Apectomie : qu'est-ce que c'est et quels sont ses bienfaits ?

Lorsque le traitement du canal radiculaire échoue et que la dent est à nouveau infectée, l'apectomie peut être une option à envisager. Découvrez ici de quoi il s'agit.
Apectomie : qu'est-ce que c'est et quels sont ses bienfaits ?
Vanesa Evangelina Buffa

Rédigé et vérifié par la dentiste Vanesa Evangelina Buffa.

Dernière mise à jour : 29 novembre, 2022

Lorsqu’il s’agit de préserver une dent avec une infection dans la bouche, l’endodontie est généralement la solution. Mais cette intervention ne suffit parfois pas, et il faut recourir alors à l’apectomie.

Les dentistes utilisent cette petite intervention chirurgicale pour éviter de retirer la dent infectée de la bouche. Lorsque les traitements de canal ont échoué, cette pratique permet de retirer les tissus infectés et ainsi de préserver les dents.

Découvrez en quoi consiste l’apectomie, quand elle est recommandée et quels bienfaits elle apporte. De plus, nous vous informons sur les soins qui doivent être prodigués après cette intervention. Poursuivez donc votre lecture !

Qu’est-ce qu’une apectomie ?

L’apectomie dentaire est une intervention chirurgicale pratiquée sur l’apex (pointe de la racine) d’une dent canalisée. Avec cette intervention, il est possible d’éliminer les processus infectieux qui persistent après le traitement du canal radiculaire.

L’inconfort qui subsiste après le traitement de l’endodontie et les complications possibles sont ainsi évités. De plus, l’extraction de la pièce dentaire qui reste dans la bouche est évitée ; la dent continuera de remplir ses fonctions habituelles.

Cette chirurgie est également connue sous le nom de chirurgie endodontique, car cette intervention est un complément aux traitements de canal. Toutefois, elle est basé sur le traitement des infections qui se produisent dans la racine dentaire.

Les canaux radiculaires pratiqués régulièrement dans les cabinets dentaires sont responsables du nettoyage de l’intérieur de la dent. Avec des instruments et des liquides spéciaux, les restes de pulpe et les débris qui contaminent la partie la plus profonde des dents sont éliminés.

L’apectomie dentaire est, elle réalisée dans la zone périapicale, c’est-à-dire autour de la partie externe de la racine. Dans ce cas, l’infection située près de la racine de la dent est nettoyée et éliminée.

L’endodontie et l’apectomie dentaire sont des traitements conservateurs. Les deux thérapies visent à préserver la pièce dentaire dans la bouche.

Dans tous les cas, l’apectomie dentaire est utilisée lorsque les traitements traditionnels du canal radiculaire ont échoué. Voyons en détail quelles sont ses indications.



[/atomik -lu-aussi ]

Les bienfaits de l’apectomie

Le principal avantage de l’apectomie est la possibilité de préserver une dent infectée et sur laquelle les traitements endodontiques conventionnels n’ont pas fonctionné. Garder la dent maintient la fonctionnalité et l’esthétique de toute la bouche, procurant qui plus est un bien-être à la personne.

Souvent, malgré la réalisation d’un canal radiculaire, les infections dentaires persistent autour de la racine. Ces processus peuvent provoquer des abcès, des kystes ou des granulomes périapicales.

Avec cela, une gêne et une douleur apparaissent dans la région, un gonflement, des fistules et une mauvaise haleine. De plus, un foyer infectieux dans la bouche peut se propager et entraîner des complications plus graves dans le reste du corps.

Si l’endodontie n’a pas fonctionné et que l’infection persiste, l’apectomie dentaire est l’option qui permet de traiter la dent et de la conserver en bouche. Autrement, l’extraction est l’autre solution.

Les traitements radiculaires ne suffisent parfois pas, car les micro-organismes présents à l’intérieur des dents parviennent à résister aux mesures de nettoyage typiques de cette intervention. Avec l’apectomie, la pointe de la racine et les tissus infectieux qui l’entourent sont éliminés.

Dans tous les cas, il faut savoir que le dentiste n’a recours à cette intervention que lorsque des méthodes plus simples, comme l’endodontie ou le retraitement canalaire, ont échoué. C’est aussi généralement une alternative utile lorsque la dent infectée a un boulon et une couronne cimentée et que son retrait mettrait son intégrité en danger.

Endodontie nécessitant une apectomie dentaire.
Les canaux radiculaires peuvent nécessiter un complément à l’apectomie.



[/atomik -lu-aussi ]

Les contre-indications

Tout comme il existe des cas dans lesquels le dentiste recommande d’effectuer une apectomie, il existe des situations dans lesquelles cette procédure n’est pas possible. Voici quelques facteurs qui contre-indiquent son application :

  • Dégâts racinaires très étendus
  • Problèmes de coagulation
  • Infections aiguës avec saignement abondant
  • Pièces dentaires avec fractures longitudinales
  • Infection à proximité du sinus maxillaire
  • Dents avec de faux canaux radiculaires qui ne peuvent pas être traitées avec des canaux radiculaires
  • Maladie parodontale très avancée ou grande destruction de l’os de soutien
Dans ces cas, il sera nécessaire d’extraire la dent et de combler l’absence avec un implant ou une autre option prothétique.

Comment se déroule une apectomie ?

Lors de la planification d’une apectomie, la première étape consiste à évaluer l’état de la dent canalisée. Il est bon de rappeler que cette intervention est réalisée sur des dents qui ont déjà un traitement de canal qui a échoué.

Pour analyser les conditions de la dent à intervenir, des radiographies sont prises, l’état de l’endodontie, l’apex de la racine et les tissus atteints par l’infection sont évalués. Avec ces données, le dentiste détermine si la chirurgie est possible et planifie la procédure.

L’intervention chirurgicale est réalisée sous anesthésie locale dans la région. Une fois la zone engourdie, un lambeau est réalisé sur la gencive pour accéder à la région de l’os où se trouve l’infection.

Avec des instruments spécifiques, une certaine quantité de tissu osseux est retirée pour exposer l’extrémité de la racine. Pour cela, le dentiste effectue des mesures préalables qui lui permettent de connaître exactement la zone où il doit intervenir.

Une fois l’apex dentaire visualisé, il est coupé et extrait. C’est-à-dire que la pointe de la racine dentaire est jetée. De plus, les tissus endommagés et les processus infectieux présents dans la zone sont éliminés.

Pour éviter les fuites et les infections futures, le canal dentaire est scellé en plaçant des matériaux spéciaux. De plus, le site peut être rempli d’agents antibactériens ou de greffes osseuses qui favorisent la récupération des tissus.

A la fin, la gencive est repositionnée à sa place et suturée. Au fil du temps, les tissus se régénéreront et la zone retrouvera sa santé.

Selon l’intervention et la complexité du cas, ce type de traitement dure généralement entre 30 et 90 minutes. De nombreux cabinets disposent de microscopes chirurgicaux qui permettent une approche plus précise.

Que ressent le patient après l’intervention ?

Comme il s’agit d’une intervention chirurgicale mineure, l’apectomie ne cause généralement pas de grande gêne au patient. Cependant, cela implique une récupération plus lente et plus douloureuse qu’un canal radiculaire.

Dans les heures qui suivent la chirurgie, la zone peut s’enflammer et provoquer des douleurs au moment de manger ou de parler. Mais il s’agit généralement d’inconforts temporaires qui disparaissent après quelques jours.

Le dentiste indique des anti-inflammatoires pour contrôler ces symptômes et améliorer la récupération. De plus, il prescrit aussi souvent des antibiotiques qui aident à combattre l’infection existante et à prévenir les complications.

Les points de suture sont retirés après une semaine, bien que souvent ils aient tendance à se détacher d’eux-mêmes. Il est important que le patient fasse attention à la zone, en particulier lors du brossage et du fil dentaire.

Les soins bucco-dentaires après une apectomie dentaire

Bien que la plupart des patients puissent reprendre leurs activités habituelles quelques jours après l’apectomie dentaire, il existe certains soins qui améliorent la récupération.

  • Maintenez une alimentation douce et froide pendant les premiers jours.
  • Appliquez du froid sur la zone opérée pour réduire l’inflammation.
  • Désinfectez soigneusement la bouche et évitez de passer la brosse sur la zone d’intervention.
  • Dès le lendemain de l’intervention, des bains de bouche ou des gels à la chlorhexidine peuvent être utilisés si le dentiste le recommande.
  • Gardez la tête haute ou pour vous reposer.
  • Ne vous engagez pas dans des activités sportives ou des efforts physiques.
  • Évitez la consommation de tabac et d’alcool.
De plus, toutes les instructions du dentiste doivent toujours être suivies.
Froid au visage après une apectomie dentaire.
Le froid local aidera à réduire l’inflammation plus rapidement après la procédure.

Risques et complications

Les complications après une apectomie dentaire ne sont pas courantes. En général, il s’agit d’une procédure avec un taux de réussite élevé qui inverse les symptômes et l’inconfort de l’infection dentaire.

Selon une étude de 2020, environ 97 % des cas de chirurgie apicale ont obtenu d’excellents résultats jusqu’à 5 ans plus tard. Les bons résultats se sont poursuivis dans plus de 75 % des cas après 10 à 13 ans.

L’apectomie est considérée comme ayant échoué si l’infection persiste et si les symptômes ne s’atténuent pas. En général, la cause de cet échec se réfère généralement à la présence d’un espace à l’extrémité de la racine et à une mauvaise étanchéité apicale qui favorise la persistance et la prolifération des bactéries.

Si la procédure ne résout pas le problème, il faudra alors recourir à l’extraction de la dent entière.

L’apectomie est une option à envisager

L’apectomie est un traitement chirurgical ambulatoire qui est pratiqué lorsque les canaux radiculaires conventionnels ne suffisent pas à sauver la dent. Avec cette thérapie, il est possible de garder la pièce dentaire dans la bouche, et donc elle permet au patient de continuer de mâcher, parler et sourire normalement.

L’alternative à une apectomie est l’ablation de la dent entière. La perte d’un élément dentaire entraîne de nombreux problèmes fonctionnels et esthétiques en bouche et nécessite une rééducation immédiate pour éviter les complications.

Si le dentiste recommande d’effectuer ce type de chirurgie sur la pointe de la racine, c’est une option à considérer. La chirurgie préservera la dent et mettra fin à une infection qui pourrait se propager et causer de graves problèmes de santé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment nettoyer une brosse à dents électrique ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment nettoyer une brosse à dents électrique ?

Apprenez à nettoyer une brosse à dents électrique pour prendre soin de votre santé bucco-dentaire et garder votre brosse dans un état optimal.



  • Ahmed, M. A., Mughal, N., Abidi, S. H., Bari, M. F., Mustafa, M., Vohra, F., & Alrahlah, A. (2021). Factors Affecting the Outcome of Periapical Surgery; a Prospective Longitudinal Clinical Study. Applied Sciences11(24), 11768.
  • Christiansen, R., Kirkevang, L. L., Hørsted-Bindslev, P., & Wenzel, A. (2008). Patient discomfort following periapical surgery. Oral Surgery, Oral Medicine, Oral Pathology, Oral Radiology, and Endodontology105(2), 245-250.
  • Huere, S., & Homar, J. (2021). Apicectomía.
  • Gardeña Mendoza, C. M. (2021). Apicectomía en pieza anterior.
  • Lio, F., Mampieri, G., Mazzetti, V., Leggeri, A., & Arcuri, L. (2021). Guided endodontic microsurgery in apicoectomy: a review. Journal of Biological Regulators and Homeostatic Agents35(3 Suppl. 1), 47-55.
  • Taschieri, S., Bettach, R., Lolato, A., Moneghini, L., & Del Fabbro, M. (2011). Endodontic surgery failure: SEM analysis of root-end filling. Journal of oral science53(3), 393-396.
  • Truschnegg, A., Rugani, P., Kirnbauer, B., Kqiku, L., Jakse, N., & Kirmeier, R. (2020). Long-term follow-up for apical microsurgery of teeth with core and post restorations. Journal of Endodontics46(2), 178-183.
  • Tuk, J. G., Lindeboom, J. A., & van Wijk, A. J. (2021). Effect of periapical surgery on oral health-related quality of life in the first postoperative week using the Dutch version of Oral Health Impact Profile-14. Oral and Maxillofacial Surgery25(4), 549-559.
  • Verma, J., & Ahuja, V. (2021). Apicoectomy–A review. The Journal of Dental Panacea3(1), 15-19.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.