Information nutritionnelle et bienfaits des petits pois

6 avril 2021
Grâce aux fibres qu'ils contiennent, les petits pois réduit le risque d'être constipé. Il augmente également la sensation de satiété.

Les petits pois sont un aliment sain et recommandé dans presque tout type de régime. Grâce à leurs nutriments, ils présentent des bienfaits à moyen terme, à condition qu’ils fassent partie d’une alimentation équilibrée. Il s’agit d’un aliment de la famille des légumineuses avec lesquelles il partage les caractéristiques.

Selon l’opinion des experts, il est conseillé de consommer au moins une fois par semaine des légumineuses. En effet, une consommation plus élevée de ce type d’aliments est associée à un risque moindre de développer certaines pathologies complexes telles que les maladies cardiovasculaires.

Valeur nutritionnelle des petits pois

Pour chaque 100 grammes de petits pois, nous obtenons 31 calories. Ce n’est donc pas un aliment très énergétique. Quant aux macronutriments, il faut surtout citer les 7 grammes de glucides ainsi que les 1,8 grammes de protéines pour la même quantité de petits pois. Ils sont donc pratiquement dépourvus de lipides.

Par ailleurs, il s’agit d’une légumineuse qui se distingue par sa teneur en eau et en fibres. Cela lui confère alors de nombreuses propriétés pour la santé.

Concernant les micronutriments, les teneurs en vitamine A (690 milligrammes) et en vitamine B9 (33 milligrammes) se détachent des autres. Pour 100 grammes de petits pois, nous obtenons également 6 milligrammes de sodium ainsi qu’une quantité significative de 12,2 milligrammes de vitamine C.

Assortiment de légumineuses.

“Les légumineuses peuvent faire partie de l’alimentation habituelle. Elles sont recommandées au moins une fois par semaine.”

Lisez également : 4 recettes riches en fibres pour prendre soin de votre digestion

Bienfaits de la consommation de petits pois

Voici les avantages d’une ingestion régulière de petits pois, ainsi que la position de la science à ce sujet.

1. Moins de troubles intestinaux

La consommation de fibres est liée à un risque moindre de constipation. Elle améliore le transit intestinal et garantit des selles régulières, consistantes et sans effort.

Par ailleurs, cette substance s’est également avérée essentielle dans la prévention du cancer du colon. En augmentant la taille du bol fécal et n’étant pas digestibles, les fibres entraînent les produits de déchets qui peuvent rester collés aux parois intestinales. Cela évite alors de causer des dommages aux tissus.

De plus, l’ingestion fréquente de fibres génère une augmentation de la sensation de satiété et réduit donc le risque de grignotage malsain entre les repas. Il est ainsi plus simple de planifier un régime amaigrissant.

2. Contrôle du profil lipidique

Il est certain que l’influence de l’alimentation sur le profil lipidique est limitée. Cependant, certains aliments peuvent réduire légèrement les taux de cholestérol ou de triglycérides plasmatiques. Cela est associé à un risque cardiovasculaire plus faible.

Ce que l’on sait, c’est que les fibres bloquent partiellement l’absorption de certains nutriments tels que les graisses et le cholestérol alimentaire. C’est ce qu’affirme cette étude publiée dans Postepy Hig Med Dosw. Elles stimulent ainsi la synthèse de ces éléments de manière endogène, cette régulation étant très efficace.

Les fibres ont également un effet similaire dans la modulation de l’absorption des glucides car elles retardent leur entrée dans la circulation sanguine. Cela peut être une stratégie efficace pour le contrôle du diabète.

Découvrez aussi : Légumineuses : comment protègent-elles contre le diabète ?

3. Amélioration du système immunitaire

Comme nous l’avons souligné, les petits pois disposent d’une concentration importante de vitamine C. Ce nutriment a la capacité d’améliorer le fonctionnement du système immunitaire selon les preuves scientifiques actuelles.

En effet, ingérer un gramme de vitamine C par jour contribue à prévenir le développement de certaines maladies infectieuses telles que le rhume ou la grippe. Par ailleurs, elle réduit la durée des symptômes une fois qu’ils sont apparus.

Conserve de petits pois.

“Les conserves de petits pois gardent leurs propriétés nutritionnelles et diminuent le temps de préparation à la maison.”

Comment cuisiner les petits pois ?

Cuisiner les petits pois est assez simple. Ils nécessitent un processus de cuisson avant de les consommer. N’oubliez pas que, plus la cuisson est lente, meilleur sera le résultat final.

L’idéal est de les mettre dans une casserole avec quelques légumes, puis d’ajouter de l’eau et de laisser cuire jusqu’à ébullition. La cuisson doit durer presque une heure afin que les légumes soient mous et homogènes.

Néanmoins, il faut savoir que la plupart des variétés de légumineuses requièrent un trempage préalable d’au moins 24 heures.

Bien sûr, il est aussi possible de trouver les petits pois en conserve, déjà cuits. Cela augmente les possibilités de recettes et permet d’élaborer des salades, des crèmes de petits pois et même des wok avec d’autres aliments.

Laissez libre cours à votre imagination jusqu’à trouver la recette idéale pour cuisiner cette merveilleuse légumineuse.

Les petits pois : un aliment recommandé

Pour conclure, nous pouvons affirmer que les petits pois sont fortement conseillés pour la santé dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée. Ils contiennent effectivement des nutriments essentiels pour l’organisme et présentent des concentrations significatives de fibres.

Ils se distinguent également pour leur versatilité dans la cuisine. Cela vous permettra alors d’expérimenter et de préparer des recettes différentes avec comme protagonistes, les petits pois. Les plats en sauce sont l’option la plus classique, mais les salades et les wok ne manqueront pas de vous surprendre.

Enfin, sachez que sous forme de conserves, les petits pois préservent leurs propriétés nutritionnelles intactes. Il est toutefois recommandé de les consommer frais.

  • Gianfredi V, Salvatori T, Villarini M, Moretti M, Nucci D, Realdon S. Is dietary fibre truly protective against colon cancer? A systematic review and meta-analysis. Int J Food Sci Nutr. 2018 Dec;69(8):904-915.
  • Maćkowiak K, Torlińska-Walkowiak N, Torlińska B. Dietary fibre as an important constituent of the diet. Postepy Hig Med Dosw (Online). 2016 Feb 25;70:104-9.
  • Carr AC, Maggini S. Vitamin C and Immune Function. Nutrients. 2017 Nov 3;9(11):1211.