8 aliments qui peuvent entraîner la goutte

· 23 novembre 2013
Les radiographies sont très fiables pour détecter la goutte chronique, mais elles sont inutiles en cas d'attaque ponctuelle. C'est pourquoi il faut procéder à une analyse de sang pour la diagnostiquer.

La goutte est une inflammation douloureuse des articulations provoquée par une accumulation d’acide urique. Elle peut s’attaquer aux pieds, aux genoux ou aux chevilles. Dans la plupart des cas, elle attaque le gros orteil.

La goutte peut durer plusieurs mois. Les les hommes adultes et les personnes obèses ont plus de probabilités de souffrir de cette maladie.

Découvrez ici 8 aliments qui peuvent favoriser l’apparition de la goutte.

1. Les fruits de mer peuvent entraîner la goutte

Les fruits de mer peuvent nuire à la santé des personnes qui souffrent de la goutte. Cela est dû au taux élevé de purine, une substance qui se transforme en acide uriquedans notre corps.

Si vous n’êtes pas atteint de la goutte, vous pouvez vous permettre le luxe de consommer des fruits de mer, mais n’en abusez pas. Les médecins conseillent de ne pas dépasser 4 à 6 petites portions par semaine.

2. Le hareng

À l’inverse des fruits de mer qui peuvent être consommés en petites quantités, le hareng est totalement interdit aux patients qui souffrent de la goutte.

Le thon et les anchois sont aussi à éviter.

Le crabe, l’anguille, le homard et les crevettes sont des solutions intermédiaires, c’est-à-dire qu’il ne faut pas en abuser, mais il est inutile de les éradiquer complètement de votre alimentation.

3. La bière

La bière peut favoriser la gouttes

Il a été démontré que la bière multiplie par deux la probabilité de souffrir de la goutte chez les personnes vulnérables. Principalement pour deux raisons : la bière augmente le taux d’acide urique dans le corps et l’organisme ne parvient pas à éliminer facilement les composants de la bière.

La meilleure option est le vin, sans en abuser non plus : un verre de vin en dînant est une mesure généralement acceptée, bien que beaucoup de médecins interdisent l’alcool aux patients qui souffrent de la goutte.

4. La viande rouge

La viande rouge contient beaucoup de purines, en plus de beaucoup d’autres éléments qui peuvent provoquer du cholestérol ou une prise de poids.

Il est préférable de manger de la viande blanche (poulet ou poisson) et de limiter sa consommation de viande rouge.

Lisez aussi : Attention à la viande rouge !

5. La dinde

Tout comme la viande rouge, la dinde contient beaucoup de purines. Les gens susceptibles de souffrir de cette maladie doivent limiter la consommation de viandes animales.

Les options les plus sûres sont le poulet et le canard, et les cuisses sont plus appropriées que les blancs.

6. Les boissons sucrées

Les boissons sucrées peuvent favoriser la goutte

Évitez toutes les boissons rafraîchissantes contenant du sirop de maïs ou de fructose, ainsi que toutes les boissons gazeuses et les jus de fruits industriels. Ces boissons contiennent beaucoup d’édulcorants qui entraînent une augmentation de la production d’acide urique.

La consommation quotidienne de boissons contenant du sucre ou du fructose augmente le risque de souffrir de la goutte, particulièrement chez les femmes.

Lisez aussi : les aliments que vous ne devez jamais mélanger avec les sodas 

7. Les asperges

Idem pour le chou-fleur, les épinards et les champignons, car ces légumes contiennent plus de purines que les autres. Si vous aimez ces aliments, limitez simplement votre consommation.

8. Le foie

Le foie se trouve dans la catégorie des aliments totalement interdits, tout comme les rognons et les ris de veau, c’est-à-dire les organes de boeuf, d’agneau ou de tout autre animal similaire.

Ces aliments ne sont pas bons pour la santé de manière générale. Ils le sont encore moins pour les patients atteints de la goutte.

Que peut-on manger ?

Beaucoup d’aliments peuvent aider à soigner cette maladie :

  • produits laitiers écrémés
  • glucides complexes
  • café
  • fruits
  • agrumes

Il faut boire 12 à 16 verres de liquide par jour : eau, thé, jus de fruits et café. Ces liquides permettent au sang de circuler et d’éliminer les résidus à travers l’urine.

Souvenez-vous que la goutte peut être identifiée à travers des symptômes physiques, mais également à travers une augmentation du taux d’acide urique dans le sang. Il n’est pas de trop d’analyser le liquide synovial en cas de doute.

Les radiographies peuvent être un très bon outil pour détecter la goutte chronique, mais pas dans les cas d’attaques aigües ou d’attaques légères.