7 conseils pour traiter un tic oculaire

Avez-vous déjà fait l'expérience de mouvements involontaires au niveau des paupières ? Nous vous parlons ici des tics oculaires et de leur traitement.
7 conseils pour traiter un tic oculaire
Bernardo Peña

Rédigé et vérifié par le psychologue Bernardo Peña.

Dernière mise à jour : 24 décembre, 2022

Si vos paupières se contractent ou se ferment involontairement, il pourrait s’agir d’un tic. Un tic oculaire est un tremblement qui s’accompagne souvent de problèmes de vision ou de sensibilité à la lumière et qui peut survenir de manière répétitive ou isolée. Nous vous livrons ici quelques conseils pour traiter un tic oculaire.

Les tics nerveux correspondent à des tremblements très fins des muscles. Ils peuvent apparaître pour de multiples raisons. Tout muscle strié peut être touché et l’intensité du tic variable. Ils sont généralement si légers qu’ils passent inaperçus des tiers.

Si le tic oculaire n’est pas grave, il peut disparaître grâce à quelques mesures simples. Apprenez-en davantage sur cette particularité du corps connue scientifiquement sous le nom de “blépharospasme” ou spasme palpébral.

Les causes du tic oculaire

Tout d’abord, il est important d’essayer d’identifier la cause de cet événement. Pour cela, il sera indispensable de consulter un ophtalmologiste pour écarter toute maladie chronique. Cependant, il n’y a pas de cause spécifique dans la plupart des cas.

Les tics apparaissent, disparaissent ou changent généralement avec le temps. Un tic oculaire peut être déclenché par différents facteurs, allant des situations quotidiennes aux traumatismes.

Femme fatiguée.

Les causes les plus fréquentes de ce problème seraient les suivantes :

  • Stress
  • Manque de sommeil
  • Fatigue oculaire
  • Consommation ou abus de substances toxiques, telles que l’alcool
  • Consommation excessive de tabac et de caféine

Certaines carences nutritionnelles – comme un manque de magnésium, de potassium et de calcium, de vitamine B12 -, certaines allergies et certaines maladies comme le syndrome de Sjögren peuvent également en être à l’origine.

Le manque d’hydratation dans les yeux, les coups dans la région et l’utilisation de médicaments pour des maladies telles que la maladie de Parkinson sont d’autres causes possibles.

Les signaux d’alerte

Si en plus des spasmes involontaires, vous ressentez des étourdissements ou une vision floue, vous devriez consulter un médecin dès que possible, car cela pourrait être le signe d’un problème plus grave. Parmi les symptômes qui exigent une attention professionnelle immédiate, figurent les suivants :

  • Paupières tombantes
  • Maux de tête
  • Clignement lent
  • Problème qui persiste pendant des semaines, voire de mois
  • Écoulement inhabituel dans l’œil
  • Irritation et gonflement des yeux



[/atomik -lu-aussi ]

Quelques conseils pour soulager un tic oculaire

Lorsque les tics ont une origine émotionnelle, il est possible d’opter pour des traitements naturels, à condition que le professionnel les approuve et les recommande. Il peut s’agir d’exercices thérapeutiques, de changements de régime ou d’une activité physique.

Il est possible que votre problème soit passager et ne nécessite pas une prescription de psychotropes. Dans un tel cas, vous pouvez suivre les conseils ci-dessous .

1. Ouvrez et fermez les yeux avec force

Pour commencer, forcez votre clignotement. Fermez les yeux aussi fort que vous le pouvez, maintenez pendant 30 secondes, puis ouvrez-les avec la même intensité. L’œil générera des larmoiements qui vous aideront à vous hydrater, ce qui pourrait atténuer la sécheresse qui, comme nous l’avons déjà vu, est un facteur pouvant être à l’origine du tic.

Une alternative beaucoup plus recommandée consiste à utiliser des gouttes oculaires lubrifiantes. Cette mesure est notamment conseillée pour traiter le blépharospasme.

2. Massez l’œil

Femme stressée devant l'ordinateur faisant un massage des yeux.
Lavez-vous bien les mains avant de masser vos yeux.

Il est conseillé de toucher les yeux. Du bout des doigts, effectuez des mouvements circulaires sur les paupières pendant 20 secondes.

3. Clignez des yeux

Quelque chose d’aussi simple que de cligner des yeux plusieurs fois de suite peut réduire l’inconfort causé par le tic oculaire. Avec ce geste simple, vous allez lubrifier l’œil naturellement. Cligner des yeux rapidement peut également être un autre des conseils pour calmer le tic oculaire. 

4. Évitez les situations stressantes

Le stress et l’anxiété peuvent également provoquer un tic oculaire. Pour éviter ces problèmes, vous devez faire une pause dans toutes ces situations éprouvantes pour les nerfs. Essayez d’y aller doucement et, si vous le jugez nécessaire, vous pouvez également demander l’aide d’un professionnel.

5. Reposez-vous et mangez correctement

La façon dont vous vivez vos journées est la clé des spasmes. Le manque de sommeil et un mauvais repos peuvent provoquer un tic oculaire.

Pour éviter ce problème, assurez-vous de dormir au moins huit heures par jour. De plus, étant donné que la nutrition et le bien-être général sont étroitement liés, il est également conseillé d’avoir une alimentation équilibrée et de boire suffisamment d’eau.

6. Évitez la caféine, l’alcool et le tabac

Un autre des conseils que vous pouvez suivre pour soulager un tic oculaire est d’éviter les excès. La caféine, l’alcool et le tabac ont tendance à causer de multiples dommages dans tout le corps lorsqu’ils sont consommés de manière excessive.

Ainsi, réduire ou éviter toutes ces substances pourrait aider à atténuer le problème. De plus, faire plus d’exercice physique peut aider à améliorer la santé globale du système nerveux et à combattre les tics.

7. Gouttes ou compresses froides

Femme appliquant la brimonidine.

Si vous ressentez une sécheresse oculaire, consultez un spécialiste pour qu’il vous prescrive quelques gouttes ou un gel spécial pour hydrater les yeux. Vous pouvez également suivre les recettes de la médecine traditionnelle et le faire à la maison, et appliquer des compresses d’eau ou de camomille.

La camomille possède des propriétés pour réduire l’inflammation et provoquer un soulagement dans la zone périoculaire, c’est-à-dire près des yeux.

Cependant, gardez à l’esprit qu’il est nécessaire d’avoir l’autorisation d’un ophtalmologiste avant d’appliquer cette recette populaire. Pour son application, vous devez suivre ces étapes :

  • Préparez d’abord une infusion de camomille.
  • Attendez qu’elle atteigne une température supportable.
  • Lavez très bien la zone.
  • Faites tremper une compresse dans l’infusion, ou dans de l’eau froide.
  • Appliquez-le sur les yeux fermés et patientez pendant quelques secondes.
  • Répétez avec la compresse chaude, également pendant quelques secondes.
  • Recommencez autant de fois que l’ophtalmologiste le recommande.



[/atomik -lu-aussi ]

En cas de tic oculaire, consultez un ophtalmologiste

En somme, si vous présentez l’un des symptômes ci-dessus, l’idéal est de consulter un spécialiste pour éviter d’autres dommages. Évitez l’autodiagnostic et ne recourez pas à l’automédication .

N’oubliez pas que cet article n’est qu’un guide pour essayer d’améliorer le problème de manière naturelle et simple. Il est toujours conseillé de faire appel à un professionnel de santé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Larmes artificielles contre les yeux secs : comment les utiliser ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Larmes artificielles contre les yeux secs : comment les utiliser ?

Les larmes artificielles sont des gouttes qui simulent la composition des larmes naturelles et sont utilisées pour soulager les yeux secs.




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.