Caséinate de sodium : à quoi sert-il ?

2 octobre 2020
Le caséinate de sodium est un composé qui dérive de la protéine laitière. Savez-vous quelles sont ses propriétés et à quoi il sert ? Nous allons vous le détailler dans cet espace.

Vous avez peut-être déjà entendu parler du caséinate de sodium, une substance dérivant de la protéine des produits laitiers. Mais savez-vous de quoi il s’agit et à quoi il sert ? Découvrez-en plus à ce sujet dans cet espace.

Cette substance provient de la caséine et a donc une grande valeur biologique. Son utilisation est populaire en tant que supplément nutritionnel et dans l’industrie alimentaire car il a des propriétés capables de modifier et de donner une texture à différents produits.

Qu’est-ce que le caséinate de sodium ?

La caséine est la principale protéine du lait de vache car elle représente 80 % du total. Pour obtenir le caséinate de sodium, il faut donc l’extraire chimiquement.

En général, ce processus se réalise en ajoutant des enzymes spécialisés ou bien à travers des substances comme le vinaigre et le jus de citron. Le but est de diminuer l’acidité et de former la présure. Ainsi, à partir de la séparation du liquide, on applique de l’hydroxyde de sodium pour obtenir ce sel.

Quelles sont ses propriétés ?

Le caséinate de sodium contient environ 90 % de son poids en protéine. Par ailleurs, ce produit contient tous les acides aminés essentiels, ce qui lui donne une grande valeur biologique et des qualités nutritionnelles. Il se démarque par ses propriétés fonctionnelles car il a la capacité de retenir l’eau, de former des gels, d’émulsionner les graisses et de stabiliser des substances.

Du lait dans une bouteille en verre.

Le caséinate de sodium dérive de la caséine, qui est la protéine du lait.

Pour en savoir plus : Actions et fonctions des protéines dans le corps

À quoi sert le caséinate de sodium ?

En raison de ses caractéristiques, et surtout de son potentiel pour former des émulsions stables, on l’emploie dans l’industrie alimentaire pour élaborer des produits qui requièrent la présence de graisses, comme c’est le cas des desserts. Ce sel constitue aussi une alternative intéressante pour produire des aliments sains.

On peut l’utiliser dans une variété d’aliments, comme les sandwichs saveur fromage, la margarine, les barres de céréales, les viandes transformées, le chocolat, la crème de café, la glace, le pain de mie et la protéine en poudre.

Par ailleurs, le sel est considéré comme un produit anti-catabolique, c’est-à-dire qui évite la dégradation musculaire. On peut l’utiliser dans des périodes de jeun, au moment du repos nocturne, pour réduire la perte de masse musculaire ou pendant des étapes de restriction calorique.

Son apport est donc excellent chez des personnes actives sur le plan physique, qui suivent un régime diététique ou cherchent une définition musculaire. Le caséinate de sodium contribue à régénérer les fibres du muscle et à générer une satiété.

Même si, en général, on l’ajoute aux aliments, on l’utilise aussi pour modifier la texture et la stabilité chimique d’une variété de produits, comme des médicaments pharmaceutiques, du maquillage, des produits d’hygiène et de soin personnel.

Qui ne devrait pas en consommer ?

Même si cette substance est sûre pour la majorité des personnes, certaines doivent l’éviter. Différentes études ont suggéré que la caséine est une protéine capable de produire une allergie car elle a un potentiel inflammatoire important.

Personnes allergiques à la caséine

Il arrive que le système immunitaire identifie le caséinate de sodium comme un composé nocif et libère de l’histamine afin de le neutraliser. La réponse allergique varie alors selon les personnes mais peut inclure des symptômes comme :

  • Congestion nasale et augmentation de la mucosité.
  • Démangeaisons au niveau des yeux.
  • Maux d’estomac, crampes et diarrhée.
  • Ampoules et éruptions cutanées.

Découvrez-en plus : L’intolérance au lactose, une lutte contre ses propres gènes

Patients touchés aux reins

La caséine de l’alimentation favorise une diminution de la fonction des reins, ce qui fait augmenter l’acidité métabolique. Selon une étude réalisée sur des souris, celles qui suivaient un régime basé sur cette protéine et ses dérivés développaient une diminution progressive du filtrage rénal.

Cependant, nous devons bien garder à l’esprit que, chez les personnes qui n’ont pas de problème au niveau de ces organes, la consommation modérée de caséine n’engendre généralement pas de problèmes.

Une femme vegane.

La consommation de caséinate de sodium chez les vegans devrait être évitée car ce régime ne doit pas contenir de dérivés laitiers.

Vegans

Étant donné que le caséinate de sodium dérive du lait de vache, il n’est pas approprié pour des personnes qui suivent un régime vegan ou ne consomment pas de produits laitiers. Parmi les aliments dans lesquels on l’utilise comme ingrédient, on retrouve par exemple le café, le fromage sans produit laitier ou les barres de céréales. Pour s’en assurer et ne pas avoir de doutes, le mieux est de bien lire l’étiquette nutritionnelle.

Caséinate de sodium : que retenir ?

Comme nous l’avons vu, ce sel est utilisé dans de multiples produits en raison de ses propriétés fonctionnelles. Par ailleurs, étant donné qu’il s’agit d’un composé avec une grande valeur biologique, il peut constituer un supplément bénéfique si vous cherchez à améliorer votre composition corporelle. Bien évidemment, avant de l’utiliser, vous devriez consulter un professionnel pour vous assurer de ne pas avoir de contre-indications.

 

 

 

  • Domínguez-Meléndez, V., Aguiñiga-Sánchez, I., Moreno-Fierros, L., Torres, B., & Osorio, E. S. (2017). Sodium caseinate increases the number of B lymphocytes in mouse. Biomédica37(4), 571-576.
  • Phisitkul, S., Hacker, C., Simoni, J., Tran, R. M., & Wesson, D. E. (2008). Dietary protein causes a decline in the glomerular filtration rate of the remnant kidney mediated by metabolic acidosis and endothelin receptors. Kidney international73(2), 192-199.
  • Weiss-Steider, B., Córdova, Y., Aguiñiga-Sánchez, I., Ledesma-Martínez, E., Domínguez-Melendez, V., & Santiago-Osorio, E. (2019). El caseinato de sodio y la caseína α inhiben la proliferación de la línea celular mieloide de ratón 32D clone 3 (32Dcl3) mediante el TNF-α. Biomédica39(2), 291-299.
  • What Is Sodium Caseinate? Everything You Need to Know. Disponible en Healthline.com
  • Huck Iriart, C., Rincón Cardona, J. A., Montes de Oca Avalos, J. M., & Candal, R. J. (2014). Gelificación de Emulsiones de Caseinato de Sodio como Alternativa a las Grasas Trans.
  • Bagés, María Catalina M., et al. “Recomendaciones sobre el diagnóstico y el tratamiento de la alergia a la proteína de la leche de vaca en población pediátrica colombiana-Posición de expertos.” (2019).