Comment soigner les acouphènes dans les oreilles

19 novembre 2013

L’acouphène est un phénomène perceptif qui provoque une sensation de percussions ou de sons dans l’oreille qui ne provient pas d’une source extérieure. Ces bourdonnements ou sifflements peuvent avoir plusieurs causes, mais quelques astuces et remèdes peuvent vous aider.

Établir la cause des acouphènes

Les acouphènes peuvent apparaître et disparaitre ponctuellement. Dans la plupart des cas, leurs causes sont bénignes, comme une exposition à des sons forts, après un effort physique intense ou bien des causes naturelles telle qu’une variation de la pression athmosphérique.

Mais si ce problème persiste, nous devrons écarter d’autres origines liées à un problème à l’oreille-même (otite, excès de cire, lésions, infections) ou bien d’autres maladies (cardiaque, diabètes, thyroïde, allergies). Enfin, il est aussi bon de garder à l’esprit que certains médicaments peuvent provoquer des acouphènes.

Comme nous le disons pour nombre de symptômes, le stress, l’un des plus grands maux de notre époque, pourrait être la cause de ce trouble. Si c’est le cas, vous pouvez prendre  des extraits de plantes relaxantes, telles que la passiflore, la valériane ou la mélisse, et essayer de prendre le temps de faire de l’exercice physique un petit peu chaque jour, en profitant de milieux naturels (parcs, forêts, plages) où vous pouvez vous déchausser, prendre le soleil, vous reposer…

L’ail

Ail2

Dans certains cas, l’acouphène peut être provoqué par une pression artérielle élevée. S’il s’avère qu’elle est en effet plus élevée que la normale, nous recommandons d’ajouter de l’ail cru à votre alimentation quotidienne.

L’ail peut se révéler très bénéfique si l’acouphène a une origine infectieuse. Dans ce cas, en plus d’en consommer, on peut aussi couper l’ail en deux et placer une moitié sur la partie externe de l’oreille pendant quelques minutes, et ce, plusieurs fois par jour.

Le sésame

Les graines de sésame, très riches en calcium, étaient utilisées dans la Chine ancienne pour lutter contre les acouphènes et en réduire le volume. On peut en consommer tous les jours sous des formes diverses :

  • crues ou grillées
  • crues avec de l’huile (première pression à froid)
  • tahini (pâte de sésame)
  • gomasio (sésame grillé avec du sel)
  • halva (dessert sucré à base de sésame)

sésame

Le géranium

Le géranium peut aider à réduire la fréquence des acouphènes, et dans certains cas, les éliminer complètement. Administrez-le par voie topique. Laissez macérer un morceau de la plante dans 250 ml d’alcool à 40 degrés. Appliquez la préparation au compte-gouttes à l’intérieur de l’oreille, au moins trois fois par jour.

Le romarin

Le romarin est l’une des meilleures plantes qui soient pour améliorer la circulation générale. Nous recommandons de boire deux à trois infusions quotidiennement, ou bien d’en prendre des extraits, ce qui a un effet plus puissant.

romarin

Les tensions musculaires

De nos jours, les problèmes musculaires sont très communs, en raison du nombre d’activités et de métiers qui nous obligent à rester assis durant des heures, ou au contraire debout, à faire des efforts excessifs. Plus précisément, les tensions dans la zone cervicale peuvent être à l’origine des acouphènes. Afin de voir une amélioration, nous recommandons d’aller chez un bon ostéopathe ou physiothérapeute, ainsi que de faire de l’exercice régulièrement pour détendre la partie supérieure du dos.

Une autre source qui peut également avoir une influence sur la santé des oreilles est la mâchoire. Les personnes souffrant de bruxisme et qui serrent leur mâchoire constamment, de jour comme de nuit, devraient considérer cette possibilité.

Un ostéopathe craniosacral peut également vous aider si vous ne parvenez pas à découvrir l’origine de vos acouphènes.

Le ginkgo biloba

Le ginkgo biloba est une plante excellente, car elle est un grand oxygénateur de toute la zone de la tête (des jambes aussi). Le ginkgo est également recommandé pour les personnes souffrant de problèmes de concentration, de mémoire, de maux de tête, de mauvaise circulation, de varices…

Les bougies auriculaires

Les bougies Hopi ou auriculaires sont un remède ancien, surprenant mais très efficace. Les Indiens d’Amérique ont conçu ces cônes à base de cire d’abeille, d’herbes et extraits médicinaux. Elles se placent dans les oreilles, verticalement, et il suffit de les allumer à l’extrémité supérieure. Au fur et à mesure qu’elles brûlent, une aspiration légère va extraire les bouchons de cérumen et les autres toxines accumulées. Ne pas utiliser en cas de perforation du tympan, d’allergies, de problèmes à l’oreille externe ou en cas d’otites ou d’infections des oreilles. Ces bougies sont disponibles dans certaines pharmacies, herboristeries et centres de santé naturels.

bougies hopi

A découvrir aussi