Remèdes à base de plantes pour lutter contre l’infection de l’Helicobacter pylori

· 14 juillet 2018
En dépit d'être l'une des infections les plus fréquentes, l’helicobacter pylori ne présente pas de symptômes spécifiques. Pour cette raison, au début, il est donc très difficile de diagnostiquer cette bactérie.

L’estomac humain peut contenir certaines bactéries qui détériorent la santé et, dans certains cas, mettent la vie en danger. L’Helicobacter pylori (H. pylori) en fait partie. Bien que dans certains cas, cette bactérie reste dans le corps sans manifester de symptômes, elle peut provoquer des maladies d’estomac avec des douleurs intenses et résistantes à certains antibiotiques.

L’Helicobacter pylori, ou H. pylori, est une bactérie qui vit dans l’estomac et qui peut provoquer des inflammations et des irritations de la muqueuse de l’estomac ainsi que des ulcères. Son action a aussi été mise en relation avec le cancer de l’estomac.

Cependant, de nombreuses personnes ne présentent pas de symptômes et ne savent même pas qu’elles portent la bactérie. Chez ces individus, la bactérie ne provoque pas d’effets secondaires nuisibles.

Lorsque des symptômes apparaissent, ils peuvent se présenter sous la forme de douleurs abdominales, de nausées, de perte d’appétit, d’éructations fréquentes, de ballonnements et de perte de poids involontaire.

Souffrez-vous de douleurs d’estomac constantes, de vomissements ou de diarrhée ? La principale raison de votre malaise pourrait être la présence de la bactérie Helicobacter pylori dans votre corps. Cette bactérie se loge dans la muqueuse de l’estomac, endommage l’estomac et le tissu duodénal et provoque une inflammation.

Des études scientifiques affirment que 50% de la population mondiale souffre de maladies de l’estomac dues à lHhelicobacter pylori, ce qui en fait l’infection la plus courante chez l’être humain.

Découvrez également cet article : Vous avez des maux d’estomac ? Voici quelques conseils alimentaires pour vous sentir mieux

Comment l’Helicobacter pylori se transmet-il ?

Pour le moment l’origine de l’Helicobacter pylori n’a pas encore été déterminée. Les voies de transmission possibles d’une personne infectée à une autre sont la salive, les matières fécales et les instruments médicaux infectés. Cette  bactérie peut se loger dans la plaque dentaire des personnes touchées et se transmettre par la salive au contact avec des personnes en bonne santé.

On le trouve habituellement toujours dans les matières fécales et, si les personnes concernées ne disposent pas de mesure d’hygiène suffisante, elle peut contaminer la nourriture et l’eau de la consommation humaine. C’est pourquoi il est toujours recommandé de bien laver la nourriture et de filtrer l’eau. Les instruments médicaux tels que les tubes naso-gastriques infectés sont également un moyen de transport pour les bactéries.

Découvrez à présent, les symptômes et maladies liés à la bactérie de L’Helicobacter pylori.

Par la suite nous vous recommanderons quelques conseils pour éviter la contagion et des remèdes naturels pour lutter contre cette infection.

Symptômes de l’Helicobacter pylori

Les débuts de l’infection de l’Helicobacter pylori peut se présenter sans aucune douleur et sans aucun symptôme. En fait, à moins que vous passiez un test, vous pourriez même ne jamais savoir que vous avez souffert de cette infection.

Lorsque les symptômes apparaissent, ils se présentent sous la forme suivante :

  • Une douleur ou une sensation de brulure au niveau de l’abdomen (qui pourrait empirer lorsque vous avez faim)
  • Des nausées et des éructations constantes
  • Une baisse de l’appétit
  • Des ballonnements
  • Une perte de poids sans être au régime

Si vous présentez certains de ces symptômes, contactez immédiatement votre docteur, car ils indiquent un problème grave. En voici quelques-uns :

  • Des douleurs graves dans l’abdomen
  • Sang dans les selles qui les rendent noires comme du goudron
  • Vomissements qui contiennent du sang

Si l’infection de Helicobacter pylori empire, elle peut arriver à un stade où elle provoque des ulcères, donc vous noterez les symptômes liés à ce trouble.

Découvrez aussi cet article : Comment savoir si vous souffrez d’ulcères à l’estomac ?

Maladies liés à l’Helicobacter pylori

Parmi les problèmes les plus fréquents que l’Helicobacter pylori peut provoquer, nous pouvons citer, entre autres :

  • Dyspepsie ou mauvaise digestion
  • Ulcères peptiques duodénaux et gastriques
  • Gastrite chronique
  • Cancer gastrique
  • Lymphome gastrique
  • Douleurs à l’estomac provoquées par lHelicobacter pylori

Votre docteur pourra diagnostiquer l’infection de l’Helicobacter pylori par observation des symptômes et par certains tests faits en laboratoire. Une des meilleures façons de diagnostiquer la présence de l’Helicobacter pylori est le test respiratoire à l’urée marquée. Par ailleurs, un test de selles peut aussi indiquer la présence de la bactérie.

Faites-vous tester. Si un membre de votre famille tombe malade à cause de la bactérie, vous devez aussi vous faire examiner. En terme de prévention, l’éradication de la bactérie permet d’éviter son retour dans le futur. Puisqu’elle se répand à cause d’une mauvaise hygiène et de mauvaises conditions sanitaires au sein de la famille, il est recommandé de tester tous les membres de la famille pour éradiquer définitivement l’Helicobacter pylori.

Ne manquez pas de lire aussi cet article : Connaissez-vous les 10 possibles causes d’une gastrite ?

Réduisez les facteurs de risque

Si vous évitez les facteurs de risque et si vous prenez certaines mesures préventives, vous pouvez faire diminuer le risque d’être infecté par la bactérie de l’Helicobacter pylori.

Parmi les précautions les plus importantes pour limiter l’infection de cette bactérie, veillez à faire attention aux risques suivants :

  • Ne consommez pas d’aliments mal cuits. Quel que soit l’endroit où vous habitez ou voyagez, vous devez éviter les aliments mal cuits, car cela fait augmenter le risque d’intoxication alimentaire et d’autres causes d’infection.
  • Évitez les zones insalubres. Un des moyens principaux de transmission de l’Helicobacter pylori se fait au travers de conditions insalubres. Cela inclut la production d’aliments et de boissons, les conditions de vie et les zones d’activité. Les aliments cuisinés dans des environnements insalubres peuvent transmettre la bactérie d’un individu à l’autre.
  • Sachez reconnaître les transmissions accidentelles. On retrouve la bactérie dans la salive, les excréments, le vomi et d’autres sécrétions gastriques et orales. Toute substance de ce genre provenant d’un individu porteur qui entre en contact avec votre bouche ou avec votre main fait augmenter le risque d’infection.
  • Lavez-vous bien les mains. Puisque la forme principale de transmission de l’Helicobacter pylori se fait par contact. Vous devez toujours faire attention à votre hygiène personnelle et à la façon dont vous vous lavez les mains. Vous devez bien vous les laver et vous les laver souvent, surtout après avoir utilisé les toilettes ou avoir touché de la nourriture.

Découvrez à présent plusieurs remèdes à base de plante pour lutter contre la bactérie de l’helicobacter pylori de manière naturelle.

Remèdes à base de plantes contre l’Helicobacter pylori

remèdes naturels pour lutter contre l'infection de l’helicobacter pylori

Heureusement, il existe de nombreuses manières de combattre cette bactérie et de soulager les problèmes de santé qu’elle provoque.

Si vous souffrez souvent d’ulcères stomacaux et de gastrites provoquées à cause de l’Helicobacter pylori, nous vous recommandons d’essayer les remèdes naturels suivants pour combattre et éliminer cette bactérie. Consultez toujours votre docteur avant de commencer un traitement fait maison.

Vous pouvez trouver de nombreux remèdes à base de plantes pour lutter contre les infections provoquées par l’Helicobacter pylori. Bien que cela dépende du degré d’infection, ces préparations vont soulager les symptômes et faire disparaître les bactéries.

1. Infusion de gingembre

Cette racine est mondialement connue pour ses multiples propriétés médicinales, qui bénéficient tout spécialement à l’appareil digestif.

Le gingembre est une excellente plante recommandée pour traiter les affections gastriques telles que la gastrite. On recommande de consommer du gingembre pour combattre l’acidité stomacale, les nausées, les maux de ventre et les ulcères, entre autres.

L’infusion de gingembre a un effet anti-inflammatoire, antioxydant et, de plus, c’est un bon antiacide.D’autre part, son fort pouvoir bactéricide pourrait permettre d’éradiquer la bactérie de l’Helicobacter pylori.

Ingrédients

  • 2 tasses d’eau (500 ml)
  • 2 cuillères à soupe de gingembre, coupées en petits morceaux (30 g)

Préparation

  • Faites bouillir un demi-litre d’eau et ajoutez les morceaux de gingembre.
  • Laissez-le au feu pendant quelques minutes, puis éteignez-le et laissez reposer l’infusion,
  • Vous pouvez boire ce remède à base de gingembre 3 fois par jour.

2. Infusion de romarin

Le romarin est une plante aromatique qui possède des propriétés médicinales. Les infusions de romarin sont très efficaces pour traiter les problèmes digestifs. Elles améliorent la digestion, réduisent la constipation et éliminent les gaz.

Ingrédients

  • 2 tasses d’eau (500 ml)
  • 2 cuillères à soupe de feuilles de romarin (30 g)

Préparation

  • Faites bouillir l’eau dans une casserole et, quand elle atteint le point d’ébullition, ajoutez les feuilles de romarin.
  • Laissez cuire pendant 4 minutes puis retirez les feuilles de romarin et buvez l’infusion.

3. Infusion de curcuma et de gingembre

Le curcuma est antioxydant, antibactérien, aide à réduire l’inflammation de l’estomac et à équilibrer la flore intestinale. En outre, il stimule les sucs gastriques, diminue les flatulences et protège la muqueuse gastrique. Cependant, sa consommation en excès n’est pas recommandée.

Dans le cas des problèmes stomacaux, le curcuma s’utilise pour traiter la dyspepsie, une maladie qui provoque des troubles digestifs comme la distension, le mal-être stomacal, mais aussi des nausées et des gaz, entre autres.

Le gingembre, comme nous l’avons vu, possède de nombreuses propriétés bénéfiques qui complèteront celles du curcuma.

Ingrédients

  • 1 tasse d’eau (250 ml)
  • 1 pincée de poudre de curcuma
  • Miel (selon le goût)
  • Gingembre (selon le goût)

Préparation

  • Faites bouillir l’eau dans une casserole et ajoutez une pincée de curcuma et de gingembre.
  • Laissez bouillir quelques minutes puis ajoutez le miel pour adoucir.
  • Retirez la casserole du feu et laissez reposer l’infusion. Enfin, filtrez et consommer ce remède.

Découvrez aussi cet article : Éliminez les toxines une fois par semaine avec ce jus de tomate, d’ail et de curcuma

4. Infusion d’huile essentielle de verveine

La verveine est l’une des meilleures plantes pour lutter contre l’Helicobacter pylori. Jusqu’à présent, la bactérie n’a pas montré de résistance aux composants végétaux de cette plante.

Ingrédients

  • 1 tasse d’eau (250 ml)
  • 20 ou 30 gouttes d’huile essentielle d’huile végétale

Préparation

  • Diluez 20 ou 30 gouttes d’huile essentielle de verveine dans la tasse d’eau. Vous pouvez boire cette boisson après chaque repas.
  • Vous pouvez également faire une infusion avec des feuilles de verveine au citron.

Essayez ces options naturelles pour vous diminuer vos troubles d’estomac et éliminer l’Helicobacter pylori de votre corps. De la même façon, n’oubliez pas de consulter votre médecin régulièrement pour faire les tests pertinents et éliminer la présence de la bactérie.

Découvrez également cet article : Traitements naturels pour lutter contre la bactérie Helicobacter Pylori

En accord avec de nombreuses études, il semblerait que les deux tiers de la population soient infectés par la bactérie Helicobacter Pylori, car elle se transmet très facilement, sans forcément générer de symptômes ou de pathologies. Pour combattre cette bactérie et soulager les symptômes qui lui sont associés, nous devons ingérer des aliments antibiotiques et probiotiques. Nous devons à tout prix éviter la consommation de sucres et de farines raffinées, et manger des fruits, des légumes, ainsi que boire beaucoup d’eau.