Comment combattre la migraine naturellement ?

· 6 avril 2019
La migraine est plus fréquente chez les femmes, mais les hommes peuvent également en souffrir. Il est probable qu'elles soient héréditaires, mais que certains facteurs déclencheurs spécifiques soient à l'origine de leur apparition.

Pour pouvoir combattre la migraine, nous devons savoir en quoi elle consiste exactement, ainsi que son origine et ses différentes phases.

Dans cet article, nous allons vous proposer des solutions pour combattre la migraine de manière simple et naturelle. Surtout en évitant l’usage excessif de médicaments qui nous feront souffrir plus tard d’autres effets secondaires.

Qu’est-ce qu’une migraine ?

La migraine est une maladie caractérisée par la survenue régulière et répétitive de maux de tête sévères et violents. Ils sont souvent ressentis d’un seul côté de la tête. Et sont parfois accompagnés de nausées, de vomissements et d’une hypersensibilité à la lumière et aux bruits.

Les crises de migraine peuvent durer entre 4 et 72 heures. Elle est plus fréquente chez les femmes. Les douleurs sont dues à la vasodilatation ou l’augmentation de la taille des artères du cerveau.

Beaucoup de personnes qui souffrent de migraine affirment qu’elles sont aussi fréquentes dans leur propre famille. C’est pourquoi il est démontré que les facteurs héréditaires jouent un rôle important dans son apparition.

Lisez aussi : 4 raisons qui expliquent les maux de tête au réveil

Les facteurs qui provoquent la migraine

Il est essentiel d’identifier les facteurs pouvant déclencher la migraine. Voici les facteurs les plus communs :

  • Cycles menstruels. La migraine apparaît quelques jours avant la menstruation. Comme nous ne pouvons pas éviter cette situation, nous allons vous expliquer comment soulager les symptômes à la fin de cet article.
  • Stress et tensions. L’anxiété et le stress aggravent aussi fortement les maux de tête.
  • Alcool. En raison de la réduction des liquides dans le cerveau, l’abus d’alcool déclenche la migraine.
  • Jeûne. Le fait de ne pas avoir mangé et d’avoir faim peut provoquer une crise.
  • Colorants et conservateurs alimentaires. Surtout ceux qui contiennent du glutamate monosodique, un exhausteur de goût, présent normalement dans les aliments en conserve.
  • Facteurs environnementaux. Comme par exemple les bruits forts ou les lumières très brillantes.
  • Altération du sommeil. Dormir trop, comme trop peu, est associé aux maux de tête.
  • Odeurs fortes. Les substances volatiles comme les parfums, entre autres, peuvent déclencher la migraine.

Les phases de la migraine

quelles sont les phases et comment combattre la migraine

Voici les quatre phases de la migraine : 

  • D’abord, nous retrouvons la phase prodromique. Les symptômes survenant quelques heures ou même quelques jours avant la crise (comme la vision floue, l’irritabilité, etc).
  • L’aura est la deuxième phase. Elle est caractérisée par des symptômes qui précèdent l’apparition de la douleur mais qui durent moins que les prodromes (entre 20 et 60 minutes). Ces symptômes s’arrêtent à un moment et ils apparaissent pendant la troisième phase.
  • La troisième phase, aussi appelée phase de céphalée, marque le début du mal de tête. Il s’agit d’une douleur légère au début, mais intense après et qui dure longtemps. La personne a besoin de s’enfermer dans le noir et de rester dans le silence.
  • Enfin , pendant la dernière phase ou phase résolution, la douleur diminue au fur et à mesure jusqu’à ce qu’elle disparaisse totalement.

Une fois la crise passée, les patients se sentent fatigués et somnolents. Ils ont besoin d’un peu de temps avant de retourner à leurs activités quotidiennes.

La médecine naturelle pour combattre la migraine

Parmi les remèdes naturels, nous retrouvons les huiles essentielles qui aident à améliorer les symptômes et à combattre la migraine. Voici la manière de les utiliser :

  • Massages de la tête. Il faut choisir entre les huiles essentielles de romarin, mélisse, camomille ou lavande. Ajoutez quelques gouttes de l’huile choisie à de l’huile d’olive. Vous pourrez ainsi  faire des massages sur la tempe avec l’huile préparée.
  • Bains de pieds. Ajoutez 3 ou 4 gouttes d’huile essentielle de menthe dans un récipient rempli d’eau tiède et plongez les pieds dedans.
  • Techniques de relaxation. Allongez-vous ou essayez-vous confortablement. Puis réalisez des exercices de respiration profonde. Sentez les poumons se remplissent et se vident. Concentrez-vous tranquillement sur les battements de votre coeur sans penser à rien jusqu’à ce que les pulsations diminuent.

Le yoga, la méditation et les massages corporels peuvent aussi nous aider à combattre la migraine.

Quelles plantes peuvent nous aider à combattre la migraine ?

le romarin pour combattre la migraine

Grâce à leurs diverses propriétés, les plantes suivantes nous aident à soulager les symptômes très gênants et ainsi aider à combattre migraine. Rappelez-vous de ne pas dépasser la dose recommandée !

Lisez aussi cet article : Les causes méconnues de migraines

  • Le romarin : Cette plante calme les douleurs de la menstruation et donc, la migraine. Préparez une infusion avec une cuillère de sommités fleuries de romarin, et buvez-en deux tasses par jour.
  • La valériane : Elle possède des propriétés relaxantes et sédatives, et c’est pour cela qu’elle détend le système nerveux et le cerveau. Prenez une infusion de 15 grammes de racine de la plante, après l’avoir laissé reposer toute la nuit.
  • La passiflore : Il s’agit d’une herbe qui améliore les symptômes d’anxiété et de stress. Il faut faire une infusion en ajoutant deux cuillères de la plante séchée à un demi litre d’eau. vous pouvez en en boire deux petites tasses par jour.
  • La menthe : Elle a une action relaxante sur le système nerveux central. Préparez une infusion avec une cuillère de sommités fleuries de menthe dans chaque tasse d’eau. Buvez-en deux tasses par jour.

Pour prévenir la migraine, il est essentiel d’avoir une bonne alimentation saine, de se reposer le nécessaire et surtout d’éviter les facteurs qui la déclenchent.

  • Zacur, H. A. (2006). Hormonal changes throughout life in women. In Headache. https://doi.org/10.1111/j.1526-4610.2006.00554.x
  • Grazzi, L., & Andrasik, F. (2010). Non-pharmacological approaches in migraine prophylaxis: Behavioral medicine. Neurological Sciences. https://doi.org/10.1007/s10072-010-0306-5
  • Allais, G., Chiarle, G., Bergandi, F., & Benedetto, C. (2015). Migraine in perimenopausal women. Neurological Sciences. https://doi.org/10.1007/s10072-015-2155-8