7 signes d’alerte de fibromes

· 4 août 2018

Bien que les fibromes n’aient pas de raison d’être dangereux, il est bon d’aller consulter un-e gynécologue si nous présentons l’un de ces symptômes, afin qu’iel réalise un examen détaillé.

Les fibromes sont des grosseurs qui se développent dans l’utérus, principalement, bien qu’elles peuvent également se développer en dehors. Ils sont en général bénins et en majorité ils ne sont pas associés à une augmentation de la probabilité de cancer.

Toutefois, si les fibromes grossissent très rapidement ils doivent être contrôlés par le/la gynécologue. Il existe divers signes d’alarme des fibromes qui vous indiqueront que quelque chose ne va pas.

En quoi consistent les fibromes ?

Les fibromes se développent lorsqu’une cellule de l’utérus grossit sans contrôle et forme une masse solide. Ils peuvent être si petits qu’ils pourraient ne pas être perçus à la simple vue et causeront rarement de problème.

Le problème vient de ceux qui grossissent tellement qu’ils déforment et étirent l’utérus vers la cage thoracique. Ceux-ci provoquent en général des mal-êtres qui augmenteront avec le temps.

Les signes d’alarme des fibromes apparaissent en général lorsque :

  • Plusieurs fibromes se sont développés dans votre organisme.
  • Ils se situent dans des zones très sensibles.

Ainsi, plus la masse est grande, plus les symptômes seront intenses.

Ci-dessous nous vous donnons quelques signes d’alarme des fibromes que vous devez prendre en compte :

  1. Problèmes de vessie

Le premier des signes d’alarme des fibromes n’est pas toujours associé à ce problème.

Toutefois, lorsque les fibromes se situent sur la paroi extérieure de l’utérus, proches de la vessie, ils peuvent exercer une pression dessus et provoquer une perte de volume de celle-ci.

Le symptôme le plus fréquent sont les envies d’uriner plus fréquentes que la normale. Le fibrome peut même empêcher d’uriner lorsque la vessie est pleine, ce qui est gênant et dangereux.

Si vous remarquez que vous allez aux toilettes plus souvent que d’habitude mais que vous n’arrivez pas à vider la vessie, vous devrez alors réaliser un examen.

Lisez également : Ce que vous devez éviter si vous avez une vessie hyperactive

2. Pression rectale

De la même manière que les fibromes peuvent exercer une pression sur la vessie, il arrive la même chose avec la partie postérieure. Dans ce cas, la pression se ressent d’abord sur le rectum et provoque la sensation d’avoir toujours l’estomac plein.

Cette pression provoque également une difficulté à faire passer les aliments, à évacuer correctement et il est possible qu’elle développe des hémorroïdes.

Bien que d’autres problèmes peuvent provoquer des symptômes similaires, il est toujours bon d’aller consulter votre gynécologue si vous avez des antécédents de fibromes dans votre famille.

3. Mal-être ou douleur pelvienne

Il est fréquent que les fibromes de grande taille provoquent une sensation de mal-être et de douleur dans la région pelvienne.

  • Pour certaines femmes ceci est assez gênant et notable, surtout lorsqu’elles s’accroupissent ou s’allongent.
  • Cependant, chez d’autres femmes le symptôme se présente comme une sensation de lourdeur ou de trop plein.
  • Une minorité des femmes peut arriver à ressentir une douleur aigue et importante dans la région pelvienne.

Ceci arrive car le fibrome se dégénère, ce qui prendre de deux semaines à un mois.

Ainsi, les sous-produits des fibromes peuvent infecter le torrent sanguin et les tissus locaux et provoquer de la fièvre.

4. Douleur dans le dos

La douleur dans le dos est l’un des autres signes d’alarme des fibromes.

Lorsque le fibrome se trouve sur la paroi externe de l’utérus, il exerce une pression sur les nerfs de la colonne vertébrale et sur les muscles du dos.

Ceci peut générer des problèmes sévères dans le dos qui vous limiteront dans vos activités quotidiennes. De plus, à cause de sa localisation, ce symptôme peut apparaître conjointement avec les précédents.

5. Douleur pendant les relations sexuelles

Ce symptôme peut apparaître chez certaines femmes et dépendra de la taille et du lieu du fibrome.

On le perçoit lorsque l’on ressent une gêne pendant les relations sexuelles ainsi qu’une douleur qui peut s’intensifier en pratiquant certaines positions ou à certains moments du mois.

Le plus important c’est que vous gardiez une bonne communication avec votre conjoint pour qu’il sache que le problème ne vient pas de lui.

6. Saignement mensuel abondant

L’un des signes d’alarme les plus connus des fibromes est, justement, le saignement mensuel abondant. Il provoque une grande gêne car le flux menstruel est devenu abondant en peu de temps.

Le problème c’est que ces saignements, en plus d’être abondants, sont douloureux. Ils peuvent engendrer des crampes ou des douleurs profondes difficiles à éliminer.

Il est recommandé si votre saignement mensuel augmente en quantité et en douleur, d’aller consulter immédiatement votre médecin.

Cela est dû au fait que les femmes qui souffrent de règles abondantes sont propices à développer de l’anémie, et elles se sentiront fatiguées, faibles et souffrant de maux de tête.

Visitez cet article : 5 conseils pour éviter les crampes dans les jambes

7. Menstruations longues ou saignements pendant les cycles

Comme les saignements abondants, les fibromes peuvent non seulement interférer avec l’abondance mais avec le temps.

De cette manière ils peuvent provoquer des périodes de plus de sept jours ou des saignements pendant les cycles. Ce symptôme peut également être accompagné de crampes et de douleurs.

Tous ces symptômes sont potentiellement des signes d’alarme des fibromes et vous devez leur prêter attention pour éviter qu’ils ne compliquent votre vie quotidienne.

L’idéal est de consulter votre gynécologue au moins une fois par an. Toutefois, si vous présentez l’un de ces symptôme, allez consultez directement.