Comment faire un régime anti-inflammatoire pour traiter l’acide urique

· 1 août 2018
Le modèle d'alimentation que propose un régime anti-inflammatoire suggère d'éviter les aliments contenant des purines pour faciliter le contrôle de l'acide urique. Aujourd’hui, nous allons vous expliquer en détail dans cet article en quoi consiste ce type de régime afin de réduire l’acide urique dans votre corps.

L’accumulation d’acide urique dans l’organisme peut déclancher une série d’altérations inflammatoires qui affectent la qualité de vie. L’adoption d’un régime anti-inflammatoire est donc l’une des meilleures mesures pour éviter les effets de l’acide urique et pour le stabiliser.

Un taux trop élevé d’acide urique est également appelée hyperuricémie.

Cet état génère également la dégradation des purines, lesquelles proviennent habituellement de certains aliments. L’organisme les métabolise et les élimine par le travail des reins. Cet organe peut néanmoins subir des altérations parce qu’il n’arrive pas à les décomposer.

Des calculs d’urate peuvent donc se former et affecter l’apparition de calculs rénaux, de crises de goutte et de douleurs articulaires. Ils sont par ailleurs souvent liés à des problèmes métaboliques et à l’hypertension artérielle.

Comment doit-on réaliser un régime inflammatoire pour combattre l’acide urique ? Dans ce type de régime, il est essentiel de savoir quels aliments sont permis et ceux qui ne sont pas recommandés.

Nous vous expliquerons donc ci-après en détail en quoi consiste ce régime et quelles sont les lignes directrices pour traiter l’acide urique.

Régime anti-inflammatoire pour traiter l’acide urique : ce que vous devez savoir

Le traitement actuel contre l’excès d’acide urique comprend la prise régulière de certains médicaments. Cependant, la principale mesure pour stabiliser les niveaux d’acide urique de manière naturelle dans le sang reste principalement l’attention portée à l’alimentation. Pour quelle raison ?

Les aliments que nous consommons dans notre régime alimentaire peuvent agir de manière positive et directe pour lutter contre ce problème. Alors que certains aliments augmentent la concentration de purines et d’autres au contraire favorisent le processus métabolique pour les éliminer de l’organisme.

Grâce à un régime anti-inflammatoire, nous pouvons obtenir les nutriments nécessaires pour combattre cette maladie. Il est donc conseillé d’éviter autant que possible les sources d’acide urique et de donner la priorité aux aliments alcalinisants.

Découvrez par la suite quels sont les objectifs d’un régime anti-inflammatoire et comment parvenir à réduire les taux d’acide urique dans le corps.

Objectif d’un régime anti-inflammatoirerégime anti-inflammatoire

Un régime anti-inflammatoire pour traiter l’acide urique a trois objectifs principaux : réguler le pH de l’urine, contrôler la consommation de purines et diminuer la consommation de fructose.

La considération de tous ces facteurs facilitera la décomposition de l’acide urique. Cela permettra aussi d’inverser ses effets. Découvrez en détails comment parvenir à traiter l’acide urique en réduisant ces trois facteurs clés.

Vous aimerez aussi découvrir cet article : Comment traiter l’excès d’acide urique avec 5 remèdes maison

Réguler le pH de l’urine

Les reins sont les organes qui sont chargés de filtrer l’acide urique du sang pour favoriser son élimination par l’urine. Il est donc important de réguler le pH de l’urine pour favoriser l’expulsion de cette substance en cas de perte de contrôle du taux de l’acide urique.

Comment et quels sont les moyens de faire baisser le taux d’acide urique en réduisant le ph de l’urine ? Vous pouvez simplement réduire les niveaux de ph dans l’urine en réalisant les actions suivantes :

  • Augmentez la consommation d’eau et d’infusions saines.
  • Consommez davantage d’aliments alcalisants tels que les légumes, les pommes de terre et les fruits.
  • Réduisez la consommation d’acide urique ou de sources acidifiantes telles que les produits raffinés, les sucres, les œufs et les produits d’origine animale (viande, abats, poissons).
  • Limitez la consommation de sel et cuisinez des plats sains à la maison.
  • Évitez complètement les boissons alcoolisées, y compris la bière et le vin.

Par ailleurs, il existe de nombreux remèdes naturels très utiles pour nettoyer les reins

Contrôler la consommation de purines

La consommation de purines doit être réduite autant que possible dans tous les régimes anti-inflammatoires.

Il est donc essentiel de surveiller de près tous les aliments que nous consommons, ainsi que leur méthode de cuisson. Quand on fait bouillir un aliment avec des purines, la plupart de ces propriétés se transmettent dans l’eau de cuisson.

La cuisson à l’eau est donc un bon moyen de réduire la teneur en purines des aliments. L’eau permet en effet de les retenir. Cependant, l’eau de cuisson ne doit pas être utilisée pour réaliser ensuite des bouillons ni d’autres préparations.

Consommer du fructose

Le fructose se métabolise dans le corps. Il se transforme en un type de purine appelée xanthine, qui finira par devenir de l’acide urique.

Il est donc recommandé de ne consommer qu’un seul fruit par jour. En outre, l’idéal est de choisir des fruits qui contiennent une teneur en fructose assez réduite, tels que les suivants :

  • Abricot
  • Kiwi
  • Mangue
  • Melon d’eau
  • Fraises
  • Orange
  • Melon
  • Ananas

Aliments interdits dans un régime anti-inflammatoire

La plupart des aliments « interdits » dans un régime anti-inflammatoire ne devraient être évités qu’en cas de crise de goutte ou de calculs rénaux. S’il n’y a que des niveaux élevés d’acide urique, même sans conséquences, vous devrez limiter ces aliments au maximum ou les consommer en petites quantités.

Pour connaître en détail quels sont les aliments qu’il vaut mieux éviter, nous les classerons en fonction de leur quantité de purines :

Quantité élevée de purines (150-800 mg pour 100g)

  • Saucisses, pâtés, abats
  • Sardine, anchois, anchois, maquereau
  • Crevettes, langoustines, coques, moule

Quantité considérable de purines (70-150 mg pour 100g)

  • Veau, bœuf, porc, sanglier, caille, perdrix
  • Lentilles, haricots
  • Poisson bleu de grande taille

Quantité de purine moyenne (50-70 mg pour 100g)

  • Lapin, poulet, dinde
  • Pois chiches, haricots, petit-pois, soja
  • Chou-fleur, champignons, épinards, asperges

Faible quantité de purines (0-50mg pour 100g)

  • Fruits frais
  • Céréales blanches ou raffinées
  • Tubercules
  • Lait et dérivés à faible teneur en matières grasses
  • La plupart des légumes (sauf ceux déjà mentionnés)

Nous vous proposons à présent un modèle de régime anti-inflammatoire pour vous aider à réduire l’acide urique dans votre corps et à améliorer votre santé.

Modèle de régime anti-inflammatoire pour traiter l’acide urique

Il existe plusieurs façons de concevoir un régime anti-inflammatoire pour traiter l’acide urique. En fait, un régime anti-inflammatoire doit pratiquement toujours s’adapter à chaque cas particulier, car l’accumulation d’acide urique pose des problèmes différents.

Il existe cependant plusieurs modèles simples de régimes anti-inflammatoires qui peuvent vous servir d’exemple pour savoir comment planifier au mieux vos menus.

Voici donc plusieurs options intéressantes pour que vous puissiez vous-même composer vos repas si vous faites un régime anti-inflammatoire pour réduire l’acide urique de votre corps.

Petit déjeuner

  • Céréales complètes sans sucre avec du lait écrémé
  • Tasse de fraises fraîches
  • Café et eau

Déjeuner

  • Petite portion de poitrine de poulet cuite (55 g) dans un rouleau intégral avec moutarde
  • Salade mixte avec vinaigrette et huile d’olive
  • Lait écrémé

Goûter

  • Tasse de cerises fraîches
  • Verre d’eau ou d’infusion

Dîner

  • Portion de saumon rôti (55 g)
  • Haricots verts rôtis ou cuits à la vapeur
  • Une demi-tasse de pâtes complètes à l’huile d’olive, sel et poivre et assaisonnement avec du citron
  • Infusion ou yaourt faible en gras

En résumé

Suivre un régime anti-inflammatoire peut limiter la production d’acide urique dans le corps et favoriser son élimination de manière naturelle.

Par ailleurs, pour réduire le taux d’acide urique, nous devons aussi inclure dans notre alimentation des aliments ayant des propriétés diurétiques afin de favoriser son élimination par les urines.

Ces régimes anti-inflammatoires ne sont pas des « remèdes » aux problèmes provoqués par cette substance. Ils seront tout de même d’excellents alliés à votre traitement personnel pour vous aider à réduire le taux d’acide urique.

Vous aimerez aussi découvrir cet article : Comment réduire l’excès d’acide urique en incluant ces 7 fruits dans votre alimentation ?

Le problème de l’acide urique se pose lorsqu’il est retenu en quantités excessives, soit parce qu’il est trop consommé, soit parce que l’organisme n’arrive pas à faire correctement fonctionner les fonctions qui l’éliminent.

Dans cet article, nous aimerions vous proposer 7 délicieux fruits qui, ajoutés à un régime sain, contribueront à réduire l’excès d’acide urique en peu de temps. Découvrez donc les meilleurs fruits pour vous aider à réduire l’acide urique dans votre corps.


  • Izzedine, H., & Deray, G. (2011). Acide urique et fonction rénale. Revue Du Rhumatisme (Edition Francaise). https://doi.org/10.1016/S1169-8330(11)70026-6