Amibiase : des traitements naturels faits à la maison

25 juillet 2018
L'amibiase peut se propager par la contamination des lieux ou de la nourriture, il est donc essentiel de prendre des mesures extrêmes d'hygiène. Découvrez tout sur cette maladie, ses symptômes et plusieurs traitements naturels faits maison.

L’amibiase est une maladie parasitaire qui vit dans le gros intestin. C’est l’une des nombreuses maladies qui affligent l’humanité dans les zones tempérées, mais elle est également très commune dans les régions chaudes. L’hygiène privée et publique peut réduire considérablement l’incidence de cette infection.

L’amibiase occupe le troisième rang des maladies parasitaires les plus meurtrières au monde. L’infection est souvent asymptomatique, mais peut cependant entrainer de nombreuses complications.

Cette maladie infectieuse due à un parasite microscopique, un protozoaire hématophage dénommé Entamoeba histolytica, est transmise par l’eau contaminée.

Dans cet article, nous vous dirons tout sur cette maladie et nous vous ferons découvrir des remèdes naturels incroyables qui vous aideront à combattre les symptômes de l’amibiase.

Les symptômes de l’amibiase

L’amibiase est une infection parasitaire du gros intestin fréquente dans les pays tropicaux.

Asymptomatique chez la majorité des individus, appelés « porteurs sains », la maladie peut se manifester par une diarrhée chronique pouvant être grave. L’agent pathogène est un parasite : une amibe appelée Entamoba histolytica (ou dysenteriae).

Le parasite responsable de l’amibiase colique traverse la paroi du gros intestin et peut parfois atteindre le foie (amibiase hépatique) et plus rarement d’autres organes (poumons, cerveau, rate, peau…).

Toute infection provoquée par des organismes qui présentent une dysenterie amibienne est appelée amibiase. Cependant, on n’en parle que lorsque les symptômes se manifestent, en particulier la diarrhée. Beaucoup de personnes sont infectées sans le savoir, car il n’y a aucun symptôme dans la plupart des cas.

L’amibiase colique se traduit typiquement par une diarrhée, on parle de dysenterie amibienne. Elle se produit sans fièvre et survient 5 à 10 jours après la contamination. Elle s’accompagne de douleurs abdominales, de fausses envies d’aller à la selle et de contractures douloureuses de l’anus.

L’amibiase hépatique accompagne une amibiase colique ou lui succède. Elle se caractérise par un foie douloureux et plus gros ainsi que d’une fièvre élevée (abcès hépatique amibien). Elle doit être traitée en urgence.

Lorsque les organismes provoquent une maladie intestinale grave, la victime souffre d’hémorragie, de crampes et de coliques. Les défécations contiennent du pus, du mucus et du sang. Leur nombre peut atteindre vingt ou plus par jour, entrainant une grande faiblesse, une perte de poids et de l’anémie.

Cette maladie peut entrainer de la fièvre et une accélération du pouls. Dans la plupart des cas, elle s’accompagne de diarrhée et d’autres symptômes bénins, bien que persistants, qui peuvent nuire à la santé.

Parfois, le seul signe est la récurrence de crampes abdominales. La vraie nature de cet état est facilement déterminée par l’analyse de la matière fécale en découvrant des amibes actives ou des kystes qui en contiennent.

Ne manquez pas de découvrir aussi cet article : 9 symptômes qui avertissent de la présence de parasites dans le corps

Les causes de l’amibiase

les causes de l'amibiaise

La cause spécifique de la dysenterie amibienne est un micro-organisme appelé Endameba histolytica. Cet organisme est extrait du corps après défécation, et est transmis à d’autres personnes lorsqu’il contamine leur nourriture ou leur eau. Ils affectent la muqueuse de l’intestin, surtout l’épaisse.

Le parasite est éliminé dans les déjections fécales des sujets infectés sous sa forme de kyste (forme résistante de l’agent infectieux). La transmission de la maladie se fait par voie digestive, directement par les mains sales ou indirectement par l’eau ou les aliments souillés de matières fécales. On appelle communément ce type de risque le péril fécal.

Il provoque une ulcération avec une détérioration plus ou moins grande de la membrane et une exsudation du sang. L’anémie et la faiblesse sont dues non seulement à la perte de sang dans les selles, mais aussi au fait que les amibes dévorent de nombreux globules rouges.

La complication la plus fréquente est sans aucun doute l’abcès du foie amibien. Il n’y en a habituellement qu’un mais il peut être très gros. L’amibiase peut durer de nombreuses années, et même toute la vie si elle n’est pas traitée correctement. Rares sont les cas chroniques d’amibiase qui deviennent mortels, mais ils affaiblissent les personnes et les exposent à être la proie d’une autre maladie.

Souvent, on ne détecte pas facilement l’amibiase, ce qui constitue un danger sérieux. En effet, si on ne prend pas de précautions d’hygiène lors des défécations, la multiplication des amibes sera automatique.

Remèdes naturels pour traiter l’amibiase

Origan pour traiter l’amibiase

L’origan a des propriétés anti-inflammatoires, digestives et carminatives. Ainsi, l’origan peut être très bénéfique, car il permet de contrôler les symptômes de l’amibiase, tels que la diarrhée, de calmer les crampes et de réduire l’irritation de l’intestin.

Ingrédients

  • 1 cuillère à soupe d’origan (8 g)
  • 1 tasse d’eau (250 ml)

Préparation

  • Dans un bol, vous devez commencer par faire bouillir l’eau.
  • Quand l’eau bout, retirez-la du feu, ajoutez l’origan et laissez reposer 5 minutes.
  • Vous devrez consommer ce remède trois fois par jour, 20 minutes avant chaque repas pour combattre l’amibiase.

Graines de citrouille pour traiter l’amibiase

En raison de leurs propriétés antiparasitaires et dépuratives et de leur contribution aux bêta-carotènes, ce remède est très bénéfique pour le traitement de l’amibiase. Il permet en particulier de réguler la muqueuse digestive et réduit l’irritation due à la diarrhée.

Les graines de citrouille sont également riches en vitamines et acides aminés minéraux, responsables de l’augmentation de l’énergie et de la réduction de l’inconfort général.

Ingrédients

Préparation

  • Vous devez placer la tasse d’eau dans une casserole et la porter à ébullition.
  • Quand l’eau arrive à son point d’ébullition, retirez-la du feu et laissez-la refroidir doucement.
  • Ensuite, ajoutez l’eau au bol mélangeur, avec les graines de citrouille, et mixez bien le tout.
  • Vous devrez consommer ce remède à jeun tous les jours jusqu’à disparition des symptômes.

Curcuma pour traiter l’amibiase

Grâce à ses propriétés antiseptiques, antibactériennes, anti-inflammatoires et antioxydantes, le curcuma est un excellent remède pour traiter l’amibiase. Il permet en particulier d’éliminer les parasites et de protéger les intestins.

Ingrédients

  • 1 cuillère à café de curcuma (5 g)
  • ¼ cuillère à café de sel (1 g)
  • 1 tasse d’eau bouillie (250 ml)

Préparation

  • Dans la tasse d’eau préalablement bouillie, vous devrez ajouter du curcuma et du sel.
  • Puis, mélangez bien le curcuma et laissez-le reposer pendant 5 minutes.
  • Vous devrez consommer ce remède au curcuma à jeun tous les jours.

Ail pour traiter l’amibiase

En raison de ses propriétés antiparasitaires et antibiotiques, l’ail est un autre des excellents remèdes naturels pour traiter l’amibiase. Il aide à contrôler les parasites et les empêche d’apparaitre à nouveau.

L’ail est un puissant remède pour traiter de nombreux troubles. Vous aimerez aussi découvrir 6 puissants remèdes maison à base d’ail. Ne manquez pas de consulter aussi cet article !

Ingrédients

  • 2 gousses d’ail
  • 1 tasse d’eau (250 ml)

Préparation

  • Broyez les deux gousses d’ail, puis ajoutez-les dans un bol avec l’eau et faites chauffer.
  • Quand l’eau atteint le point d’ébullition, retirez-la du feu et laissez reposer pendant 20 minutes.
  • Vous devrez consommer ce remède à l’ail, à jeun pendant une semaine pour combattre l’amibiase.

Dernières précautions

Vous devez vous souvenir que cette maladie parasitaire peut apparaître à tout âge. Il est aussi crucial de faire très attention avec les enfants lorsqu’ils vont jouer et de savoir quels objets ils manipulent. D’autre part, il est également essentiel de bien laver les fruits et légumes avant de les consommer.

Pour éviter toute infection, ne buvez que de l’eau potable (minérale) ou désinfectée. Lavez les fruits et les légumes avec cette même eau désinfectée et épluchez-les. Lavez-vous les mains avant de manipuler les aliments et avant les repas, avec de l’eau potable ou désinfectée (minérale).

L’amibiase intestinale présente une évolution rapidement favorable sous traitement. Cependant, des rechutes peuvent se produire, d’où la nécessité d’examiner les selles après la guérison.

Non traitée, l’amibiase hépatique évolue vers l’augmentation de volume des abcès et leur rupture ce qui peut provoquer un décès. Malgré le traitement, la mortalité de l’amibiase hépatique reste élevée.

Découvrez aussi cet article : Remèdes à base de plantes pour lutter contre l’infection de l’Helicobacter pylori

En dépit d’être l’une des infections les plus fréquentes, l’helicobacter pylori ne présente pas de symptômes spécifiques. Pour cette raison, au début, il est donc très difficile de diagnostiquer cette bactérie. L’estomac humain peut contenir certaines bactéries qui détériorent la santé et, dans certains cas, mettent la vie en danger. L’Helicobacter pylori(H. pylori) en fait partie. Bien que dans certains cas, cette bactérie reste dans le corps sans manifester de symptômes, elle peut provoquer des maladies d’estomac avec des douleurs intenses et résistantes à certains antibiotiques. Découvrez dans cet article des remèdes à base de plante pour lutter contre l’infection de l’helicobacter pylori.

 

A découvrir aussi