9 remèdes naturels pour vous aider à traiter le cancer du côlon

· 1 mars 2017
Gardez à l'esprit que ces remèdes sont complémentaires des traitements médicaux contre le cancer du côlon et qu'ils ne peuvent en aucun cas être considérés comme des substituts. Cependant, ils vous aideront à renforcer vos défenses naturelles.
De la même manière que d’autres cancers, celui du côlon peut se manifester très brutalement et se révéler mortel.
Cette maladie fait partie des trois cancers les plus fréquents dans le monde. Son danger principal réside dans le fait qu’il peut rester très discret et qu’il est difficile à diagnostiquer.

Il provoque généralement un développement cellulaire anormal dans la zone du côlon. La conséquence de ce phénomène est l’apparition de dysfonctionnements dans cet organe, qui peuvent se propager dans tout l’organisme.

Mais une simple coloscopie peut permettre d’extraire les polypes et d’identifier s’ils sont cancérigènes ou non.

Si vous souffrez actuellement d’un cancer du côlon pris à temps, vous devez savoir qu’il existe différents remèdes naturels qui peuvent vous aider à soulager les douleurs que vous pouvez ressentir et à accélérer votre guérison.

1. Le ginseng

ginseng1

Boire du thé de ginseng est une solution exceptionnelle pour lutter contre une grande variété de maladies, parmi lesquelles on retrouve des pathologies très graves, comme le cancer du côlon.

La forte teneur en antioxydants du ginseng permet d’inhiber directement la prolifération des cellules cancérigènes. Dans certains cas, ce thé peut conduire à la mort pure et simple de ces cellules dangereuses.

Voir également : Comment augmenter les défenses de notre organisme ?

2. Le thé vert

Le thé vert est une excellente source de catéchines et d’épicatéchines. Ces deux composés organiques sont chargés de :

  • Réduire la présence des radicaux libres.
  • Prévenir la propagation des cellules cancéreuses.
  • Apporter un effet antitumoral.

Consommer du thé vert, comme substitut du café par exemple, est donc fortement recommandé si vous souffrez d’un cancer du côlon. Vous pouvez en boire autant que vous voulez par jour.

3. L’exercice physique

Pratiquer une activité physique régulière est une habitude recommandée pour le bien-être général de votre corps, mais c’est un geste encore plus important si vous souffrez d’un cancer du côlon.

Faire de l’exercice va vous permettre d’avoir une meilleure circulation sanguine et un métabolisme plus dynamique.

D’un autre côté, l’exercice permet aussi au corps de se désintoxiquer et de stimuler le système immunitaire. Tous ces effets du sport permettent de réduire la possibilité de souffrir de pathologies graves comme le diabète ou l’obésité.

4. L’ail

L’ail cru est utilisé pour empêcher la propagation des cellules cancérigènes aux cellules saines. C’est l’un des aliments les plus efficaces dans la lutte contre le cancer, notamment du côlon.

5. L’huile de linette

huile-de-linette-500x333

Les huiles végétales sont essentielles à nos préparations culinaires. Nous vous conseillons fortement de remplacer celles que vous utilisez actuellement par de l’huile de linette.

Cette huile apporte une quantité d’acides gras oméga 3 très intéressante. Ces acides vont vous permettre de prévenir l’apparition d’un cancer grâce à leur teneur en antioxydants.

Ils vont également vous aider à réduire les symptômes et les problèmes de santé provoqués par le cancer du côlon, comme l’obésité, les maladies cardiaques ou le diabète.

6. Les myrtilles

Ces petites baies contiennent une quantité d’antioxydants très importante, parmi lesquels on retrouve des catéchines, de la quercétine, des flavonoïdes, des composés phénoliques et bien d’autres encore.

Tout cela fait des myrtilles de véritables petites bombes antioxydantes, qui vont contribuer à l’élimination des cellules cancéreuses et au renforcement de tout le système immunitaire.

Manger une poignée de myrtilles par jour va vous permettre de réduire les effets de l’action des radicaux libres, ainsi que les mutations cellulaires.

7. L’arrêt de la cigarette

Nous savons tou-te-s que le fait de fumer a des conséquences négatives pour notre santé. C’est notamment l’un des facteurs déclencheurs du cancer du côlon.

Cela est dû au fait que la cigarette augmente la vitesse à laquelle les polypes se développent dans le côlon.

Elle aggrave également leurs chances de devenir cancéreux.

Si vous parvenez à arrêter de fumer, vous allez éliminer une grande quantité d’agents cancérigènes de votre corps, tout en contribuant à rendre sa santé à tout votre organisme.

8. L’huile d’olive

L’huile d’olive est l’une des huiles végétales les plus utilisées à travers le monde. C’est un excellent remède médicinal pour lutter contre de nombreuses maladies, car elle nous apporte les bienfaits suivants :

  • Elle lutte contre le cancer.
  • Elle dope la production des enzymes les plus importantes de l’intestin.
  • Elle améliore significativement l’absorption des nutriments par l’organisme.
  • Elle empêche la propagation des cellules cancéreuses.

Si vous en consommez régulièrement dans les premières étapes de développement de votre cancer du côlon, vous allez pouvoir freiner son développement.

9. Les épinards

smoothie-epinards-pomme-brocoli-500x332

Les épinards ont une forte teneur en nutriments et en fibres, ce qui leur permet d’être très efficaces dans la lutte contre le cancer du côlon.

Cette pathologie entraîne bien souvent des troubles très gênants, comme de la constipation et des hémorroïdes.

Pour traiter ces symptômes, nous vous conseillons de consommer des fibres, qui vont vous permettre d’améliorer les mouvements intestinaux.

Consommez une poignée d’épinards, ainsi que d’autres légumes verts, chaque jour.

Nous vous recommandons également : 8 smoothies de fruits pour dire adieu à la constipation

Prenez des mesures préventives contre le cancer du côlon

Les remèdes naturels que nous venons de vous présenter pour combattre le cancer du côlon sont faciles à incorporer dans votre vie quotidienne.

Si vous devez actuellement vous battre contre cette maladie, nous vous conseillons de suivre à la lettre les recommandations de votre médecin.