Avantages et risques possibles d'un ajustement chiropratique

Les avantages d'un ajustement chiropratique sont variés, allant du traitement d'un mal de tête ou d'une douleur au cou à l'amélioration de l'asthme. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus.
Avantages et risques possibles d'un ajustement chiropratique

Dernière mise à jour : 19 mai, 2022

Un ajustement chiropratique est une thérapie au cours de laquelle une force est appliquée sur la colonne vertébrale. Cela a pour but de soulager la douleur et d’améliorer la mobilité, contribuant ainsi au traitement de divers problèmes de santé.

On prétend qu’il est efficace pour le soulagement des douleurs lombaires, la sciatique et les maux de tête, entre autres. De plus, il est considéré comme sûr et peu invasif.

Cette procédure doit être effectuée uniquement par des professionnels formés.

Qu’est-ce que l’ajustement chiropratique et comment se déroule-t-il?

L’ajustement chiropratique est une forme de thérapie. On l’appelle aussi l’ajustement de Gonstead, car ses techniques ont été développées par le chiropraticien américain Clarence Selmer Gonstead.

Dans cette procédure, une force contrôlée est appliquée à la colonne vertébrale et à d’autres zones spécifiques, où il peut y avoir une interférence nerveuse. Pour ce faire, les mains – ou un instrument dans certains cas – sont utilisées. Le but est d’améliorer la posture ainsi que la mobilité.

Ainsi, l’ajustement chiropratique est recommandé pour traiter les lombalgies, les maux de tête et les cervicalgies, en transmettant une sensation de relaxation. S’agissant d’une technique non invasive, elle ne nécessite aucune préparation particulière, bien qu’un examen préalable soit effectué et que des examens puissent être recommandés.

Pendant le traitement, le patient doit être placé sur une civière et adopter différentes positions. Le chiropraticien effectue alors certains mouvements en appliquant une force contrôlée avec ses mains. Cette pression est exercée à différents endroits de la colonne vertébrale (lombaire, cervicale, etc.) ou dans une articulation, comme la hanche.

L'homme souffrant de lombalgie a besoin d'un ajustement chiropratique.
La lombalgie est la principale indication d’un ajustement chiropratique.

Vous pourriez aussi être intéressé Exercices pour renforcer le dos et améliorer la posture


Les bienfaits de l’ajustement chiropratique

Il existe plusieurs avantages attribués à ce type de thérapie. Voyons ci-dessous lesquels et ce que la science en dit.

Gestion naturelle de la douleur

L’ajustement chiropratique est présenté comme une alternative naturelle pour le traitement de la douleur. Il est recommandé en cas de subluxations et lorsque le niveau de stress est élevé. En ce sens, il réduit la nécessité de prendre des médicaments et les risques que cela peut entraîner.

Migraine et céphalée de tension

Cette thérapie peut être efficace pour les migraines ou les céphalées de tension, utilisée seule ou en association sous forme de soins multimodaux.

Cependant, comme en témoignent certaines recherches sur le sujet, les chercheurs sont prudents quant aux avantages possibles, recommandant d’autres études sur les thérapies manuelles.

Lombalgie et cervicalgie

Les problèmes de dos sont la raison pour laquelle les personnes demandent le plus souvent un ajustement chiropratique. Selon les recherches, ce type de thérapie manuelle s’est avéré plus efficace et moins coûteux pour les douleurs au cou, par rapport à la thérapie physique.

Une autre enquête, menée auprès de patients souffrant de lombalgie d’origine mécanique, est arrivée à des conclusions similaires, montrant qu’il y avait un soulagement de la douleur, ainsi qu’une augmentation de la capacité fonctionnelle et de la satisfaction.

Épaule gelée

Dans un essai clinique sur des patients atteints du syndrome de l’épaule gelée, la plupart ont montré une amélioration avec un traitement d’ajustement chiropratique. Près d’un tiers des cas a été complètement résolu.

Sciatique

Comme on le sait, la sciatique est due à la compression du nerf du même nom, qui peut provoquer des douleurs dans les jambes. Parfois, elle devient si intense qu’elle limite les activités quotidiennes.

Selon les résultats d’une étude, assister à des séances de thérapie d’ajustement chiropratique aide à soulager la douleur causée par cette condition.

Épilepsie

Les recherches suggèrent que les soins chiropratiques peuvent être bénéfiques pour corriger le complexe de subluxation vertébrale cervicale supérieure chez les patients pédiatriques atteints d’épilepsie. Même chez ceux qui n’avaient pas réussi avec les médicaments anti-épileptiques.

Ce n’est pas un traitement pour l’épilepsie. Il aide à corriger les dommages ostéoarticulaires causés par les convulsions.

Coliques et reflux

Une recherche 2011 révèle que les soins chiropratiques peuvent être une alternative viable pour le traitement des coliques infantiles, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires dans ce domaine.

En ce qui concerne le reflux gastro-œsophagien, des cas ont été documentés dans lesquels les patients pédiatriques ont ressenti un soulagement. Cependant, très peu d’essais contrôlés ont été menés sur ce sujet.

Autres bienfaits

D’autres bienfaits sont mentionnés dans la littérature médicale :

  • Inflammation : Les manipulations chiropratiques aident les médiateurs inflammatoires à présenter une réponse normale chez les personnes souffrant de lombalgie chronique.
  • Arthrose et douleurs articulaires : Il aide à réduire la douleur chez les patients atteints d’arthrose de la hanche.
  • Asthme : Il améliore l’état de l’asthme en général, y compris l’hyperréactivité bronchique non spécifique.
L'ajustement hiropratique dans la région cervicale.
L’ajustement chiropratique consiste en la manipulation non invasive des tissus mous et durs du corps.



Risques, effets secondaires et contre-indications

Des claquements sont souvent entendus pendant la séance de thérapie lorsque le chiropraticien déplace les articulations. Certaines sensations, telles que douleur, raideur ou sensibilité peuvent être ressenties. Cependant, ces symptômes disparaissent en 1 ou 2 jours.

L’ajustement chiropratique est considéré comme une procédure sécuritaire. Les complications sont rares. Celles-ci peuvent inclure l’aggravation d’une hernie discale, une compression nerveuse ou une forme d’accident vasculaire cérébral lorsque le cou est manipulé.

En revanche, il est déconseillé d’effectuer un ajustement chiropratique dans les cas suivants :

  • Ostéoporose avancée
  • Antécédents d’accident vasculaire cérébral (AVC)
  • Tumeurs vertébrales, moelle épinière ou cancer de la colonne vertébrale

Quand attendre des résultats de l’ajustement chiropratique ?

Il est recommandé d’assister à environ 10 séances d’ajustement chiropratique. En de rares occasions, les résultats seront observés avant la cinquième thérapie. Cependant, il convient de préciser qu’il n’est pas efficace chez tout le monde.

Cela dépend de la situation particulière, du type de maladie, du mode de vie et de l’âge, entre autres facteurs. Par conséquent, si après plusieurs semaines de traitement il n’y a pas d’amélioration, il est préférable d’essayer un autre traitement.

Gardez à l’esprit qu’il s’agit d’une procédure délicate qui ne peut être effectuée que par un spécialiste. Elle peut être très dangereuse si la personne qui la pratique aucune connaissance de la technique.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 astuces naturelles pour renforcer votre colonne vertébrale
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
6 astuces naturelles pour renforcer votre colonne vertébrale

Il est essentiel de savoir comment renforcer la colonne vertébrale, car elle est au cœur de la capacité motrice. Découvrez ici quelques bons consei...



  • Alcántara J, Alcantara JD, Alcantara JJ. The Chiropractic Care of Infants with Colic: A Systematic Review of the Literature. EXPLORE. 2011; 7(3): 168-174.
  • Blunt K, Rajwani M, Guerriero R. The effectiveness of chiropractic management of fibromyalgia patients: a pilot study. J Manipulative Physiol Ther. 1997; 20(6): 389-99.
  • Chaibi A, Tuchin P, Russell M. Manual therapies for migraine: a systematic review. J Headache Pain. 2011; 12(2): 127-33..
  • Cotton B. Chiropractic care of a 47-year-old woman with chronic Bell’s palsy: a case study. J Chiropr Med. 2011; 10(4): 288-93.
  • Haas M, Sharma R, Stano M. Cost-effectiveness of medical and chiropractic care for acute and chronic low back pain. J Manipulative Physiol Ther. 2005; 28(8): 555-563.
  • Jamison J. Insomnia: does chiropractic help? J Manipulative Physiol Ther. 2005; 28(3): 179-86.
  • Korthals-de Bos I, Hoving J, van Tulder N, et al. Cost effectiveness of physiotherapy, manual therapy, and general practitioner care for neck pain: economic evaluation alongside a randomised controlled trialCommentary: Bootstrapping simplifies appreciation of statistical inferences. BMJ 2003; 326: doi:10.1136/bmj.326.7395.911
  • Murphy F, Hall M, D’Amico L, Jensen A. Chiropractic management of frozen shoulder syndrome using a novel technique: a retrospective case series of 50 patients. J Chiropr Med. 2012; 11(4): 267-72.
  • Nielsen N, Bronfort G, Bendix T, Madsen F, Weeke B. Chronic asthma and chiropractic spinal manipulation: a randomized clinical trial. Clin Exp Allergy. 1995; 25(1): 80-88.
  • Rist P, Bernstein C, Kowalski M, et al. Multimodal chiropractic care for migraine: A pilot randomized controlled trial. Cephalalgia. 2021; 41(3): 318-328.
  • Roy R, Boucher J, Comtois A. Inflammatory response following a short-term course of chiropractic treatment in subjects with and without chronic low back pain. Journal of chiropractic medicine. 2010; 9(3), 107–114.
  • Santilli V, Beghi E, Finucci S. Chiropractic manipulation in the treatment of acute back pain and sciatica with disc protrusion: a randomized double-blind clinical trial of active and simulated spinal manipulations. Spine J. 2006 Mar-Apr;6(2):131-7. doi: 10.1016/j.spinee.2005.08.001. Epub 2006 Feb 3. PMID: 16517383.
  • Strunk R, Hawk C. Effects of chiropractic care on dizziness, neck pain, and balance: a single-group, preexperimental, feasibility study. Journal of chiropractic medicine. 2009; 8(4), 156–164.
  • Thorman P, Dixner A, Sundberg T. Effects of chiropractic care on pain and function in patients with hip osteoarthritis waiting for arthroplasty: a clinical pilot trial. J Manipulative Physiol Ther. 2010; 33(6): 438-444.