Comment détecter et prévenir la thrombose veineuse profonde ?

22 juin 2019
La thrombose veineuse profonde peut se produire en conséquence de tout phénomène qui empêche le sang de circuler correctement ou de coaguler.

La thrombose veineuse profonde (TVP) ou thrombophlébite profonde survient lorsqu’un caillot de sang, appelé thrombus se forme, dans une ou plusieurs veines profondes du corps. En général ils se forment dans les jambes, mais cela ne signifie pas qu’ils ne puissent pas apparaître dans d’autres parties du corps.

Cette affection peut se présenter si vous souffrez de certaines maladies affectant la manière dont le sang coagule. Elle peut également se développer si vous ne bougez pas pendant longtemps. Un exemple de ces situations peut être après une chirurgie ou un accident.

La thrombose veineuse profonde est un trouble grave. Les caillots de sang qui se forment dans les veines peut se déplacer dans le flux sanguin jusqu’à arriver aux poumons. Une fois arrivés dans cet organe, ils peuvent interrompre le flux sanguin et déclencher une embolie pulmonaire.

De même, les caillots peuvent migrer jusqu’au cœur. Dans ces situations, un infarctus du myocarde peut survenir.

Comment se déclenche la thrombose veineuse profonde ?

thrombose veineuse

Le sang qui va du cœur aux pied circule par les artères. Une fois dans le pied, à travers les capillaires, le sang retourne vers le cœur. C’est là qu’il se dirige vers les poumons pour s’oxygéner.

Lorsque le sang coagule à l’intérieur d’une veine, il empêche son retour vers le cœur. Ainsi, le sang s’accumule dans la jambe et celle-ci finit par gonfler et être douloureuse. Le sang se solidifie et empêche ou rend difficile sa circulation habituelle.

Les caillots de sang de la thrombose veineuse profonde peuvent se produire en conséquence de tout phénomène empêchant le sang de circuler correctement ou qui favoriserait la coagulation.

Par exemple, après une chirurgie, à cause de l’utilisation de certains médicaments ou le manque de mouvements. Toutefois, il existe une série de facteurs de risque qui favorisent la pathologie. Parmi eux nous pouvons mentionner :

  • Génétique : certaines personnes héritent d’un trouble les faisant souffrir d’un problème de circulation
  • Repos prolongé : à la suite d’une hospitalisation, par exemple
  • Lésions ou chirurgie, comme nous l’avons expliqué plus haut
  • Grossesse
  • Tabagisme
  • Surpoids ou obésité
  • Autres

Comment peut-on détecter la thrombose veineuse profonde ?

Il existe d’autres affections présentant des signes et des symptômes similaires à ceux de la thrombose veineuse profonde. Par exemple, l’embolie pulmonaire, les lésions musculaires, la cellulite ou l’inflammation des veines se situant juste en dessous de la peau.

Pour différencier cette maladie des autres, il est important de réaliser des examens spéciaux afin de pouvoir localiser les caillots dans les veines. Ci-dessous, nous allons vous expliquer certains de ces examens.

Lisez également : Fibrillation auriculaire : les méthodes de diagnostic

L’échographie Doppler

Il s’agit d’un examen qui utilise des ondes à ultrasons pour générer des images dans le but d’observer le flux sanguin dans les veines. Il peut détecter des blocages ou des caillots de sang dans les veines profondes. Cet examen par images standard est utilisé pour le diagnostic de la thrombose veineuse profonde.

Examen du D-dimère

Cet examen consiste en une analyse de sang mesurant une substance qui se libère dans le sang lorsqu’un caillot se détache. Si le résultat est négatif, il est alors probable que le patient ne souffre pas de cette maladie et vice-versa.

Phlébographie

Il s’agit de l’examen le plus précis pour diagnostiquer les caillots de sang. Toutefois, il s’agit d’un procédé invasif, ce qui signifie que les médecins doivent avoir recours à des instruments pour manipuler le corps.

C’est un type particulier de radiographie qui nécessite l’injection du matériau de contraste ou la tinture dans une grande veine du pied ou de la cheville afin que le médecin puisse voir les veines profonde de cette extrémité.

Résonance magnétique et tomographie assistée

Il s’agit de deux examens offrant des images qui aident les médecins à diagnostiquer et traiter diverses affections. Sur ces images, nous pouvons observer les veines et les caillots. Toutefois, ces examens ne sont pas très utilisés pour le diagnostic de cette maladie, mais ils restes un recours accessible en cas de besoin.

Cet article va peut-être vous intéresser : 9 aliments qui préviennent la thrombose et l’embolie

le tabagisme augmente le risque de souffrir de thrombose veineuse

La prévention de la TVP consiste à améliorer le flux sanguin retournant au cœur. Pour cela, il est important de consulter votre médecin afin qu’il vous recommande une série d’exercices.

Il est également recommandé de mettre les jambes en l’air afin de faciliter la circulation. En ce sens, vous pouvez relever la partie du matelas sur laquelle reposent vos pieds afin de dormir dans une position légèrement relevée.

Si vous êtes fumeur, essayez d’arrêter. Le tabac est un facteur de risque pour de nombreuses maladies. Il est également recommandé de faire du sport au moins 30 minutes 3 fois par semaine.

Si nécessaire, le médecin pourra vous prescrire des médicaments anti-coagulants afin de prévenir des problèmes de ce type.

 

 

  • Piccinato, C. E., Cherri, J., & Moriya, T. (1995). Trombose venosa profunda. In Medicina.
  • Weinmann, E. E., & Salzman, E. W. (1996). Trombosis venosa profunda. Revista Cubana de Medicina. https://doi.org/10.1016/S1636-5410(17)87867-3
  • Rodriguez Moral, N. E. (1972). TROMBOSIS VENOSA. Revista Cubana de Cirugia.