Les conséquences des disputes devant les enfants

· 10 avril 2018
Se disputer devant les enfants est l'une des pires choses que nous pouvons faire en tant que parents. Cela crée un sentiment d'insécurité, qui peut conduire, entre autres, à la colère. Soyons bien conscients de cela en tant que parents.

Les discussions dans un couple ne peuvent pas être évitées. Elles sont nécessaires lorsqu’il y a certaines situations à résoudre. Mais ce que nous devons éviter, c’est d’en faire des batailles. Et, bien sûr, essayer de ne pas avoir de disputes devant les enfants.

Les enfants qui sont témoins d’affrontements verbaux et même physiques commencent à éprouver un sentiment de détresse. Celui-ci peut se transformer en sentiments de colère, de tristesse ou de peur. Et quand ils sont bébés, les conséquences au niveau psychologique sont encore plus importantes.

Conséquences des disputes devant les enfants

1. Au niveau du subconscient, quand ils sont bébés

bébé

Les nouveaux-nés sont capables d’enregistrer dans leur subconscient les humeurs des gens autour d’eux, y compris le ton de la voix et les gestes. Tout comme ils perçoivent l’amour qui les entoure, ils ressentent aussi quand la situation est tendue. Quand le ton des voix montre de la colère ou quand les regards expriment l’agressivité.

2. Dans leur développement émotionnel

Peu importe l’ampleur des disputes, grandir dans un environnement familial tendu peut causer des troubles émotionnels profonds aux enfants. Parce que cela peut mener à des problèmes tels que l’anxiété et le manque d’estime de soi.

Un environnement calme, où l’enfant n’est pas impliqué dans les conflits entre adultes, contribue à un développement psychologique harmonieux.

Lisez aussi : 3 façons d’équilibrer la chimie du cerveau pour affronter la dépression

3. Chez un enfant d’âge préscolaire

A ce stade, les enfants n’ont pas encore pleinement développé le langage et cherchent à s’exprimer par le biais de la communication non verbale. Par conséquent, après une dispute, ils peuvent pleurer ou devenir insolents, ce qui rend difficile de les réconforter.

Les enfants plus âgés, mais encore en âge préscolaire, ne sont pas encore conscients des causes des conflits et leurs pensées encore centrées sur eux-mêmes les amènent à assumer la responsabilité de l’altercation, voire à se sentir coupables de la tension entre leurs parents.

Les réactions peuvent varier d’un enfant à l’autre. Certains agissent comme si de rien n’était, d’autres peuvent avoir peur que quelque chose de terrible leur arrive et s’isoler du monde extérieur jusqu’à ce qu’ils se sentent en sécurité.

Ils expriment souvent leur mécontentement par des changements dans le rythme du sommeil ou de l’alimentation. Ils peuvent revenir à des stades de développement plus précoces comme l’énurésie, l’irritabilité ou l’agressivité dans la pratique de leurs activités.

4. Dans le cas d’un enfant d’âge scolaire

enfant

À cet âge, ils commencent à comprendre ce qui se passe. Ils peuvent ressentir de la peur ou de l’anxiété et avoir des sentiments de culpabilité envers le père ou la mère. Cette culpabilité les oblige à prendre parti ; les filles sont souvent du côté de leur mère, tandis que les garçons ont tendance à défendre leur père.

Comment les petites discussions fréquentes affectent-elles les enfants ?

En général, les enfants finissent par s’habituer à de petites disputes fréquentes. Ce sont précisément ces dernières qui créent un climat familial instable. Dans un tel environnement, l’enfant comprend qu’un petit détail peut gâcher un moment agréable.

L’enfant peut ressentir le besoin de maîtriser la situation. Aussi, il peut arriver à ne pas exprimer ses besoins réels pour éviter tout chagrin. Les arguments violents ont des effets encore plus graves sur la confiance en soi de l’enfant.

Les enfants et les disputes avec des insultes

L’enfant ne devrait jamais être utilisé pour insulter ou aller à l’encontre de l’autre parent, surtout lorsque la séparation finale a déjà eu lieu. Il est important d’éviter les disputes, surtout les plus bruyantes, la nuit avant que l’enfant s’endorme, car c’est un moment crucial pour eux.

Des discussions existent dans toutes les familles, mais il est important de faire un effort pour être compréhensif car chaque être humain est différent. Idéalement, l’enfant devrait grandir dans un foyer heureux.

Se disputer dans un endroit éloigné des enfants

dispute

 

Les disputes devraient toujours avoir lieu là où les enfants ne sont pas présents. Ils savent peut-être que leurs parents se sont disputés, mais ils n’auront pas l’impression de faire partie de l’affrontement. Les enfants, surtout les plus jeunes, ne sont pas capables d’interpréter au-delà des mots. Ils prennent tout au pied de la lettre.

Si les enfants entendent les parents dire des phrases comme : « Assez, c’est assez ! », « J’en ai marre de toi ! », « Je ne veux plus jamais te revoir ! » Non seulement ils se sentiront blessés, mais cela créera aussi de l’insécurité pour eux parce qu’ils pensent que leurs parents peuvent se séparer.

Thérapie de couple et familiale

En cas de conflits et de problèmes, la thérapie de couple permet d’améliorer la communication et de rétablir l’équilibre entre les conjoints. La thérapie familiale est idéale lorsque l’enfant a un comportement inapproprié ou des symptômes psychosomatiques qui nécessitent une intervention professionnelle.

Dans ce processus, le thérapeute aide toute la famille afin de promouvoir des relations positives.

Visitez aussi cet article : Pardonnez à vos parents, ils ont fait du mieux qu’ils pouvaient

Parler avec les enfants

Il est parfois inévitable d’avoir une discussion en présence des enfants. Dans ces cas, il est important de leur expliquer que tous le monde se dispute, même lorsque l’on s’aime. Profitez du temps de dialogue pour expliquer qu’une dispute ne signifie pas que vous ne vous aimez pas en tant que couple, et encore moins que vous ne les appréciez plus.

Si le conflit a déjà été résolu, il peut être utilisé pour réaliser des activités en famille, mais s’il ne l’a pas été, il ne faut pas faire semblant qu’il l’est, car les enfants sont capables de percevoir la tension.

Les parents en tant que modèles

famille

Il ne faut pas oublier que les parents sont un modèle fondamental pour les enfants. Voir l’un des parents être maltraité verbalement ou physiquement par l’autre créera une blessure profonde qui peut avoir des conséquences sur la personnalité de l’enfant et sur l’adulte qu’il deviendra. Cela aura aussi des répercussions sur la vie future avec ses amis et ses relations.

Il est essentiel de leur enseigner que lorsque les gens ont des opinions différentes sur un sujet, ils peuvent toujours avoir recours au dialogue. Qu’une atmosphère de tolérance et de respect peut être créée, sans qu’il soit nécessaire de se fâcher, de crier ou de dire des mots désagréables.