Accouchement : l’influence des phases lunaires

· 19 mai 2019
À la Lune magique, on attribue l'augmentation du nombre d'accouchements prématurés ainsi que l'apparition de complications pendant l'accouchement. La science n'a cependant pas encore établi un lien entre les phases lunaires et le déroulement des accouchements.

Les mères et les astrologues affirmeront qu’il existe bel et bien un lien entre les phases lunaires et le déroulement des accouchements. Néanmoins, pour les médecins et autres spécialistes, cela n’est que l’un des nombreux mythes qui mêlent Lune et naissances.

Comme vous le savez sans doute, la Lune est la protagoniste de nombreux mythes et de nombreuses croyances. Son éclat lumineux a inspiré de nombreux magiciens et poètes.

L’accouchement, cet événement extraordinaire qui crée la vie, fait aussi l’objet de nombreuses légendes inspirées par le satellite magique qui tourne autour de la planète Terre.

Pour la science, les phases lunaires n’exercent aucune influence sur les accouchements.

La Lune exerce une influence mais pas sur l’accouchement

phases lunaires

La Lune exerce une influence sur la fluctuation des marées. Néanmoins, la montée ou la baisse des marées ne relève pas seulement de la gravité de la Lune. La gravité du Soleil et la gravité de la Terre font aussi partie du mouvement des eaux océaniques.

Cette influence de la Lune sur les liquides affecte également les plantes. Dans un temps bien lointain, des peuples anciens de toutes les latitudes prenaient en compte les phases lunaires pour déterminer le moment des cultures et des récoltes.

L’influence lunaire continue d’être prise en compte dans l’agriculture moderne. Par exemple, certaines activités comme la pêche et la fruticulture prennent en compte les moments d’intense luminosité lunaire.

Par ailleurs, le calendrier lunaire de 28 jours coïncide avec le cycle menstruel régulier de la femme, raison pour laquelle la Lune est devenue la protagoniste de nombreux mythes sur la fertilité dans de nombreuses civilisations et cultures.

Néanmoins, pour les scientifiques, il s’agit simplement d’une coïncidence : selon eux, le satellite terrestre n’a rien à voir avec la menstruation.

Cet article peut aussi vous intéresser : 4 choses qu’indiquent vos menstruations qu’il ne faut pas ignorer

Les phases lunaires et le déroulement de l’accouchement

phases lunaires

Dans de nombreux blogs accès sur la maternité et sur la spiritualité, vous trouverez des informations sur la supposée influence de la phase lunaire pendant l’accouchement. Dans de nombreux cas, les auteurs de ces articles assurent que ces informations ont été soutenues par des sage-femmes, médecins et infirmiers.

Néanmoins, ce n’est pas le cas. Il s’agit simplement de croyances populaires. Selon ces croyances, les phases lunaires ont une influence sur la façon dont va se dérouler l’accouchement. 

  • Lune nouvelle : selon la croyance, pendant la lune nouvelle, les accouchements sont plus faciles et plus rapides. Les membranes se brisent d’elles-mêmes pendant le travail. Toujours selon la croyance, un accouchement qui se déroule un jour avant la nouvelle lune sera très long et très difficile
  • Le premier quartier : la lente avancée du travail de l’accouchement et la dilatation continue font prendre conscience à la mère qu’elle est sur le point d’accoucher. Chacune des phases du travail, selon la croyance, se déroule au moment opportun. Cette phase lunaire est donc considérée idéale pour accoucher
  • Pleine lune : selon la croyance, c’est la phase lunaire au cours de laquelle se déroulent le plus d’accouchements : de nombreux bébés naissent avant la date prévue. C’est alors la phase au cours de laquelle il y a le plus de ruptures prématurées des membranes et de conditions défavorables au niveau du col de l’utérus. Cette phase lunaire est donc associée à des accouchements douloureux et longs
  • Le dernier quartier : durant cette phase lunaire, selon les croyances, il y a généralement peu d’accouchements. Le liquide amniotique est généralement teinté. On dit aussi que les accouchements au cours de cette phase lunaire requièrent plus d’énergie et de patience jusqu’à la naissance du bébé

La Lune, l’accouchement et la science

Les recherches scientifiques vont à contre-courant des croyances populaires.

Des études publiées dans différentes revues scientifiques aux États-Unis, en Espagne, en Allemagne, en Italie et en Inde entre 2005 et 2012 ont réfuté ces croyances : des millions de naissances ont été étudiées pour en arriver à cette conclusion.

L’étude la plus importante réalisée a consisté en l’analyse de 4.071.166 naissances au sud-ouest de l’Allemagne. Cette étude n’a établit aucun lien entre les phases lunaires et les naissances. Plus de quatre millions… C’est un chiffre important qui ne peut que balayer les doutes.

Cet article peut aussi vous intéresser : Douleurs de l’accouchement : 5 techniques de relaxation

En somme, la conclusion des chercheurs scientifiques est qu’il n’y a pas de lien entre les phases de la Lune et le déroulement de l’accouchement. Les phases de la Lune n’expliquent donc pas les éventuelles complications ni les accouchements prématurés.

Quoi qu’il en soit… C’est à vous de décider ce en quoi vous voulez croire. Vous êtes libre de croire que la phase lunaire exercera ou non une influence sur votre accouchement.

 

  • Kuss, O. and Kuehn, A. (2008), “Lunar cycle and the number of births: A spectral analysis of 4,071,669 births from South‐Western Germany”. Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica, 87: 1378-1379
  • Susan Morton-Pradhan et al. “Birth rate and its correlation with the lunar cycle and specific atmospheric conditions”, American Journal of Obstetrics and Gynecology, Volume 192, Issue 6, June 2005, Pages 1970–1973.
  • Staboulidou I et al. “The influence of lunar cycle on frequency of birth, birth complications, neonatal outcome and the gender: a retrospective analysis”, Acta Obstet Gynecol Scand. 2008;87(8):875-9.