riesgo asociados. Dominio de las Ciencias3(1), 99-108.
  • Janakiram, C., & Dye, B. A. (2020). A public health approach for prevention of periodontal disease. Periodontology 200084(1), 202-214.
  • Corria, E. N. R., Zamora, S. L. C., Aguilera, A. M. C., Rodríguez, R. S., Milán, L. P., & Cabrera, R. E. N. (2019). Prevención de enfermedades periodontales. Métodos mecánicos de control de placa dentobacteriana. Multimed23(2), 386-400.
  • García, R. C., Culqui, S. F., Benalcázar, R. Q., Raymi, A. C., Navarro, M. P., & Vásquez, Ó. T. (2019). Enfermedad periodontal asociada al embarazo. Revista Científica Odontológica7(1), 132-139.
  • Preshaw, P. M., & Bissett, S. M. (2019). Periodontitis and diabetes. British dental journal227(7), 577-584.
  • Genco, R. J., & Borgnakke, W. S. (2020). Diabetes as a potential risk for periodontitis: association studies. Periodontology 200083(1), 40-45.
  • Penoni, D. C., Vettore, M. V., Torres, S. R., Farias, M. L. F., & Leão, A. T. T. (2019). An investigation of the bidirectional link between osteoporosis and periodontitis. Archives of osteoporosis14(1), 1-10.