Comment planter des poivrons à la maison ?

Le poivron est une plante sensible au froid. Découvrez ce que vous devez faire pour le cultiver et récolter ses fruits à la maison, à portée de main.
Comment planter des poivrons à la maison ?

Dernière mise à jour : 19 juin, 2021

Planter des poivrons à la maison est une façon d’être en harmonie avec la nature : vous n’utiliserez donc pas de produits chimiques pour leur culture. Vous obtiendrez de bons résultats si vous respectez des principes de base.

La première chose à faire est de réduire le risque de voir cette plante infestée : c’est le point le plus important. N’oubliez pas non plus que le poivron a besoin de grandes quantités de nutriments et de chaleur.

Matériaux pour planter des poivrons à la maison

Étant donné qu’il existe une grande variété de graines de poivrons qui se différencient par leurs dimensions, leur pigmentation et leur saveur, vous pouvez acheter le type de poivron que vous voulez pour relever et accompagner vos plats.

Voici ce dont vous avez besoin pour cultiver des poivrons chez vous :

  • Graines de poivron de votre choix.
  • Substrat pour pépinières.
  • Pépinières.
  • Germoir électrique (optionnel).
  • Houe.
  • Pot (optionnel) d’une capacité d’environ 15 litres et d’environ 60 centimètres de circonférence.

Planter des poivrons à la maison étape par étape

Le poivron est une plante sensible au froid qui doit être semée à l’air libre une fois que le printemps est déjà bien avancé. Vous diminuerez ainsi le risque de voir les vents froids détruire votre culture.

Des poivrons rouges.

Cultiver vos propres poivrons vous permettra d’avoir des ingrédients supplémentaires à portée de main dans votre cuisine.

1. Trouvez une pépinière chauffante

Dans des endroits où la température est inférieure à 26°C, il est recommandé d’utiliser une pépinière chauffante. Il faut la placer à l’intérieur de la maison, près d’une fenêtre exposée au soleil.

Grâce à cela, vous protégerez les graines du poivron du froid et vous prenez de l’avance sur la saison. Si vous vivez dans une zone chaude, utilisez une pépinière conventionnelle.

2. Commencez à semer

Versez le substrat ou la terre avec de l’engrais dans la pépinière et introduisez trois ou quatre graines à une profondeur de 2-3 millimètres. Arrosez avec de l’eau propre jusqu’à ce que la plante germe, pour ensuite ne choisir que la plus grande et la plus robuste.

Évitez de mettre les graines trop proches les unes des autres. Si vous procédez de la sorte, vous favoriserez le développement de plantes en mauvaise santé qui ne pousseront pas.

3. Le soleil est votre plus grand allié

Entre 8 et 20 jours après avoir semé, vous verrez que les plantules des poivrons commenceront à germer. Ici, les rayons du soleil et la ventilation sont nécessaires pour obtenir des fruits de bonne qualité. Le poivron a tous les jours besoin de lumière.

4. Transplantez

Quand les deux premières feuilles apparaissent et que la tige commence à se renforcer, vous devez commencer à songer à transplanter la plante dans un pot de la taille adéquate ou dans le terrain de votre potager, si vous en avez un. Avant cette étape, vous devez vous assurer d’enrichir la terre avec de l’engrais ou du compost.

Si vous choisissez le potager comme nouveau foyer pour votre plante, assurez-vous que la nouvelle terre pour le poivron ait une température de 18°C. Si ce n’est pas le cas, votre plantule de poivron pourrait pourrir.

5. Laissez de l’espace entre eux

Une fois que vos plants de poivrons ont atteint une hauteur de 15 centimètres ou plus, avec cinq ou six feuilles sur la tige, vous devez faire attention à ce qu’ils soient séparés de 40 à 50 centimètres entre eux. De cette façon, ils auront suffisamment d’espace pour pousser. S’ils sont semés dans un pot, le mieux est de réserver un pot à chaque plant.

6. Arrosez en faisant preuve de mesure

Les excès d’eau sont nocifs pour de nombreuses plantes et le poivron n’échappe pas à la règle. Ceci est dû au fait que les flaques de ce liquide vital finissent par faire pourrir la racine en causant une asphyxie dans les zones compactes.

S’il est vrai que votre plante doit rester humide, vous devez néanmoins vérifier qu’elle dispose d’un bon drainage qui évite les excès d’eau.

7. Attendez puis récoltez

Une fois que vous avez suivi ces étapes, il ne reste plus qu’à attendre que les fruits sortent et qu’ils aient la taille et la maturité suffisantes pour les cueillir à la main.

Conditions physicochimiques et conseils pour planter des poivrons à la maison

Si vous voulez planter vos propres poivrons, gardez bien à l’esprit que cette plante exigera des nutriments, du soleil et de l’eau. Poursuivez votre lecture pour avoir plus de détails sur la culture maison de cette variété.

Ils ont besoin d’un endroit avec beaucoup de lumière solaire

L’idéal est que les poivrons bénéficient d’au moins six heures quotidiennes de lumière solaire. La température appropriée pour une bonne germination, floraison et culture oscille entre 20 et 26°C.

Si, la nuit, la température varie de façon significative, vous devez utiliser une couverture thermique qui vous aidera à conserver la chaleur pendant les heures froides, en plus de protéger la plante de la pluie et des possibles prédateurs. Quand l’été arrivera, vous pourrez la transporter à l’extérieur, que ce soit dans un pot ou dans votre potager.

Vous devez combler leurs besoins en nutriments

Les solanacées sont des plantes qui exigent des nutriments pour donner de bons fruits. Le potassium est un élément qui ne peut pas être absent de l’engrais : incorporer des feuilles de consoude peut ainsi élever ses niveaux.

Par ailleurs, vous devez prendre en compte que l’absorption de ce minéral sera fondamentale pour déterminer la pigmentation et la qualité des fruits. Sa demande augmentera donc régulièrement jusqu’à la floraison.

De la même façon, le nitrogène est un composant très important pendant les premières étapes de la culture. Cependant, contrairement au potassium, sa demande baisse après la récolte des premiers fruits. Dites-vous que semer la plante dans une terre où vous faisiez pousser des petits pois est une bonne idée pour couvrir ses besoins en nitrogène.

Ainsi, le phosphore, le souffre et le magnésium doivent faire partie de l’engrais. Nous recommandons donc des engrais sous forme de solides solubles et liquides.

Du compost dans une pelle.

Les poivrons requièrent beaucoup de nutriments : disposer d’un bon engrais ou d’un compost bien fait est essentiel pour ce processus.

Prenez en compte le pH de la terre

Même si cette culture peut généralement supporter des conditions d’acidité allant jusqu’à 5,5 et, dans des sols sableux, un pH proche de 8, il est recommandé de mesurer le pH de la terre, en prenant en compte que les valeurs optimales doivent se situer entre 6,5 et 7.

L’eau gazeuse est une bonne option

Assurez-vous que le substrat bénéficie d’un bon drainage, qu’il soit aéré et mou. Le sol, quand on le touche, doit avoir l’air humide.

Une autre façon de savoir si votre plante a besoin d’eau est de faire attention aux feuilles : si elles ont l’air éteintes et si la terre est sèche, il est probable qu’elle ait besoin d’eau.

L’eau gazeuse sert à remplacer l’utilisation d’acide nitrique. Par ailleurs, elle fournit au sol de votre culture l’acidification nécessaire et, en même temps, facilite la solubilité et la bonne absorption des nutriments.

Lors d’un été très ensoleillé, il est recommandé d’arroser généreusement la plante au quotidien. S’il n’y a pas trop de soleil, tous les deux ou trois jours. L’eau gazeuse peut aussi être alternée avec de l’eau naturelle.

Planter des poivrons à la maison sans produits chimiques

En plantant vos propres poivrons, vous pouvez obtenir des fruits sans produits chimiques. Si vous décidez d’en semer dans des pots, placez-y des cailloux à leur base puis du sable pour contrôler l’humidité. De la même façon, avant de les transplanter ou de sortir le pot dans le jardin, il est recommandé de l’acclimater, en l’exposant progressivement au climat extérieur.

L’utilisation de petits bouts de bois ou de petits poteaux est une bonne idée pour maintenir votre plante droite. Ceci favorise également la ventilation et la luminosité. Une autre pratique qui peut aider votre plante est l’élagage. Celui-ci renforce la grosseur de la tige, optimise la circulation de l’air et améliore la qualité du fruit. On peut appliquer de nombreuses formes d’élagage mais il suffit d’enlever les parties de la plante qui n’ont pas l’air en bonne santé.

Le poivron vert peut pousser à côté de l’ail et du chou car ils s’entendent bien. Néanmoins, on ne peut pas le mettre à côté de concombres ou lui faire partager un espace avec du fenouil et du chou-rave.

Cela pourrait vous intéresser ...
Recette de couscous aux légumes
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Recette de couscous aux légumes

Le couscous aux légumes est un plat simple et très nutritif qui vous garantira un apport optimal en nutriments et antioxydants.



  • Monge-Pérez, José Eladio. “Efecto de la poda y la densidad de siembra sobre el rendimiento y calidad del pimiento cuadrado (Capsicum annuum L.) cultivado bajo invernadero en Costa Rica.”