Canesten : usages et effets secondaires

12 novembre 2019
Le canesten est un médicament dont le principe actif est le clotrimazole. Il s'utilise pour le traitement des infections fongiques superficielles, y compris les infections vaginales. Quels en sont les différents mode d'utilisation ?

Le canesten peut se présenter sous forme de crème, de poudre à usage cutané, sous forme de capsule souple ou en comprimé vaginal, selon l’application à laquelle il se destine.

Par ailleurs, le principe actif qui se trouve dans le canesten est le clotrimazole. Dans cet article, nous vous indiquons ses usages et ses éventuels effets secondaires.

Usages et indications thérapeutiques du canesten

Le canesten est indiqué pour le traitement topique des infections fongiques superficielles causées par des dermatophytes, des mycoses et des levures. Comme, par exemple :

  • Infections par dermatophytes : la teigne –Tinea pedis, tinea manuum, tinea cruris et tinea corporis-
  • Pityriasis versicolore
  • Candidose vulvovaginale
  • Balanite candidosique

Mécanisme d’action du canesten

Le clotrimazole est un antifongique ou un antimycotique dérivé du groupe imidazole. Il empêche la croissance des champignons en agissant sur le niveau de la synthèse de l’ergostérol. Il s’agit d’un stérol qui compose la membrane cellulaire des champignons et de certaines levures.

L’inhibition de la synthèse de l’ergostérol entraîne alors une altération structurelle et fonctionnelle de la membrane cytoplasmique. Ce qui provoque un changement dans la perméabilité de la membrane. Et donne enfin lieu à la lyse ou une rupture cellulaire.

Le clotrimazole est le principe actif du canesten

Quelle est la posologie ?

Le mode d’administration du canesten est généralement cutané ou vulvaire. D’autre part, la durée du traitement dépend de la localisation et de l’extension de l’infection mycosique. La plupart du temps, les conseils suivants s’appliquent :

  • Infections par dermatophytes : 3 à 4 semaines
  • Pityriasis versicolore : 1 à 3 semaines
  • Candidose vulvovaginale ou balanite candidosique : 1 à 2 semaines

Comme nous l’avons mentionné au début de l’article, il existe d’autres présentations disponibles sur le marché pour le traitement vaginal de la vulvovaginiteNous trouvons, par exemple, des comprimés vaginaux et de la crème vaginale avec applicateur (Gyno-canesten), en fonction de la localisation de l’infection.

Par ailleurs, il est également recommandé de bien nettoyer et de sécher les zones affectées avant l’application de canesten. Une fine couche de crème est ensuite appliquée sur la région infectée et les zones environnantes, avec un léger massage jusqu’à absorption complète. Il faut répéter l’action 2 à 3 fois par jour.

A titre indicatif : une bande de crème, d’environ 2 cm, suffit pour traiter une zone de la taille de la main (dos et paume). Ces 2 cm sont équivalents à la longueur de la dernière phalange de l’index.

Lisez également : 4 remèdes pour traiter les champignons vaginaux

Dans quels cas le canesten est-il contre-indiqué ?

Le canesten est contre-indiqué en cas d’hypersensibilité au clotrimazole. Ou à tout autre antimycosique du groupe des imidazoles ou à un de ses excipients.

Effets secondaires possibles

Voici quelques-uns des effets indésirables les plus fréquents :

  • Troubles au niveau du système immunitaire : réactions allergiques (syncope, hypotension, dyspnée, urticaire)
  • Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés : ampoules, œdèmes, érythème, prurit, sensation de brûlure, irritation, éruption cutanée, etc
Un tube de canesten

En cas de grossesse, est-il possible d’utiliser le canesten ?

Normalement, la candidose ne représente pas de risque pour le développement de la grossesse ou la croissance du bébé. Ce qui peut être le cas avec les maladies sexuellement transmissibles ou d’autres infections. D’autre part, le clotrimazole est l’un des médicaments couramment utilisés pendant la grossesse.

Les recherches expérimentales et post-commercialisation révèlent qu’aucun effet indésirable n’est attendu chez la mère et l’enfant en cas d’utilisation du canesten durant les mois de grossesse. Toutefois, au cours du premier trimestre de grossesse, une évaluation des avantages de l’utilisation de ce médicament est nécessaire avant de l’appliquer.

Découvrez également : Tout savoir sur la candidose vulvo-vaginale

Par curiosité : une étude récente a démontré que les femmes qui souffraient du candida spp. pendant le deuxième trimestre de grossesse présentaient plus de risque d’accoucher prématurément ou d’un bébé de faible poids par rapport aux femmes affectées par le candida spp. lors du premier trimestre.

Enfin, bien que ce type d’infection ne présente pas particulièrement de risques pour le bébé, il peut se propager au moment de l’accouchement. En effet, la candidose se transmet à l’enfant à travers le contact avec le vagin lors d’une naissance pas voie basse. Par conséquent, face à une quelconque suspicion d’infection de candidose vaginale pendant la grossesse, il est judicieux de consulter un gynécologue.

 

  • Agencia Española del Medicamento (2019). Centro de información del medicamento. Ficha técnica. Canestén. Disponible en: https://cima.aemps.es/cima/dochtml/ft/52626/FT_52626.html
  • Rang HP, Dale MM (2012). Farmacología 7ª edición. Antimicóticos, 52: 652
  • Holzer I, Farr A, Kiss H, et al (2017). The colonization with Candida species is more harmful in the second trimester of pregnancy. Arch Gynecol Obstet, 295:891-895. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2825576
  • Ford N, Shubber Z, Jao J, Abrams EJ, Frigati L, Mofenson L. Safety of cotrimoxazole in pregnancy: a systematic review and meta-analysis. J Acquir Immune Defic Syndr. 2014;66(5):512–521. doi:10.1097/QAI.0000000000000211