Changements émotionnels et psychologiques possibles pendant la grossesse

Attendre un bébé est une expérience très douce. Des changements prendront vie qui vous transformeront complètement.
Changements émotionnels et psychologiques possibles pendant la grossesse

Dernière mise à jour : 10 février, 2023

Mais avant que la grossesse n’arrive à terme, il est essentiel de connaître les possibles changements émotionnels et psychologiques que traversent de nombreuses mères.

Les soucis, les peurs, les peurs et même l’anxiété peuvent ternir un peu le bonheur.

Tout au long du processus, il est important que le couple et la famille soutiennent la mère afin qu’elle puisse gérer adéquatement les changements émotionnels et psychologiques. L’aide d’un professionnel de la santé mentale peut être utile.

Le coupable est le déséquilibre hormonal

La Fédération des sages-femmes (FAME) explique que des niveaux élevés d’œstrogène et de progestérone déclenchent des déséquilibres hormonaux. Cela peut modifier l’humeur de la mère, la mettre en colère sans raison apparente ou la rendre triste.

Même si tout est inconfortable, il est normal d’accentuer les signes au cours du troisième trimestre. Les changements émotionnels et psychologiques sont dus à une série de transformations du corps qui sont inévitables. Mais il est vrai qu’il existe d’autres facteurs qui vont également influencer le bien-être de la mère.

Changements émotionnels et psychologiques à chaque trimestre de la grossesse

Bien que chaque femme puisse avoir des symptômes différents, il est courant qu’elles subissent certains des changements émotionnels et psychologiques que nous allons présenter maintenant. Nous les avons organisés par trimestres, car le déséquilibre hormonal n’est pas le même au début de la grossesse que lorsqu’elle est presque arrivée à terme.

Préoccupation pendant la grossesse.
L’inquiétude est logique chez une femme enceinte, mais si elle devient un stress chronique, elle affecte le développement du fœtus.

Premier trimestre : les peurs

Le premier trimestre est très délicat. De l’American College of Obstetrics and Gynecology, ils affirment que la fausse couche précoce est courante et qu’elle est enregistrée dans 10% des grossesses confirmées. Cette possibilité peut générer de nombreuses peurs chez la mère.

Au cours de ce trimestre, des tests importants sont effectués pour détecter si le bébé a une maladie génétique ou des altérations qui donnent lieu à un syndrome. C’est encore une autre source d’inquiétude.

Deuxième trimestre : changements dans le corps

Au deuxième trimestre, le ventre commence à se montrer et le corps change. Les hanches s’élargissent, il est normal de prendre du poids et la fatigue augmente.

Bien que ce trimestre soit assez stable, car les nausées ont déjà disparu, il est possible d’avoir un certain amour-haine pour son propre corps.

La mère peut ne pas se sentir à l’aise avec la nouvelle forme que son physique a prise, elle peut être mal à l’aise d’avoir des relations sexuelles ou elle peut s’inquiéter des vergetures. Tout affectera l’humeur.

Femme enceinte devant le miroir.
Comprendre les changements attendus dans le corps est un moyen de réduire l’anxiété au fil des mois.

Troisième trimestre : l’ambivalence règne

Au troisième trimestre, les plus grands changements émotionnels de toute la grossesse ont lieu. La mère ressent une ambivalence dans laquelle la joie de l’arrivée de l’accouchement se mêle à la peur de celui-ci (surtout chez les primipares). La fatigue, la rétention d’eau et l’insomnie peuvent également affecter considérablement l’humeur.

De plus, l’anxiété peut être déclenchée par le fait de s’inquiéter de tout ce dont vous aurez besoin lorsque vous serez à l’hôpital ou si vos eaux se brisent à tout moment. Il est normal d’avoir des peurs à ce stade et que celles-ci se mêlent à l’illusion. Demander de l’aide ne fait jamais de mal.

Psychothérapie pendant la grossesse

Aller chez le psychologue pendant la grossesse pour pouvoir profiter au maximum de cette expérience sans que les changements émotionnels et psychologiques ne submergent la mère est important. En plus de toutes les décisions qui sont prises, l’une d’entre elles pourrait être d’aller chez le psychologue.

Cependant, il n’y a rien de mal à choisir un thérapeute spécialisé dans les changements émotionnels et psychologiques pendant la grossesse. Il faut être préparée aux transformations qui viendront et rendront la relation forte et solide.

Du début à la fin, la grossesse peut être magique. Il y a des femmes qui s’en sortent mieux (avec très peu de symptômes) que d’autres. L’arrivée de cette petite personne au monde qui vous prend la main et s’accroche à vous en quête de protection est quelque chose d’inexplicable. C’est une expérience qui dissipe toutes ces peurs et ces inquiétudes.


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique


  • Gavilán-Rodríguez, L., & García-Gavilán, E. A. (2019). Embarazo, parto y puerperio sin la matrona de atención primaria. Relato biográfico de una madre. Archivos de la Memoria.
  • Morales, D. M., Bullones, M. A., Monge, F. J. C., Abellán, I. C., Moure, M. A. M., & Puente, C. P. (2008). Influencia de los factores psicológicos en el embarazo, parto y puerperio. Un estudio longitudinal. NURE investigación: Revista Científica de enfermería, (37), 5.
  • Ramírez, D. L. C., Acosta, M. E. H., Figueroa, R. I. A., Estrada, I. H., & Pérez, J. A. F. (2019). Prevalencia de obesidad y ganancia de peso en mujeres embarazadas. Atención Familiar26(2), 43-47.
  • López, M. E. G., & Calva, E. A. (2007). Alteraciones psicológicas en la mujer con embarazo de alto riesgo. Psicología y Salud17(1), 53-61.
  • Ruiz Chamorro, T. (2017). Impacto psicológico en la mujer durante el embarazo, parto y puerperio. Una revisión de la literatura (Bachelor’s thesis).

Ce texte est fourni à des fins d'information uniquement et ne remplace pas la consultation d'un professionnel. En cas de doute, consultez votre spécialiste.