8 conseils pour le traitement et le contrôle de l’asthme

30 avril 2018
Il est essentiel que les personnes qui souffrent d’asthme évitent à la fois les environnements contaminés et la fumée de cigarette. De plus, elles devront également réduire les activités qui produisent trop de fatigue car cela pourrait favoriser les crises d’asthme.

L’asthme est une maladie chronique du système respiratoire qui se manifeste par le rétrécissement des bronches, c’est-à-dire les conduits par lesquels l’air circule vers les poumons.

Les personnes affectées par l’asthme souffrent d’une forte congestion qui, en même temps, provoque des difficultés respiratoires, une toux chronique, une respiration sifflante et d’autres symptômes qui réduisent leur qualité de vie.

Bien que pour certaines personnes, l’asthme est un inconvénient mineur et sporadique, d’autres en souffrent de manière plus chronique et forte. Dans les cas les plus graves, les crises d’asthme peuvent représenter un danger pour la vie des personnes affectées.

Quelles sont les personnes affectées par l’asthme ? Comment peut-on le contrôler ? La maladie peut se manifester et évoluer à différents stades d’intensité au fil du temps. Pour cette raison, il est essentiel de bien suivre son traitement et de le compléter par d’autres conseils.

Qui est affecté par l’asthme ?

les personnes affectées par l'asthme

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) affirme qu’il existe dans le monde 235 millions de patients asthmatiques. Ce chiffre représente en moyenne 5% de la population mondiale.

C’est un trouble qui touche les personnes de tous les âges, même s’il est plus fréquent chez les enfants. Bien que sa cause exacte ne soit pas définie, elle peut provenir de la combinaison de facteurs environnementaux et génétiques.

Les facteurs à risque

Les crises d’asthme peuvent survenir à cause de l’exposition à des produits irritants ou à des substances qui déclenchent des allergies. Elles sont également fréquentes en raison de maladies respiratoires ou d’une activité physique trop intense.

Les facteurs à risques sont généralement les suivants :

  • Substances allergènes présentes dans l’air (poussière, pollen, acariens ou poils d’animaux, entre autres)
  • Infections respiratoires telles que la grippe et le rhume
  • Exercice physique trop intense
  • Air trop froid
  • Air contaminé (y compris la fumée de cigarette)
  • Médicaments tels que les bétabloquants, l’aspirine ou l’ibuprofène
  • Les émotions trop fortes ou le stress
  • Reflux acide

Vous voulez en savoir plus ? Lisez aussi cet article : Le remède de grand-mère pour soigner l’asthme, la bronchite, la toux et les maladies pulmonaires

Conseils pour contrôler l’asthme

L’asthme est un problème chronique et imprévisible. Par conséquent, il est conseillé de réaliser un examen médical pour recevoir un traitement adéquat et évaluer d’éventuelles complications.

En plus de cela, tous les patients doivent prendre des mesures préventives pour éviter de subir une crise d’asthme. Pour cela, nous vous invitons à découvrir les principales recommandations pour contrôler l’asthme.

1. Évitez l’exposition aux allergènes

l'asthme et les allergènes

L’environnement des patients qui souffrent d’asthme devrait être exempt de substances qui peuvent aggraver les symptômes de la maladie.

Il est essentiel d’éviter la poussière, les acariens, les poils d’animaux ou tout allergène identifié.

2. Faites des exercices de respiration

Beaucoup de patients asthmatiques devraient éviter les exercices physiques trop exigeants. Malgré cela, il est bon qu’ils apprennent à réaliser des exercices de respiration pour contrôler l’anxiété lorsque les symptômes se compliquent.

3. Évitez le tabac

La fumée de cigarette est l’un des principaux déclencheurs de l’asthme. Pour cette raison, il est essentiel d’éviter de fumer ou de s’exposer à un environnement de fumeurs.

4. Faites du sport avec prudence

le sport et l'asthme

Il existe des sports particulièrement recommandés pour les patients qui souffrent d’asthme. Parmi eux, la natation ou les exercices dans sales fermées et chaudes sont spécialement conseillés. L’important est de suivre les conseils de votre médecin afin de ne pas réaliser d’activités physiques contre indiquées.

5. Suivez votre traitement

L’une des erreurs souvent commises par les personnes asthmatiques est d’arrêter leur traitement lorsqu’elles ne ressentent plus de symptômes.

Il est essentiel de suivre le traitement prescrit par le médecin pour bénéficier d’une bonne qualité de vie et ne pas souffrir de rechutes.

6. Ne pratiquez pas l’automédication

les médicaments et l'asthme

Faites attention ! L’automédication peut entraîner des effets secondaires, surtout si la personne consomme déjà d’autres médicaments. Il est essentiel de consulter le médecin avant de commencer à prendre d’autres types de médicaments.

7. Utilisez bien l’inhalateur

Le bon usage de l’inhalateur est décisif pour agir efficacement en cas de crise d’asthme. Bien que le devoir du médecin soit de vous apprendre à l’utiliser, nous vous rappelons quelles sont les étapes les plus importantes :

  • Ouvrez l’appareil et préparez-le (secouez-le ou faites-le pivoter).
  • Expulsez l’air des poumons, bloquez votre respiration et placez l’embout de l’inhalateur dans votre bouche.
  • Inspirez profondément, retenez votre souffle pendant 5 ou 10 secondes et respirez à nouveau.

Remarque : Si l’inhalateur contient des corticostéroïdes, il est conseillé de vous rincer la bouche lorsque vous avez terminé.

8. Effectuez des révisions périodiques

Des examens périodiques et le suivi d’un médecin spécialisé peuvent être la clé de la prévention des complications de l’asthme. Il est essentiel de réaliser des contrôles réguliers dans une clinique pneumologique pour faire des tests de spirométrie.

Lisez également cet article : Pneumonie : symptômes et remèdes naturels complémentaires

Comment agir face à une crise d’asthme ?

Les crises d’asthme sont souvent angoissantes et peuvent provoquer beaucoup d’inquiétude, aussi bien pour les patients affectés que pour les membres de leur famille.

Malgré tout, il est essentiel de rester calme et d’agir rapidement :

  • Si l’inhalateur fait partie de votre traitement, vous devez l’utiliser dès que possible.
  • Si le médecin vous a recommandé un autre médicament pour contrôler les crises, vous devez le prendre rapidement.
  • Desserrez vos vêtements pour éviter de suffoquer.
  • Contrôlez votre respiration le mieux possible.

Si vous ne notez aucune amélioration, il est préférable d’aller rapidement consulter aux urgences. Parfois, une intervention professionnelle peut être nécessaire.

Cet article peut aussi vous intéresser : L’asthme provoqué par l’allergie de printemps : un problème qui a une solution

L’allergie de printemps se manifeste par la présence de pollen dans l’environnement qui peut déclencher chez la personne sujette aux allergies une inflammation des bronches. Étant donné que l’asthme peut être un symptôme dû à l’allergie de printemps, pour limiter les risques il est prudent d’éviter les situations où nous pouvons être exposés à des sources d’allergènes.

 

A découvrir aussi