Abcès intra-abdominal : causes, symptômes et traitement

17 septembre 2019
Un abcès intra-abdominal se forme essentiellement après une chirurgie, un traumatisme ou une maladie en lien avec une infection ou une inflammation abdominale.

Un abcès intra-abdominal correspond à une accumulation de pus située à l’intérieur de la cavité abdominale. Cet abcès peut se trouver dans n’importe quelle partie de l’abdomen.

Ce type d’abcès se forme généralement suite à une chirurgie, un traumatisme ou une maladie en lien avec une infection ou une inflammation abdominale, en particulier lorsque le problème de santé en question et une péritonite ou une perforation.

Les causes à l’origine d’un abcès intra-abdominal

Les différentes causes à l’origine d’un abcès intra-abdominal sont les suivantes :

  • infections causées par l’inflammation d’un organe, tel que la vésicule biliaire ou l’appendice, ou par la perforation de l’intestin grêle ou du gros intestin
  • traumatismes abdominaux graves
  • infections qui surviennent après une chirurgie abdominale

Les symptômes d’un abcès intra-abdominal

L'abcès intra-abdominal est douloureux

Un mal-être général, de la fièvre et une douleur abdominale sont les symptômes les plus fréquents d’un abcès intra-abdominal. Il arrive parfois que, lors d’un examen physique, le médecin détecte au toucher une boule dans l’abdomen.

Un abcès intra-abdominal peut se former une semaine après une perforation ou une péritonite. Lorsque l’abcès est lié à une chirurgie, il se peut qu’il n’apparaisse qu’au bout de deux ou trois semaines après l’intervention chirurgicale et, plus rarement, quelques mois après l’intervention chirurgicale.

Bien que les symptômes varient, la plupart des abcès intra-abdominaux provoquent de la fièvre et une douleur abdominale. Les symptômes peuvent être légers ou intenses. Les nausées, l’anorexie et la perte de poids sont d’autres symptômes fréquents.

Certains abcès tels que le cul-de-sac de Douglas peuvent provoquer des diarrhées. De plus, si l’abcès est proche de la vessie, il peut provoquer une miction impérieuse et une pollakiurie.

Les abcès sous-phréniques peuvent provoquer des symptômes thoraciques comme une toux non productive, une douleur thoracique et une dyspnée. Généralement, la personne affectée ressent une douleur au toucher à l’endroit où se trouve l’abcès. Les gros abcès sont palpables sous la forme d’une boule.

Cet article peut également vous intéresser : 7 aliments que vous devez éviter si vous ne voulez pas souffrir d’inflammation abdominale

Les types d’abcès intra-abdominal

Il y a trois catégories d’abcès intra-abdominaux : abcès intrapéritonéal, abcès rétropéritonéal et abcès viscéral. De nombreux abcès intra-abdominaux font leur apparition après la perforation d’une viscère ou d’un cancer du colon.

D’autres se forment par extension de l’infection ou d’une inflammation secondaire liée à une appendicite, une diverticulite, la maladie de Crohn, une pancréatite, la maladie inflammatoire pelvienne ou un quelconque trouble qui provoque une péritonite généralisée.

La chirurgie abdominale, notamment celle qui affecte l’appareil digestif, est un autre facteur de risque significatif. Le péritoine peut être contaminé au cours de l’intervention chirurgicale, ou bien après.

Les abcès intra-abdominaux non drainés peuvent provoquer des dommages au niveau des structures ou vaisseaux adjacents, ce qui peut provoquer des hémorragies ou encore une thrombose. Ils peuvent aussi se briser au niveau de l’intestin ou du péritoine, et même former une fistule cutanée ou génito-urinaire. Un abcès intra-abdominal inférieur peut, lui, descendre vers la cuisse.

Cet article peut également vous intéresser : 10 causes à l’origine de la douleur dans le côté droit de l’abdomen

Le diagnostic

Le diagnostic est établi via la réalisation d’une tomographie axiale assistée par ordinateur. Cette technique permet de sélectionner la meilleure voie pour réaliser le drainage et traiter l’infection.

La résonance magnétique est un autre examen très précis auquel on a recours dans certains cas. Néanmoins, il existe d’autres examens plus simples tels que l’échographie abdominale, mais la qualité d’image n’est pas aussi bonne que celle de la tomographie ou de la résonance magnétique.

Le traitement

Un abcès intra-chirurgical peut se former après une opération chirurgicale

Le traitement inclue la prise d’antibiotiques et un drainage percutané ou chirurgical. Presque tous les abcès intra-abdominaux requièrent un drainage, que ce soit via un cathéter percutané ou une chirurgie.

Le drainage via un cathéter peut être le plus indiqué lorsque les cavités de l’abcès sont grandes et lorsque la voie de drainage traverse des organes contaminés, à savoir  l’intestin, la plèvre, ou le péritoine. Le drainage via cathéter est aussi approprié lorsque la cause à l’origine de l’infection est contrôlée et que le pus est suffisamment liquide pour circuler via le cathéter.

Les antibiotiques peuvent limiter la prolifération de l’infection via le sang ; ils doivent être administrés avant et après l’intervention. Le traitement requiert des médicaments actifs contre la flore intestinale, tels que la gentamicine ou encore le métronidazole.

En somme, le traitement d’un abcès intra-abdominal consiste en un drainage du contenu purulent et en la prise d’antibiotiques. Le spécialiste procède à un drainage percutané à travers la peau sous contrôle échographique. Dans les cas les plus graves, un drainage chirurgical peut s’avérer nécessaire.

 

  • Salud. (2018). Absceso intraabdominal. Https://Www.Clinicadam.Com/Salud/5/.

  • Pedro Chávez Pérez, J. (2002). Sepsis abdominal. Asociación Mexicana de.

  • del Pozo, J. L., Manubens, A., García-Quetglas, E., & Ramón Azanza, J. (2008). Absceso intraabdominal posquirúrgico con bacteriemia por Propionibacterium acnes. Enfermedades Infecciosas y Microbiología Clínica. https://doi.org/10.1157/13125647