Comment prévenir la malnutrition chez les personnes âgées ?

Savoir comment nourrir les personnes âgées est crucial pour prévenir la malnutrition. Comment doit être leur alimentation ? Que faire si elles perdent l'appétit ?
Comment prévenir la malnutrition chez les personnes âgées ?

Dernière mise à jour : 08 septembre, 2021

La malnutrition chez les personnes âgées peut être définie comme un état pathologique causé par une assimilation déficiente des nutriments par l’organisme. Cette affection génère une série d’effets secondaires qui détériorent considérablement la santé de l’individu.

Il est important de prévenir la malnutrition. Pour ce faire, il est nécessaire de fournir des nutriments de qualité en quantités adéquates. Une alimentation saine et équilibrée est la première étape pour atteindre un état de fonctionnement adéquat.

Les causes de la malnutrition

La malnutrition peut apparaître à l’âge adulte en raison de certaines conditions ou situations qui peuvent survenir au fil des ans :

  • perte significative des sens de l’odorat et du goût ;
  • diminution de l’activité physique ;
  • prise de médicaments ;
  • maladies chroniques ou autres problèmes de santé qui provoquent une perte d’appétit ;
  • problèmes dentaires qui empêchent ou gênent une bonne mastication ;
  • moins de sensation d’appétit.

La malnutrition n’est pas un résultat inévitable du vieillissement. Mais il faut être vigilant, afin d’éviter ses conséquences éventuelles.

Les conséquences de la malnutrition chez les personnes âgées

En état de malnutrition, le corps présente une série d’altérations qui peuvent se manifester par divers symptômes. Si elle n’est pas prise en charge à temps, elle peut entraîner de graves complications pour la santé. Les conséquences sont notamment les suivantes :

  • fatigue ;
  • perte de poids involontaire ;
  • faiblesse musculaire ;
  • perte de mémoire ;
  • faible système immunitaire ;
  • fragilité osseuse ;
  • problèmes de cicatrisation.

Il est primordial de prévenir la malnutrition chez les personnes âgées, et ce, afin de leur assurer une meilleure qualité de vie et une diminution de la mortalité et de la morbidité. Ces dernières années, le rôle des micronutriments dans la protection de la santé et la prévention des maladies non transmissibles a été démontré.

Nous faisons référence au rôle protecteur des vitamines, minéraux et autres phytonutriments contre les problèmes cardiovasculaires, l’hypertension, certains cancers ou la dégénérescence cognitive. Avec l’âge, le risque de souffrir de ces problèmes augmente. Il est donc important de veiller à une bonne alimentation pour favoriser ce rôle protecteur.

Un couple âgé.

Quels sont les nutriments à risque ?

Comme nous l’avons déjà vu, au fil des ans, certains changements physiologiques se produisent et peuvent affecter l’assimilation de certains nutriments. À un âge plus avancé, les besoins énergétiques totaux diminuent. Cela est dû à une diminution du taux métabolique et à une moindre activité physique.

Cette diminution de l’apport peut entraîner un déficit de certains nutriments. Il faut aussi ajouter qu’avec l’âge, la sensation de satiété augmente considérablement, ce qui peut rendre ce risque de déficit nutritionnel un peu plus difficile. Les preuves scientifiques soulignent l’importance des nutriments tels que :

  • les protéines : l’apport en protéines est associé à une meilleure santé musculaire chez les sujets adultes, selon une étude publiée dans Current Opinion in Clinical Nutrition and Metabolic Care ;
  • la vitamine B12 ;
  • les omégas-3 ;
  • la vitamine D : il a été démontré que ce nutriment est essentiel dans la prévention de maladies complexes et transmissibles.

Les recommandations diététiques

Pour prévenir la malnutrition chez les personnes âgées, il faut baser la stratégie alimentaire sur différents aspects. Nous les détaillons ci-dessous.

Des protéines à tous les repas

La répartition des protéines tout au long de la journée est tout aussi importante que l’apport total. Elle est nécessaire pour éviter la perte de tissu musculaire qui peut se produire en raison d’une diminution de l’activité.

  • Les sources les plus appropriées sont le poisson, les œufs ou la viande blanche. Sans oublier les légumineuses, qui sont fortement recommandées comme source de protéines végétales pour toute la population.

Des fruits et légumes frais

Nous en avons besoin parce qu’ils sont une source de vitamines et de minéraux. Il est important qu’ils soient présents quotidiennement dans les repas et en dessert. Les agrumes, le melon, la papaye et le kiwi sont de très bonnes sources de vitamine C. Vous pouvez adapter la texture des légumes en fonction des problèmes de mastication, et opter pour des fruits mûrs et tendres.

La malnutrition chez les personnes âgées.
Les fruits et légumes sont essentiels, car ce sont des sources de vitamines et de minéraux.

Des fruits secs au quotidien

Ce sont des aliments très intéressants, car ils fournissent une bonne quantité de nutriments, tels que la vitamine E, des graisses saines et des minéraux.

  • Ajoutez-en une poignée dans les crèmes de légumes, les salades et les yaourts. Ou consommez-en une poignée comme en-cas de milieu de matinée ou d’après-midi.

Des petits déjeuners sains

Le petit déjeuner est l’un des repas les plus négligés. Or, il peut contribuer à prévenir la malnutrition chez les personnes âgées. Les préparations telles que les biscuits, croissants et autres pâtisseries doivent être évitées autant que possible.

A la place, vous pouvez préparer des toasts complets avec de l’huile d’olive, des tomates, du fromage frais, un peu de thon ou avec des pâtes à tartiner de fruits à coque. Il est également conseillé d’essayer les mueslis aux flocons d’avoine avec des graines, des dattes ou des oreillons d’abricots.

Une cuisine variée et des plats savoureux

Il est important de ne pas oublier cet aspect. Nous savons tous que nous mangeons avec les yeux et que les plats appétissants et bien présentés sont toujours mieux reçus. En outre, avec l’âge, les sens du goût et de l’odorat peuvent être altérés, ce qui peut affecter l’envie de manger.

Vous pouvez varier les modes de cuisson (au four, en soupe, sauté, grillé, à la vapeur, etc.) et assaisonner les plats avec une bonne huile d’olive, des épices et des herbes fraîches.

Une recette de saumon.
La présentation des aliments et la variation des ingrédients sont des aspects qui ne doivent pas être négligés. Il faut se rappeler que l’appétit, le goût et l’odeur changent avec l’âge.

Maintenir l’hydratation avec de l’eau

Les personnes âgées peuvent perdre leur appétit, mais aussi leur soif. Cela les rend plus vulnérables à la déshydratation.

C’est pourquoi il est important de veiller à ce qu’elles boivent suffisamment chaque jour. Bien entendu, en gardant à l’esprit que les boissons sucrées, les jus ou les boissons alcoolisées peuvent étancher notre soif, mais qu’elles ne nous hydratent pas.

Comment faire face au manque d’appétit ?

Certaines personnes âgées ont des problèmes d’appétit ou sont rapidement rassasiées. Pour éviter les problèmes de malnutrition, nous devons être conscients de ce que nous mangeons et de la façon dont nous présentons la nourriture.

Il est important de présenter des plats attrayants et savoureux sur la table pour éveiller la sécrétion des sucs digestifs, et aussi pour nous réjouir au moment de manger. De plus, certains plats peuvent être enrichis avec des aliments qui aideront à couvrir les besoins en  protéines, les vitamines et les minéraux. Nous pouvons ajouter :

  • du lait en poudre au yaourt naturel ;
  • des fruits secs ou déshydratés aux yaourts, salades ou crèmes de légumes ;
  • un œuf dur aux crèmes de légumes ;
  • un peu de fromage râpé dans les crèmes de légumes, les salades et les pâtes.

Les personnes âgées peuvent également s’octroyer des collations en milieu de matinée et en milieu d’après-midi, comme du fromage blanc, du fromage frais, des fruits à coque ou du pain complet à l’huile d’olive. Gardez tout cela à l’esprit !

Cela pourrait vous intéresser ...
7 conseils pour ne pas prendre du poids à la ménopause
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
7 conseils pour ne pas prendre du poids à la ménopause

Les changements hormonaux peuvent mener de nombreuses femmes à prendre du poids à la ménopause. Quelles mesures faut-il adopter ?