Comment s'entraînent les cyclistes pour le Giro d'Italia ?

Les grands événements sportifs attirent l'attention de tous et les protagonistes veulent être à la hauteur des attentes. Pour cette raison, ils préparent de manière spéciale les rendez-vous les plus importants.
Comment s'entraînent les cyclistes pour le Giro d'Italia ?

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Le cyclisme est une discipline sportive très exigeante, qui nécessite généralement de longues heures d’activité sans interruption. Pour les cyclistes d’élite, la préparation physique doit être encore plus stricte, et c’est pourquoi ils s’entraînent de manière très particulière pour des compétitions comme le Giro d’Italia.

Le Giro d’Italia est l’un des trois grands tours du cyclisme international de haut niveau. Les deux autres sont la Vuelta a España et le Tour de France.

Chaque édition a une prolongation de près de trois semaines, au cours desquelles les athlètes s’affrontent sans arrêt pour conserver le maglia (‘maillot’) tant attendu du vainqueur. Une telle mouture compétitive nécessite, bien sûr, un entraînement spécial.

Voici comment certains cyclistes du Giro d’Italia s’entraînent

Certaines des grandes figures qui ont joué dans cette compétition ces dernières années ont donné des détails au public sur leur préparation physique. Grâce à leurs confessions, nous avons pu nous faire une idée de la façon dont les cyclistes s’entraînent pour le Giro d’Italia.

De plus, des plateformes telles que Strava et Training Peaks permettent d’accéder aux données d’entraînement des meilleurs cyclistes du monde. Ainsi on sait, par exemple, que beaucoup d’entre eux comptabilisent entre 20 et 30 heures par semaine sur leurs roues.

Nous nous plongeons ci-dessous dans plusieurs des cas les plus connus, afin de mesurer l’énorme travail qu’un athlète fait pour atteindre ses objectifs.

Chris Froome

Chris Froome est un cycliste britannique né au Kenya qui a remporté le Giro d’Italia une fois en 2018. Il y a quelques années, il a déclaré qu’il s’entraînait trois fois par jour. En plus de ses efforts sur le vélo, il suit une routine détaillée d’exercices de force pour garder ses muscles forts.

En vue de cette édition du Giro dont il était le protagoniste, il a divisé sa préparation en étapes. La première a eu lieu sur le volcan Teide, dans les îles Canaries en Espagne. Là, il a pu effectuer des travaux en hauteur, ce qui lui a permis d’améliorer sa résistance et de rendre plus efficace la consommation d’oxygène de son corps. Il a également ajouté des dénivelés à ses kilomètres à vélo.

La deuxième étape a eu lieu pendant la compétition, dans le Tour des Alpes. Cela l’a aidé à se tester sur la piste et à accumuler du rythme avec 5 jours consécutifs de grande usure, presque un mois avant le rendez-vous en Italie.

Enfin, la dernière étape monégasque lui a servi à terminer son set-up. Au cours de ces derniers jours, le rythme de travail était à vitesse réduite, mais sur de nombreux kilomètres, à moins d’une semaine du départ du Giro.

Les cyclistes s'entraînent très dur pour le Giro d'Italia.
Un cycliste professionnel comptabilise jusqu’à 30 heures de pédalage par semaine.



Richard Carapaz

L’Équatorien Richard Carapaz a été le vainqueur du Giro d’Italia en 2019. Il est ainsi devenu le premier cycliste de ce pays et seulement le troisième d’Amérique latine à réaliser cette conquête.

L’un de ses secrets réside dans sa façon de s’entraîner. En 2021, Carapaz a surpris le monde du cyclisme en partageant son entraînement en haute altitude sur les réseaux sociaux. Son terrain d’entraînement était le volcan Cotopaxi, à 4 800 mètres d’altitude. Le sommet du volcan est à 5900 mètres.

La routine de Carapaz a un point commun avec celle de Froome : la hauteur. Il s’est aussi entraîné pour le Giro d’Italia en se concentrant sur l’endurance, la capacité aérobie et la pente des parcours.

À un autre moment de la même saison, l’Équatorien s’est concentré sur l’amélioration de la vitesse sur les routes de son pays. Avec cela, il a cherché à se préparer pour les contre-la-montre, dans lesquels les athlètes concourent séparément, essayant d’enregistrer le meilleur temps possible.

La vitesse est également une qualité essentielle pour les cyclistes.
L’entraînement à la vitesse contribue également à augmenter la capacité respiratoire.



Les autres capacités clés pour les cyclistes

Jusqu’à présent, nous avons vu que les cyclistes mentionnés se concentrent sur la force musculaire, l’endurance et la vitesse. Pour ce faire, ils ont recours à la fois au travail en salle et sur la piste.

Cependant, il existe également d’autres compétences qui méritent l’attention. Par exemple, les cyclistes essaient de maximiser leur effort maximal, c’est-à-dire le temps qu’ils peuvent tenir à haute intensité. Certains d’entre eux ont ainsi recours au HIIT (entraînement par intervalles à haute intensité).

Parmi les autres compétences travaillées, figurent le tempo (le rythme de pédalage), la tension musculaire (surcharge des muscles due à l’effort) et le seuil anaérobie (quand se produit le fameux “changement d’air”). Ce sont toutes des variantes qui déterminent la capacité physique d’un cycliste ; elles sont importantes, car elles définissent la planification et la stratégie de la compétition.

Le Giro d’Italia se gagne à l’entraînement

À tout ce qui précède, de nombreuses autres variables peuvent également être ajoutées qui influencent grandement la préparation d’un athlète :

  • Alimentation
  • Repos
  • Préparation mentale

Comme nous l’avons vu, le sacrifice que font les cyclistes pour participer au Giro d’Italia est énorme. Et ce n’est pas qu’une question de semaines, mais de mois, voire d’années, pour se préparer au grand événement.

Bien qu’il n’y ait pas de formule infaillible et que chaque organisation ait ses propres caractéristiques et capacités uniques, tous les cyclistes peuvent être attentifs et apprendre de leurs grandes idoles. Quelle que soit la stratégie de chacun, force est de constater que l’engagement et la discipline sont tout aussi admirables.

Cela pourrait vous intéresser ...
Vélo stationnaire : 4 routines d’entraînement faciles
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Vélo stationnaire : 4 routines d’entraînement faciles

Les routines de vélo stationnaire sont une bonne option pour améliorer votre système cardiovasculaire et votre santé générale.




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.