Comment identifier et traiter les comédons fermés ?

Personne n'aime avoir des comédons fermés, notamment s'ils sont très visibles. Toutefois, ne soyez pas tenté de les arracher avec vos doigts dès qu'ils apparaissent.
Comment identifier et traiter les comédons fermés ?

Dernière mise à jour : 18 janvier, 2022

Les comédons fermés sont de petits kystes qui apparaissent sur la peau. Ils sont associés à l’acné et sont difficiles à traiter. Ils ressemblent à des bosses et correspondent à des pores obstrués. Ils sont également appelés points noirs ou points blancs.

En règle générale, les comédons fermés apparaissent sur le visage ou le dos. Ils donnent à la peau une texture irrégulière et rugueuse. Ces lésions sont formées par l’accumulation de cellules mortes et de graisse.

Les comédons fermés peuvent souvent être traités avec des produits en vente libre. Parfois, une intervention professionnelle est nécessaire. Ils affectent les personnes de tous âges, mais sont plus fréquents chez les adolescents et les adultes à la peau grasse.

Comment reconnaître les comédons fermés ?

Les comédons fermés, dans leur forme typique, ressemblent à une bosse à la surface de la peau. Ils ont un point blanc au centre, bien que ce ne soit pas toujours le cas. Certains ressemblent à des grumeaux sans aucune coloration.

Lorsqu’ils ont un diamètre inférieur à 1 millimètre, on les appelle des microcomédons. S’ils sont plus gros, on les appelle des macrocomédons.

Contrairement aux pustules, qui sont d’autres lésions acnéiques, les comédons fermés ne sont pas entourés d’une tache rouge. Ce qui les distingue des comédons ouverts, c’est que la peau se développe sur le bouchon formé dans le pore obstrué. Dans les points ouverts, également appelés points noirs, il n’y a pas de revêtement cutané : ces boutons sont exposés à l’air.

Points noirs sur la peau.
Les points noirs sont des comédons ouverts, ils sont donc en contact avec l’air.

Les causes

Les comédons fermés se forment lorsqu’un pore est obstrué par des cellules mortes de la peau et d’autres débris. Ainsi, le sébum, qui atteint la surface de la peau par les pores, commence à s’accumuler et à durcir.

Le sébum est une substance huileuse naturelle qui lubrifie la peau. Lorsqu’il s’accumule et durcit, en raison d’un pore obstrué, il crée les conditions nécessaires à la prolifération d’une bactérie appelée Propionibacterium acnes.

Parfois, la peau réagit à ces bactéries en se développant sur le bouchon lui-même. Elle forme alors une sorte de poche hermétique qui enferme ces micro-organismes. Des comédons fermés se forment à ce stade.

Dans certains cas, la production de sébum s’accélère, ce qui rend une personne plus encline à développer ce type de comédons. Cette accélération se produit à l’adolescence, chez les fumeurs et chez les adultes à peau grasse. Les autres facteurs d’influence sont les suivants :

  • Lavage excessif de la peau
  • Humidité dans l’environnement
  • Alimentation riche en sucres, produits laitiers et graisses
  • Alimentation dépourvue de linoléate, une substance que l’on trouve généralement dans les huiles végétales
  • Changements hormonaux avant les menstruations
  • Application excessive de crème hydratante


Les différentes approches pour traiter les comédons fermés

Le traitement des comédons fermés dépend de la gravité du problème. Cependant, la première chose à savoir est que ce n’est pas une bonne idée de les retirer manuellement devant le miroir de la salle de bain. Cela peut avoir plusieurs effets négatifs.

Un comédon mal extrait peut finir par s’irriter, s’infecter et même former des cicatrices très difficiles à éradiquer. Si vous choisissez de les enlever, il est préférable de vous adresser à une esthéticienne ou à un dermatologue professionnel.

Les traitements en vente libre

Il existe plusieurs produits en vente libre pouvant être efficaces pour traiter les comédons fermés, tant que le problème est léger. Parmi les plus populaires, figurent les suivants :

  • Peroxyde de benzoyle. Il réduit les levures et les bactéries à la surface de la peau, ainsi que l’inflammation.
  • Acide azélaïque. Il réduit la croissance des bactéries dans les follicules. Il soulage également l’inflammation et restaure la croissance normale des cellules de la peau.
  • Acide salicylique. Il aide à décomposer la kératine. Il ralentit la vitesse à laquelle les cellules des follicules sont éliminées.
  • Rétinoïdes. Ils régulent l’exfoliation naturelle de la peau et augmentent la production de collagène. Cela réduit le nombre de cellules mortes et empêche la formation de comédons fermés.
  • Acide glycolique. Il apporte une exfoliation naturelle, prévenant ainsi la formation de comédons de toutes sortes.

Il existe des médicaments pour traiter les comédons fermés

S’il existe un problème grave de comédons fermés, le dermatologue optera très probablement pour l’utilisation de certains médicaments sur ordonnance. L’hormonothérapie est généralement indiquée.

Dans les cas les plus difficiles, l’isotrétinoïne ou d’autres médicaments similaires peuvent être prescrits. Cependant, c’est généralement la dernière option.



Les traitements professionnels

Dans certains cas, le dermatologue peut recommander une microdermabrasion, une mésothérapie ou un peeling chimique. Ces procédures sont souvent efficaces pour améliorer la qualité de la peau et prévenir les comédons fermés.

Microdermabrasion pour traiter les comédons fermés.
La microdermabrasion traite certains problèmes de peau. Elle ne peut pas toujours être appliquée et doit être indiquée par un professionnel.

Les comédons fermés… Un problème ennuyeux

Idéalement, les mesures ci-dessus devrait être complétée par une alimentation saine. De même, il est important que le nettoyage de la peau soit effectué correctement, sans exagération et avec les bons produits. Les comédons fermés ne sont pas un problème sérieux, mais ils peuvent devenir un énorme casse-tête s’ils sont mal traités.

This might interest you...
Apprenez à percer les boutons et les points noirs sans endommager la peau
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Apprenez à percer les boutons et les points noirs sans endommager la peau

Il est possible de percer les boutons et les points noirs sans endommager la peau, tant que le problème n'est pas très grave.



  • Vega, N., Orlandi, D., & Rojas, H. (2018). Técnicas quirúrgicas y láser en cicatrices atróficas de acné. Revista Chilena de Dermatología, 32(4).
  • Fernández Vozmediano, José, and José Armario Hita. “Retinoides en dermatología.” Med. cután. ibero-lat.-am (2003): 271-294.
  • López-Ybarra, R. (2021). Nuevos tratamientos en acné.
  • Sánchez-Dueñas, Luis Enrique, and Andrea Tovar-Garza. “Tratamiento farmacológico tópico en pacientes con acné.” Dermatología Revista Mexicana 63.S1 (2020): 33-40.