Comment éviter de se réveiller fatigué d'une sieste ?

L'un des secrets pour ne pas se sentir fatigué après une sieste réside dans sa durée. Mais il y a aussi d'autres éléments à prendre en compte.
Comment éviter de se réveiller fatigué d'une sieste ?

Dernière mise à jour : 25 mai, 2022

Se reposer un peu l’après-midi est un privilège que tout le monde ne peut pas avoir. Ceux qui adorent dormir après le déjeuner doivent parfois éviter la tentation car, lorsqu’ils se réveillent, ils se réveillent d’une sieste en étant plus fatigués qu’ils ne l’étaient avant la sieste !

Nous vous expliquons ci-dessous comment éviter de vous réveiller de votre sieste en mode zombie. Prenez des notes !

Les bienfaits de la sieste pour la santé

Se réveiller d'une sieste peut être délicat.

Selon les pays et la période de l’année, le nombre de personnes qui font la sieste chaque après-midi (ou du moins le week-end) varie. Mais il est clair que le repos en milieu de journée est susceptible d’apporter des bienfaits pour la santé s’il ne dure pas plus d’une demi-heure.

La coutume de faire la sieste après le déjeuner est ancienne :

  • Le mot “sieste” dérive de “sixième”, soit midi selon la division canonique des jours.
  • Depuis le VIe siècle, les moines se conforment à l’une des règles de saint Benoît, qui indique : « après la sixième, reposez-vous au lit dans un silence absolu ».
  • Cette norme s’est répandue dans les monastères d’Europe et, plus tard, dans la société laïque.

Aujourd’hui, c’est toujours une coutume populaire, surtout en hiver. C’est pourquoi des recherches et des études scientifiques ont été menées ; ces recherches avaient pour but étant d’identifier ses vertus.

Faut-il faire des siestes ?

Pour le moment, les résultats sont contradictoires :

  • D’une part, certains prétendent que la sieste favorise le surpoids, les troubles respiratoires et le diabète et que, d’autre part, elle réduit la tension artérielle et le rythme cardiaque, prévenant ainsi les problèmes coronariens.
  • Pour certains, la sieste est revitalisante, elle supprime la sensation de fatigue lorsque l’estomac est plein et permet de renouveler l’énergie pour continuer de travailler.
  • Pour d’autres, dormir l’après-midi est synonyme de se réveiller «comme un zombie », à savoir sans réaction ni motivation.

La clé réside dans la durée de la sieste. Si elle est trop longue, elle n’apporte aucun bienfait. Une sieste doit durer entre 20 et 30 minutes : le corps se repose, sans entrer dans le stade du sommeil profond.

Dormir une longue sieste de 1 ou 2 heures a les mêmes effets que se coucher à dix heures et se réveiller le lendemain à midi. Si cela vous est déjà arrivé, alors que vous vous souvenez sans doute que vous vous êtes réveillé épuisé et de mauvaise humeur. La raison en est que cerveau s’est “éteint” en pensant qu’il profiterait d’un sommeil réparateur de 7 heures.



À quoi est due la sensation de fatigue après une sieste ?

Cela peut sembler une contradiction, mais c’est monnaie courante. Cela n’a pas tant à voir avec la quantité, mais avec la qualité du repos. Les cycles de sommeil durent environ 90 minutes, répartis comme suit :

  • 65 minutes de sommeil léger
  • 20 minutes de sommeil paradoxal (profond)
  • 5 minutes finales et intermédiaires entre léger et profond

Comme décrit dans les résultats d’une étude réalisée au Laboratoire de neurosciences du sommeil et cognitives, si vous faites une sieste de moins de 65 minutes, le corps ne s’est pas encore suffisamment détendu pour entrer dans la phase REM. Et lorsque vous vous réveillerez, vous vous sentirez rafraîchi et énergisé. L’inverse se produit si le réveil sonne pendant les 20 minutes de repos profond.

Peu dormir et trop dormir ont les mêmes effets sur le corps. Gardez à l’esprit que si vous avez besoin de dormir de plus en plus longtemps, vous souffrez peut-être de fatigue chronique, de stress ou de nervosité. La qualité de vie affecte le repos.



Comment éviter de se réveiller fatigué d’une sieste ?

Pour se réveiller d'une sieste, le café peut être nécessaire.
Bien que cela semble contre-intuitif, la caféine pourrait aider.

Il n’y a rien de mieux que de faire la sieste un dimanche après-midi, surtout s’il fait froid ou s’il pleut. De plus, une courte pause en milieu de journée est une technique efficace pour se ressourcer et avoir plus d’énergie jusqu’à la nuit. Mais comment éviter la sensation de fatigue ?

Cela peut sembler contradictoire, mais la sieste et le café peuvent aller de pair. La caféine présente dans cette boisson réduit la sensation de “fatigue” si courante après une sieste.

Bien que le café interfère avec l’endormissement, cet effet n’est pas immédiat. Comme l’explique un article publié sur Brazilian Journal of Anesthesiology, la caféine est rapidement absorbée par le tube digestif au bout de 20 ou 30 minutes. ll est donc possible de profiter des bienfaits d’une sieste et des bienfaits d’un café en même temps. Buvez donc un café et faites une sieste. Au réveil, la caféine fera son effet.

Cela pourrait vous intéresser ...
4 conseils pour prendre soin des yeux fatigués
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
4 conseils pour prendre soin des yeux fatigués

Prendre soin des yeux fatigués est important pour jouir d'une bonne santé oculaire. Découvrez ici 4 conseils pour un regard vivant.



  • Alger SE, Lau H, Fishbein W. Slow wave sleep during a daytme nap is necessary for protecton from subsequent interference and long-term retenton. Neurobiol Learn Mem. 2012;98,2:188-196. https://doi.org/10.1016/j.nlm.2012.06.003
  • Lahl O, Wispel C, Willigens B, Pietrowsky R. An ultra short episode of sleep is sufcient to promote declaratve memory performance. Sleep Res. 2008; 17,1:3-10. https://doi.org/10.1111/j.1365-2869.2008.00622.x
  • Martínez-Briseño D, Fernández-Plata R, Pérez-Padilla R, et al. Trastornos respiratorios del dormir en mujeres embarazadas. Una revisión de la literatura. Neumol Cir Torax. 2018;77(3):228-236.
  • Merino Bobillo, M. (2011). Síntomas de la imposición de los poderes en la sociedad contemporánea, según José Jiménez Lozano en La Razón (2007). Comunicación y Hombre, 7, 183-193. https://doi.org/10.32466/eufv-cyh.2011.7.128.183-193
  • Tavares, Cristiane y Sakata, Rioko Kimiko. (2012). Cafeína para el tratamiento del dolor. Revista Brasileira de Anestesiologia , 62 (3), 394-401. https://doi.org/10.1590/S0034-70942012000300011

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.