Césarienne ou accouchement naturel ?

14 février 2019
Mettre un bébé au monde est une expérience merveilleuse que la majorité des femmes souhaitent expérimenter. Certaines préfèrent la césarienne pour éviter la douleur, alors que d'autres souhaitent être conscientes de tout ce qui se passe.

Hésiter entre la césarienne et l’accouchement naturel est très commun chez les femmes durant la grossesse. Certaines choisissent la méthode classique et préfèrent accoucher par voie naturelle. D’autres préfèrent contrôler le maximum de variables et décident de prévoir une césarienne.

L’accouchement est un processus complètement naturel et merveilleux. Mais la plupart des femmes l’évitent par peur de ressentir beaucoup de douleurs ou de souffrir de blessures irréversibles au niveau du vagin. Au niveau fonctionnel, la césarienne est incroyable puisque pour des raisons médicales, elle peut protéger à la fois la vie de la mère et celle du bébé.

 Césarienne et accouchement naturel : quel est le mieux ?

La façon dont le bébé vient au monde, par césarienne ou par accouchement naturel, est une décision des futurs parents. Mais elle doit aussi être influencée par les conseils des médecins. Généralement, le spécialiste qui supervise la grossesse et qui sera présent pendant l’accouchement est celui qui détermine la méthode idéale en fonction des caractéristiques de la mère, du bébé et de chaque situation spécifique.

De plus, cette décision peut changer une fois que le moment d’accoucher arrive. Cela arrive normalement quand c’est un accouchement vaginal qui a d’abord été prévu, et que pour des raisons de sécurité, le médecin décide finalement de pratiquer une césarienne.

Différences entre césarienne et accouchement naturel

La grande différence entre l’accouchement naturel et la césarienne est que cette dernière est une intervention chirurgicale qui dure entre 20 et 30 minutes. Si elle est programmée, elle ne doit pas être réalisée avant la 39ème semaine de gestation. Sauf si le médecin indique le contraire en cas de situation risquée.

Au niveau physique

« Qu’est-ce qui est le moins douloureux, la césarienne ou l’accouchement naturel ? ». C’est une question très commune chez les mères accouchant pour la première fois lorsqu’elles vont mettre leur bébé au monde. Contrairement à l’accouchement naturel, lors de l’opération chirurgicale, la dilatation n’a pas lieu. Par conséquent, on ne ressent pas de douleur lors d’une césarienne.

En général, cette intervention s’effectue avec une anesthésie péridurale qui produit un blocage sensoriel et moteur de la zone inférieure du corps : à partir de 10 cm au-dessus du nombril jusqu’aux membres inférieurs. Mais en temps, la femme est maintenue éveillée. Son effet dure entre une heure et une heure et demie. Durant les 24 et 48 heures qui suivent, la douleur est contrôlée par des analgésiques et anti-inflammatoires via intraveineuses.

Lisez aussi cet article : La peur de la césarienne au moment de l’accouchement

Au niveau immunitaire

que choisir entre un accouchement naturel et une césarienne

 

Avant de naître, les bébés sont pratiquement stériles. C’est-à-dire qu’ils n’ont aucune bactérie dans leur corps. Cependant, certaines bactéries sont nécessaires pour le bon fonctionnement des organes. Quand l’enfant naît par voie naturelle, ces bactéries lui sont transmises par l’intermédiaire de sa mère.

Néanmoins, si on réalise une césarienne, le bébé ne reçoit pas cette charge de microbiote maternelle. En général, il absorbe les bactéries de l’environnement dans lequel il naît et des personnes de son entourage, en plus de celles de sa mère.  Beaucoup d’entre elles sont donc méconnues de son système immunitaire, ce qui est pire.

Une étude réalisée par l’Université de Copenhague en est arrivée à la conclusion que les accouchements par césarienne produisent, à long terme, un déficit des facteurs clés dans la prévention des maladies immunitaires.

La flore intestinale des enfants nés par accouchement naturel est différente de celle de ceux qui sont nés par césarienne. Les seconds ont une quantité inférieure de cellules liées aux facteurs immunitaires, ce qui augmente ainsi le risque de souffrir de maladies telles que le diabète de type 1, la maladie de Crohn ou de sévères allergies.

Au niveau des soins

Après une césarienne ou un accouchement naturel, la femme a besoin de beaucoup de repos pour que son corps récupère. Cela signifie peu voire aucune tâche ménagère à la maison. De plus, si elle a d’autres jeunes enfants, elle ne doit pas courir après eux.

La période post-partum peut être un des moments les plus difficiles pour les mères et les familles. Cette étape peut être encore plus complexe pour les femmes qui ont subi une césarienne.

Dans les deux cas, la mère doit se reposer suffisamment et éviter de porter du poids. Quand il s’agit d’un accouchement naturel, la douleur est momentanée alors que pour la césarienne, elle mettra des jours voire des semaines à diminuer. Lors de la réalisation d’une césarienne, il faut réaliser une intervention chirurgicale. La femme aura une cicatrice externe, au niveau de l’épiderme, et une interne, au niveau de l’utérus.

Découvrez : Comment prendre soin de votre corps après un accouchement

Au niveau économique

Puisqu’il s’agit d’une opération, la césarienne a un coût plus élevée. En plus de l’obstréticien et du pédiatre qui feront naître le bébé, ce processus nécessite une équipe de médecins, de spécialistes et d’infirmiers qualifiés pour faire face à n’importe quelle éventualité qui pourrait se présenter.

De plus, la césarienne est réalisée dans un bloc opératoire équipé pour l’intervention. Pour sa part, l’accouchement naturel est réalisé dans une chambre aménagée pour mettre le bébé au monde. En plus de la péridurale, l’accouchement naturel ne nécessite pas d’anesthésie, sauf si la mère présente certaines complications. Le recours à des antibiotiques ou à des médicaments via intraveineuse n’est pas non plus nécessaire.

accouchement naturel ou césarienne ?

Pourquoi et quand choisir entre césarienne et accouchement naturel ?

Beaucoup de femmes sont tiraillées entre une césarienne et un accouchement naturel pour mettre au monde leur bébé. Même si un accouchement naturel est plus sûr pour la mère et pour le bébé, dans certains cas, il est nécessaire de pratiquer une césarienne.

Avantages et désavantages de la césarienne

Avantages

  • Étant donné que la péridurale est injectée dans la partie abdominale, on perd la sensibilité de la taille jusqu’au pieds. Autrement dit, la césarienne est un accouchement sans douleur. 
  • On peut programmer la date de naissance de l’enfant.
  • L’opération dure de trois à quatre heures, temps de préparation et de récupération compris.

Désavantages

  • C’est une chirurgie avec anesthésie, et n’importe quelle intervention chirurgicale comporte des risques d’infection et peut endommager d’autres organes.
  • Le temps de récupération est estimé à un ou deux mois minimum.
  • La mère aura des difficultés à se lever et à marcher pendant les premiers jours car cela requiert beaucoup de soutien physique.
  • Les effets défavorables de l’anesthésie peuvent provoquer des nausées, vertiges et vomissements pendant les jours qui suivent la césarienne.

Avantages et désavantages de l’accouchement naturel

Avantages

  • Les risques collatéraux de l’accouchement naturel comme la perte excessive de sang, les dommages causés aux reins et les possibilités de contracter des infections sont moindres que lors d’une césarienne.
  • La pression artérielle se maintient plus stable.
  • L’apport en oxygène au placenta et au bébé est meilleur que lors de la césarienne.
  • Le bébé naît plus alerte, puisque le fait de passer par le canal vaginal stimule ses sens.
  • Le corps de la mère libère de l’ocytocine, ce qui favorise la production de lait et le lien affectif entre la maman et le bébé.

Désavantages

  • Le risque de souffrir d’incontinence urinaire post-accouchement est présent.
  • L’accouchement naturel ne peut pas se programmer, comme c’est le cas de la césarienne.
  • Le risque de déchirure vaginale est important.
  • Il existe la possibilité que le docteur opte pour la réalisation d’une épisiotomie.

L’importance de consulter un spécialiste

Si vous n’avez pas encore fait votre choix entre une césarienne et un accouchement naturel, vous pouvez toujours vous rendre chez votre médecin traitant. Rappelez-vous qu’il détient tout votre historique clinique et sait exactemment comment votre bébé s’est développé dans l’utérus. Dans certains cas, la césarienne est recommandée si le bébé se présente par les pieds ou s’il n’est pas dans une position correcte pour sortir par l’utérus.

Par exemple, les femmes de plus de 35 ans présentent un plus grand risque de souffrir de complications durant l’accouchement naturel, c’est pourquoi on leur recommande de prévoir une césarienne. Elles auront ainsi auprès d’elles une équipe de médecins spécialisés pour faire face à toute éventualité.

Conclusions

Les mères qui optent pour l’accouchement naturel sont plus conscientes de ce qui se passe autour d’elles et souhaitent vivre une expérience complète de l’arrivée au monde de leur bébé. Elles peuvent même voir et tenir leur enfants dans leus bras au moment de la naissance.

Cependant, il y a beaucoup de raisons pour lesquelles une femme peut avoir recours à une césarienne. Tout dépend du cas. Il est important de prendre en compte le fait que chaque grossesse a des besoins et des situations différentes. Par conséquent, la décision finale doit se faire consciencieusement et après avoir consulté un spécialiste.

 

Barrat, J. (1981). Accouchement naturel et/ou… normal. Soins. Gynecologie, Obstetrique, Puericulture. https://doi.org/10.1016/S1044-5803(00)00105-4

Morau, E., Bonnal, A., Deras, P., & Dehon, A. (2012). Césarienne, allaitement et douleur. Praticien En Anesthesie Reanimation. https://doi.org/10.1016/j.pratan.2012.06.004