A quoi sert un cathétérisme cardiaque et comment se déroule-t-il ?

Le cathétérisme cardiaque est une procédure très utile pour diagnostiquer et traiter les affections circulatoires, bien qu'il comporte des risques.
A quoi sert un cathétérisme cardiaque et comment se déroule-t-il ?

Dernière mise à jour : 17 mai, 2022

Les médecins ont une grande variété de procédures utiles dans le diagnostic et le traitement de multiples conditions. Le cathétérisme cardiaque en fait partie.

Le cathétérisme cardiaque est une intervention chirurgicale qui a élargi sa portée et son application ces dernières années, comme en témoignent certaines études. Elle consiste en l’introduction d’un tube mince à travers un vaisseau sanguin jusqu’à ce qu’il atteigne le cœur.

Il fournit des informations très importantes sur l’état du muscle cardiaque, de ses valves et de ses vaisseaux sanguins. Il est ainsi possible d’effectuer des tests, d’extraire des échantillons et d’appliquer des médicaments pendant l’intervention.

A quoi sert un cathétérisme cardiaque ?

Le cathétérisme cardiaque peut être appliqué à la fois au diagnostic et au traitement de multiples affections cardiovasculaires. La procédure est utile pour diagnostiquer les conditions suivantes :

  • Maladie de l’artère coronaire
  • Pathologies de la microcirculation
  • Cardiopathies congénitales
  • Insuffisance cardiaque
  • Valvulopathies

Pour sa part, il est utile pour évaluer la manière dont les vaisseaux sanguins sont connectés. De plus, il permet de vérifier la pression à l’intérieur du cœur, ainsi que de traiter les arythmies, l’angine de poitrine et les problèmes de valve.

Les procédures réalisées par cathétérisme cardiaque

En fin de compte, il facilite également la réalisation simultanée de plusieurs procédures médicales :

  • Angiographie coronarienne : un colorant de contraste est utilisé à travers le cathéter pour trouver des blocages dans les artères qui irriguent le cœur. L’organe sera observé par rayons X.
  • Ablation cardiaque : c’est l’une des principales mesures pour traiter les troubles de la conduction.
  • Bilan hémodynamique et ventriculogramme : il permet de mesurer la pression à l’intérieur des cavités du cœur et aussi de mesurer la pression d’oxygène dans l’organe. Pour sa part, le ventriculogramme montre comment les deux ventricules expulsent le sang.
  • Angioplastie et mise en place d’un stent : l’angioplastie est une procédure qui vise à augmenter le calibre d’un vaisseau sanguin bloqué. De son côté, le stent est un treillis métallique qui empêche le vaisseau sanguin de s’effondrer.
  • Biopsie cardiaque : elle consiste à extraire un échantillon de tissu cardiaque pour une analyse ultérieure et une étude au microscope.
  • Valvuloplastie : il s’agit de la réparation d’une valve cardiaque défectueuse.
  • Fermeture des trous dans le myocarde et réparation d’autres anomalies.
L'anatomie cardiaque est évaluée par cathétérisme cardiaque.
Il est possible d’analyser l’anatomie du cœur avec cette procédure.

La préparation avant la procédure

Comme il s’agit d’une technique invasive, la préparation préalable est très rigoureuse. Le médecin spécialiste se chargera de donner toutes les indications dans les jours précédant le cathétérisme cardiaque. Il est recommandé de ne consommer aucun type d’aliment au cours des 6 ou 8 dernières heures.

De plus, il faut éviter tous types de liquides, y compris l’eau, au moins 4 heures avant. Toutes ces mesures préviendront les vomissements dus aux effets de l’anesthésie.

Aussi, il est nécessaire d’informer le spécialiste de tout médicament pris régulièrement, car certains d’entre eux doivent être suspendus. Les anticoagulants doivent être évités dans les jours qui précèdent, car ils augmentent le risque de saignement.

Certains produits de contraste augmentent les effets secondaires des médicaments.



Comment se déroule un cathétérisme cardiaque ?

Avant de commencer le cathétérisme cardiaque, l’équipe soignante mesurera probablement la tension artérielle et demandera au patient d’uriner pour qu’il vide sa vessie. Des électrodes seront également posés et les poils où le cathéter sera inséré seront enlevés.

La procédure est généralement effectuée dans une salle d’opération, où il existe plusieurs équipements pour prendre des images. L’équipe de santé procédera à l’allongement du patient sur une civière spéciale et le maintiendra avec des sangles pour éviter tout déplacement. Une fois le patient allongé, une ligne intraveineuse est posée, à travers laquelle l’anesthésie sera administrée.

L’anesthésie peut être générale – le patient est complètement endormi – ou partielle – le patient est éveillé et capable de suivre les instructions. Une fois administrée, le spécialiste procédera à une petite incision dans l’aine, le poignet ou le cou pour faire passer 1 ou 2 cathéters qui atteindront le cœur.

Il faut d’abord engourdir la zone. Ensuite, une incision est faite dans le vaisseau sanguin à traiter. Enfin, une gaine en plastique est insérée avec le cathéter et guidée jusqu’au cœur. Pendant le trajet, le médecin peut demander au patient d’adopter différentes positions ou à l’équipe médicale d’incliner la table selon différents angles.

La récupération

La récupération après un cathétérisme cardiaque dépendra de l’intervention pratiquée et de l’état de santé de la personne. De manière générale, plusieurs heures doivent être passées en salle de réveil, le temps que les effets de l’anesthésie se dissipent.

Le temps de retrait du cathéter peut varier en fonction de plusieurs facteurs. Si cela a été fait dans l’aine, un dispositif appelé introducteur doit être laissé en place pendant 6 à 8 heures. Le médecin spécialiste se chargera de retirer ces pièces.

Après avoir retiré le cathéter, le médecin doit comprimer la zone pendant 10 à 15 minutes et placer un bandage compressif pour éviter les saignements. Si le cathétérisme a été fait à travers l’aine, la jambe doit être immobile pendant 24 heures.



Risques et complications

Bien qu’il s’agisse d’une procédure très sûre avec un taux de réussite élevé, sa performance comporte de multiples risques. Une étude publiée sur Current Cardiology Reviews détermine que l’insuffisance rénale aiguë est l’une des complications du cathétérisme cardiaque. De plus, il est associé à une hospitalisation plus longue.

Parmi les principaux risques du cathétérisme cardiaque, figurent les suivants :

  • Saignement
  • Caillots sanguins
  • Rythme cardiaque irrégulier
  • Formation d’ecchymoses
  • Tamponnade cardiaque
  • Hypotension artérielle
  • Infections
Homme à l'hôpital après un cathétérisme cardiaque.
Le séjour à l’hôpital est prolongé lorsqu’il y a une complication durant l’intervention ou lorsque la pathologie sous-jacente est très grave.

Contre-indications au cathétérisme cardiaque

Comme pour toutes les procédures médicales, il existe plusieurs cas dans lesquels son exécution n’est pas recommandée. Heureusement, les contre-indications au cathétérisme cardiaque sont relatives, c’est-à-dire qu’il peut être pratiqué lorsque ses avantages l’emportent sur les risques.

Cependant, il faut être très prudent. Parmi les contre-indications relatives, figurent les suivantes :

  • Fièvre
  • Coagulopathies
  • Lésion rénale aiguë
  • Insuffisance rénale
  • Arythmies incontrôlées
  • Infections systémiques
  • Hypertension artérielle non contrôlée

Une procédure efficace avec peu de complications

Le cathétérisme cardiaque est une procédure simple et rapide qui est utile pour diagnostiquer et traiter plusieurs conditions. Bien qu’invasif, il y a peu de préparation préalable et la récupération est courte dans la plupart des cas.

Cependant, il faut tenir compte du fait que ses performances comportent plusieurs risques pouvant aller du saignement à l’atteinte rénale. Il est préférable de consulter un spécialiste en cas de doutes ou préoccupations.

Cela pourrait vous intéresser ...
Thérapie génique pour le cœur, en quoi consiste-t-elle ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Thérapie génique pour le cœur, en quoi consiste-t-elle ?

La thérapie génique pour le cœur pourrait être capable de soigner un nombre important de maladies liées a des problèmes cardiaques !



  • Bangalore S, Barsness GW, Dangas GD, Kern MJ et al. Evidence-Based Practices in the Cardiac Catheterization Laboratory: A Scientific Statement From the American Heart Association. Circulation. 2021 Aug 3;144(5):e107-e119.
  • Ram P, Horn B, Lo KBU, Pressman G, Rangaswami J. Acute Kidney Injury Post Cardiac Catheterization: Does Vascular Access Route Matter? Curr Cardiol Rev. 2019;15(2):96-101.
  • Kosova E, Ricciardi M. Cardiac Catheterization. JAMA. 2017 Jun 13;317(22):2344.
  • Aoun J, Hattar L, Dgayli K, Wong G, Bhat T. Update on complications and their management during transradial cardiac catheterization. Expert Rev Cardiovasc Ther. 2019 Oct;17(10):741-751.
  • Yasumura K, Ueda Y. [Diagnostic cardiac catheterization]. Nihon Rinsho. 2016 Jun 20;74 Suppl 4 Pt 1:260-4.
  • Moustafa GA, Kolokythas A, Charitakis K, Avgerinos DV. Therapeutic Utilities of Pediatric Cardiac Catheterization. Curr Cardiol Rev. 2016;12(4):258-269.