Connaissez-vous les effets secondaires de la solitude ?

Quand c'est un choix, la solitude peut être bénéfique, mais quand on la subit, elle peut engendrer des problèmes d'anxiété, voire d'estime de soi. Il est fondamental d'alterner moments seuls et activités en société.

Parfois, être seul est une nécessité. Il y a tellement de stimulations extérieures que nous avons besoin de nous retrouver avec nous-mêmes, ce qui nous semble être la meilleure option. Et ça l’est.

Mais la solitude est-elle bonne quand elle se prolonge dans le temps ? Si vous êtes le genre de personne qui aime beaucoup la vie solitaire, on vous a sûrement déjà dit que cette attitude n’est pas très saine. Est-ce vrai ?

Oui, en partie. Cependant, il est également certain que la solitude nous procure des bienfaits. Comme nous l’avons dit, elle est nécessaire pour nous permettre de savoir ce que nous ressentons, de nous connaître.

De plus, ces moments sont importants pour réfléchir tranquillement à l’instant présent et prendre des décisions en conséquence.

Nous nous laissons généralement emporter par les événements, à tel point que, quand nous arrêtons, nous réalisons que nous ne sommes pas là où nous aimerions.

Cela arrive parce que nous n’avons pas assez de place pour la réflexion sur ce qui se produit dans notre vie.

Toutefois, comme nous l’avons évoqué, les choses changent quand la situation se prolonge. Dans ce cas, les effets secondaires de la solitude peuvent devenir graves si nous ne détectons pas les signaux indiquant que quelque chose d’étrange est en train de nous arriver.

C’est pourquoi il est important que vous connaissiez leurs conséquences afin que vous puissiez déterminer quand vous gérez bien la solitude ou non.

Quels sont les effets secondaires de la solitude

La déformation de la réalité

femme cachant son visage derrière ses mains

Vous connaissez l’expression « quatre yeux voient mieux que deux » ? Comme c’est le cas de la plupart des proverbes, elle a sa part de vérité.

Quand nous parlons avec les autres, ce que nous faisons, c’est échanger des points de vue différents. Cela nous aide à comparer ce que nous percevons avec ce que voient les autres.

Si vous avez l’habitude de discuter, vous aurez remarqué qu’il n’est pas rare que les impressions externes nous aident à modérer nos opinions.

Ce qui se passe dans le cas de la solitude, c’est que ces informations nous manquent. Par conséquent, nous risquons d’être aveuglés par nos propres idées, de telle façon que nous construisons une vision déformée du monde.

C’est cela qui nous amène à penser la vie en des termes extrêmes, et nous avons tendance à généraliser.

Par exemple, si un collègue ne vous a pas salué en arrivant au travail, vous commencez à ruminer et, à la fin de la journée, vous en concluez qu’il a quelque chose contre vous.

Mais si vous lui aviez demandé, ou si vous en aviez parlé à un autre collègue, ils vous auraient peut-être donné une explication bien plus rassurante.

Lisez également : Le syndrome du nid vide : quand la solitude imprègne le foyer

L’anxiété est aussi un effet secondaire de la solitude

femme préoccupée

L’exemple précédent n’est qu’un parmi tant d’autres. Pensez maintenant à toutes les situations similaires qui se produisent en 24 heures.

Multipliez-les par une semaine, et ainsi de suite : combien de fois iriez-vous croire que quelqu’un vous déteste ?

Cet état de méfiance continue ne peut que déboucher sur un scénario d’anxiété plus ou moins légère.

De plus, il s’aggrave quand ces idées déformées se réfèrent aussi à soi-même.

Il vous suffit de commettre deux erreurs, chez vous ou au travail, et soudain, des phrases comme « je suis inutile » commencent à apparaître dans votre esprit.

Ainsi, vous ne faites pas confiance aux autres, ni à vous-mêmes, vous ne parlez avec personne qui puisse renforcer votre estime de vous, ni changer ce que vous pensez du reste.

L’anxiété se déclenche, ce qui intensifie les distorsions, et alors une roue très difficile à arrêter se met à tourner.

Vous souhaitez en savoir plus ? Lisez ceci : L’estime de soi, la clé du bonheur

La dépression

femme pensive

Si nous additionnons isolement, méfiance généralisée et anxiété, le résultat est le manque d’espoir et la perte du sens de la vie.

Quand tout ce que vous voyez est négatif et que vous ne trouvez aucune sorte de stimulation positive, vivre s’avère être très compliqué.

Même si votre travail est important pour vous, au fond, le bonheur est lié à votre relation avec le monde.

C’est pour cela que les réseaux sociaux numériques ont eu tant de succès. Nous avons besoin de raconter ce qui nous arrive, à quel point nous nous sommes amusés, mais aussi comme nous allons mal, ou que le dernier restaurant où nous sommes allée était extraordinaire.

Cette façon de revivre les événements pour les savourer à nouveau ou pour nous sentir accompagnés dans notre douleur est essentielle pour nous.

Cependant, ces effets secondaires de la solitude apparaissent quand il ne s’agit pas d’un choix, mais quand celle-ci est imposée.

En conséquence, l’idéal est de concilier des moments de méditation, de réflexion ou de distractions solitaires et des interactions sociales autres qu’au travail, que ce soit dehors ou à la maison.

 

Catégories: Sexe et relations Étiquettes:
A découvrir aussi