Comment prévenir le syndrome de la nuque brisée ?

29 avril 2020
Le syndrome de la nuque brisée est un ensemble de symptômes associés à l'utilisation de smartphones. Le signe principal est la douleur au cou. Nous expliquons dans cet article comment la prévenir.

Ce que l’on appelle le syndrome de la nuque brisée a d’autres noms en anglais. L’expression la plus connue est “text neck“, que l’on pourrait traduire par “la nuque des textos en référence claire aux messages texte envoyés via un téléphone portable.

Le syndrome de la nuque brisée désigne l’ensemble des symptômes, principalement douloureux, qui proviennent de l’utilisation des smartphones. Cette douleur commence dans la région cervicale et s’étend généralement aux épaules et au dos. Elle peut également s’accompagner de maux de tête.

Les plus touchés sont les jeunes, qui ont tendance à faire un usage plus intensif des appareils mobiles. Considérons qu’il y a près de trois milliards d’utilisateurs de téléphones portables dans le monde. Cela génère une énorme population sensible.

Bien que le problème central dans ce cas soit la douleur, il faut du temps pour qu’un avis médical se délivre sur les troubles générés par ces dispositifs. La lumière de l’écran sur les yeux, ou les articulations endommagées par des traumatismes répétés, en sont quelques exemples.

Le syndrome de la nuque brisée ne figure pas dans la classification internationale des maladies. Pourtant, cette pathologie existe en tant que telle. Nous dirions qu’il s’agit d’une cervicalgie et, parfois, d’un syndrome vertigineux. Dans ce cas particulier, la douleur cervicale est causée par la position de la tête, comme nous allons le voir maintenant.

La cause du syndrome de la nuque brisée

Le problème sous-jacent du syndrome de la nuque brisée est la position. Elle est associée à l’utilisation du téléphone portable, mais ce qui cause les douleurs, en fin de compte, c’est l’inclinaison anormale de la tête pendant une longue période.

Lorsque la tête est droite, en position normale ou neutre, le poids qui pèse sur la colonne vertébrale est d’environ cinq kilos. C’est l’équivalent du poids des structures du crâne.

Une femme concernée par le syndrome de la nuque brisée

 

Cependant, lorsque la tête est inclinée vers l’avant, le poids sur le cou commence à augmenter. Avec une inclinaison de quarante-cinq degrés, le poids passe de cinq à plus de vingt kilos.

Le problème est que le basculement devient une habitude et s’approfondit. Plus vous utilisez votre smartphone, plus vous utilisez un angle important pour écrire et lire sur votre appareil. Cela se fait progressivement sans qu’on s’en aperçoive.

Par rapport aux ordinateurs, le téléphone portable provoque une plus grande inclinaison de la tête. Il a également été constaté qu’avec l’utilisation des ordinateurs, il y a moins de latéralisation de la tête et moins d’élévation des épaules.

Tout cela est lié, dans un sens, à l’ergonomie. Les ergonomes, c’est-à-dire ceux qui étudient la posture et ses effets sur la santé, utilisent une échelle pour évaluer les risques. C’est ce qu’on appelle l’échelle RULA, et pour une utilisation courante et quotidienne du téléphone portable, elle donne une note de 6, ce qui représente un risque très élevé.

Lire la suite : 4 raisons qui expliquent les maux de tête au réveil

Quelle est la posture idéale pour utiliser un smartphone ?

Comme pour toute activité qui implique une posture spécifique, il existe des façons plus correctes et plus saines de le faire. Dans le cas du téléphone portable, il existe trois concepts principaux pour une posture correcte :

  • La tête doit être dans une position neutre de zéro degré
  • Le bras tenant le smartphone doit toujours être à la hauteur des yeux pour ne pas baisser la tête
  • La nuque doit avoir des moments de détente et de repos à intervalles pour varier la position

Comme le syndrome de la nuque brisée est lié à une utilisation prolongée d’appareils électroniques, les recommandations s’appliquent également aux ordinateurs. La tête doit être à zéro degré pour l’utilisation d’un ordinateur, le moniteur étant placé à la hauteur des yeux et reposant à intervalles réguliers.

Une femme souffrant du Une femme concernée par le syndrome de la nuque brisée à cause des écrans

 

En savoir plus : L’insuffisance cervicale : qu’est-ce que c’est et comment savoir si nous en souffrons ?

Quelles mesures peuvent être prises pour prévenir le syndrome de la nuque brisée ?

Des mesures drastiques ne sont pas nécessaires lorsqu’il s’agit de prévenir le syndrome de la nuque brisée. Voici les recommandations de base que vous pouvez commencer à appliquer dès maintenant :

  • Interrompez l’utilisation de votre smartphone : vous devez faire des pauses sur les écrans, en particulier sur le téléphone portable, afin de détendre votre vue et les muscles de votre cou
  • Étirez-vous : lorsque vous n’utilisez pas les appareils, profitez-en pour tourner la tête et étirer les muscles de votre cou. Vous pouvez également étirer vos membres supérieurs pour accompagner la détente de votre cou
  • Levez les bras et les supports : les écrans doivent être à hauteur des yeux, plaçant la tête dans une position neutre. Il est utile de faire l’exercice de vérifier la posture du bras qui tient le téléphone portable. Ainsi que de conditionner la hauteur des bureaux et des tables
  • Régulez la lumière de l’écran : la luminosité du téléphone est capable de sur-stimuler les muscles oculaires, et ceci est lié aux contractures cervicales
  • N’utilisez pas votre téléphone portable au moment de vous coucher : il est courant que nous lisions et vérifiions nos messages lorsque nous sommes au lit. Cette position est totalement anormale, nos bras sont forcés, nos yeux sont sur-stimulés et notre cou n’est pas bien soutenu

Si vous souffrez déjà de douleurs dues au syndrome de la nuque brisée, consultez un professionnel de la santé. Il ou elle recommandera probablement des séances de physiothérapie et quelques analgésiques pour calmer momentanément la douleur. Ce n’est pas une condition dont il faut avoir peur, mais nous pouvons bien mieux la prévenir.

 

  • Chronic Conditions Team. Text Neck: Is Smartphone Use Causing Your Neck Pain? Healthessentials. 2015.
  • Cuéllar J, Lanman T. « Text neck »: an epidemic of the modern era of cell phones?. The Spine Journal.2017;17:901-902.
  • Mössle T, Kleimann M, Rehbein F, Pfeiffer C. Media use and school achievement–boys at risk? Br J Dev Psychol. 2010;28:699–725.