9 causes possibles des points noirs sur le visage

14 juillet 2020
Bien qu'il existe de nombreux mythes autour des causes des points noirs, certaines habitudes quotidiennes peuvent favoriser leur apparition. Il est donc possible de les prévenir en adoptant quelques bonnes routines.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les points noirs survenaient sur le visage ? Contrairement à ce que l’on pense, les points noirs ne sont pas le produit de la saleté ou d’un manque d’hygiène. Leurs causes ont d’autres origines qu’il est intéressant de connaître pour mieux les combattre.

Les follicules pileux de chaque pore produisent du sébum afin de lubrifier le poil et la peau. Avec les changements hormonaux, les glandes sébacées peuvent s’altérer et la production de graisse augmente. Les pores de la peau se bouchent alors et emprisonnent les cellules mortes et les bactéries.

Lorsque cela a lieu sous la peau, les fameux points blancs apparaissent. Ces derniers, lorsqu’ils ne sont pas exposés, ont moins de probabilité de s’infecter.

Quelles sont les causes des points noirs sur le visage ?

Maintenant que nous savons que les points noirs apparaissent en raison d’un excès de graisse cutanée, il faut déterminer les causes de cette hyperactivité des glandes sébacées.

1. Les changements hormonaux

Le pilule contraceptive génère des changements hormonaux qui peuvent donner lieu à l'apparition de points noirs sur le visage

L’âge

C’est la raison pour laquelle les points noirs apparaissent davantage sur le visage pendant la puberté. A ce stade, les androgènes – hormones sexuelles masculines – stimulent la production de sébum et des cellules, aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

Les femmes

Il existe également des altérations hormonales pendant la grossesse et lors des périodes menstruelles. Elles peuvent affecter les glandes sébacées et favoriser l’apparition de points noirs et de boutons.

La prise de contraceptifs

Par ailleurs, les pilules contraceptives et autres pilules à base d’hormones peuvent également jouer un rôle dans l’apparition des points noirs. Il existe des études contradictoires à ce sujet puisque certaines considèrent que la pilule contraceptive réduit l’acné. La clé semble se trouver dans les hormones que contiennent les différentes marques de pilules.

2. Le maquillage

Le maquillage obstrue les pores et facilite la production de bactéries et de cellules mortes. Cela favorise évidemment l’apparition de points noirs et de boutons sur le visage. Principalement la nuit lorsqu’il n’est pas correctement démaquillé.

Découvrez également: 5 conseils pour bien nettoyer votre peau

3. La transpiration

Une autre cause de l’acné est la transpiration. En effet, la sueur accumulée sur la peau entraîne l’apparition d’une levure appelée Pityrosporum folliculitequi irrite la peau et obstrue les pores. L’acné produite par la sueur survient davantage dans le dos, les bras et la poitrine, mais elle peut également affecter le visage.

4. Le fait de se toucher le visage et les points noirs

 

Le fait de se toucher le visage ne débouche pas sur des boutons ou des points noirs. Cependant, cela génère un environnement propice à leur apparition.

Effectivement, lorsque vous passez vos mains sur votre visage, vous laissez un peu de saleté, de bactéries et de graisse, ce qui contribue à boucher les pores et à bloquer la sortie naturelle du sébum cutané. Cela finit alors par causer des boutons et des points noirs.

D’autre part, lorsque vous éclatez un point noir ou un bouton, vous entraînez une irritation à cause de la pression. Cela favorise aussi le développement de nouveaux points noirs.

5. Le stress

Bien qu’il n’existe pas de preuves concluantes, certains dermatologues considèrent que le stress est un terrain favorable à l’apparition de boutons. Car il augmente la production de cortisol et d’œstrogènes.

Il existe également deux autres raisons d’associer le stress aux points noirs et à l’acné. « Les glandes sébacées sont aussi des organes immunitaires qui peuvent créer une inflammation et exacerber l’inflammation de la peau« , selon le dermatologue Adam Friedman de l’Université de Georgetown. Ce dernier affirme que le stress serait l’une des causes.

Par ailleurs, il évoque une autre théorie. A savoir « les personnes stressées ont tendance à se toucher davantage le visage avec les mains, à se gratter, cela favorise l’apparition de l’acné et irrite la peau ».

6. L’alimentation et l’apparition de points noirs sur le visage

Les preuves des effets de l’alimentation sur l’apparition de l’acné ne sont pas concluantes. Cependant, l’Académie Américaine de Dermatologie considère que des signes évidents existent sur l’influence de l’alimentation à ce sujet.

C’est pourquoi elle recommande de réduire les aliments à indice glycémique et lipidique élevé. « Davantage d’études sont nécessaires, mais chaque individu peut devenir son propre détective et analyser quels sont les aliments qui stimulent l’acné« .

7. Le tabagisme

Beaucoup de fumeurs ont des points noirs sur le visage

Plusieurs études concluent que les fumeurs ont une forte tendance à avoir des points noirs. Le tabac serait la cause d’un type d’acné appelé « acné inversée« . Il s’agit de l’obstruction des pores de l’extérieur vers l’intérieur causée par une surproduction de peau extérieure.

Lisez également : Les effets du tabac sur la santé mentale

8. Le fait de porter un chapeau

Le chapeau en lui-même ne provoque pas de points noirs. Cependant, son usage fait transpirer davantage le cuir chevelu et cette sueur descend sur le front et le reste du visage. Ainsi, comme nous l’avons expliqué, la sueur contribue à boucher les pores et favorise l’apparition des points noirs sur le visage.

9. L’usage du téléphone portable

Le fait d’avoir le téléphone portable collé à la joue pendant que nous parlons produit aussi de la sueur qui peut bloquer les pores. En outre, il s’agit d’appareils qui sont constamment exposés aux bactéries et à la saleté des mains, des surfaces, de l’environnement, etc.

Comment diminuer l’apparition de points noirs sur le visage ?

 

Les altérations hormonales sont souvent responsables de l’apparition de points noirs. Néanmoins, il est possible d’éviter les facteurs de risque en suivant ces quelques conseils :

  • Se laver correctement le visage avec de l’eau et du savon neutre
  • Utiliser des exfoliants pour la peau
  • Ne pas éclater les points noirs
  • Bien se laver les mains avant de se toucher le visage
  • Garder ses cheveux propres
  • Utiliser du maquillage sans huiles et le retirer avant de se coucher
  • Se laver le visage avec de l’eau et du savon neutre après une séance d’entraînement
  • Surveiller l’alimentation
  • Essayer d’arrêter de fumer
  • Porter des chapeaux avec des trous
  • Ne pas coller son visage au téléphone lors des appels

Enfin, si les boutons ou les points noirs sur le visage sont très récurrents, il est préférable de consulter un dermatologue afin qu’il vous conseille sur les différents traitements adéquats en fonction du type de peau.

 

  • Study of psychological stress, sebum production and acne vulgaris in adolescents.
    Yosipovitch G, Tang M, Dawn AG, Chen M, Goh CL, Huak Y, Seng LF.
    Department of Dermatology, Wake Forest University School of Medicine, Winston-Salem, North Carolina, USA. (2007). https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17340019
  • The association between stress and acne among female medical students in Jeddah, Saudi Arabia Shadi Zari, and Dana Alrahmani. Department of Dermatology, Faculty of Medicine, University of Jeddah, Jeddah, Saudi Arabia 2Adjunct Division of Dermatology, Faculty of Medicine, McGill University, Montreal, QC, Canada. (2017). 10: 503–506.
  • Significance of diet in treated and untreated acne vulgaris. Alicja Kucharska,corresponding author Agnieszka Szmurło, and Beata Sińska. Department of Human Nutrition, Faculty of Health Science, Medic.al University of Warsaw, Warsaw, Poland. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4884775/
  • Cigarette smoking as a triggering factor of hidradenitis suppurativa. König A, Lehmann C, Rompel R, Happle R. Department of Dermatology, Philipp University, Marburg, Germany.(1999). https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10393449