Contusion costale : causes, symptômes et soins

Une contusion costale ne diffère pas beaucoup de celle que l'on peut voir sur la peau après avoir reçu un coup. Cependant, cette lésion de la paroi thoracique génère des insuffisances respiratoires.
Contusion costale : causes, symptômes et soins

Dernière mise à jour : 13 octobre, 2021

Les côtes sont des os disposés horizontalement, dont la fonction principale est de protéger les organes situés dans la cage thoracique et dans la partie supérieure de l’abdomen. Elles peuvent souffrir d’une grande variété de blessures, dont la contusion costale.

Les os humains ont deux zones bien définies : la zone corticale et la zone trabéculaire. La zone trabéculaire est beaucoup moins rigide et plus vasculaire que l’autre, ce qui la rend plus sujette aux blessures.

En termes généraux, les contusions sont des blessures causées par la rupture de vaisseaux sanguins dans une certaine zone. Une contusion costale n’est rien de plus que la rupture de certains vaisseaux sanguins dans la zone trabéculaire de l’os qui provoque la formation d’un hématome.

Les symptômes d’une contusion costale

Les symptômes présentés par les patients atteints de ce type de blessure ne diffèrent pas beaucoup de ceux présentés par les personnes ayant une fracture des côtes. Le symptôme caractéristique est une douleur dans la zone touchée, qui apparaît immédiatement après le coup.

La douleur d’une contusion costale peut durer entre 3 et 6 semaines, et elle augmente avec les mouvements respiratoires. Les autres symptômes courants sont les suivants :

  • Inflammation dans la zone de la blessure
  • Changement de couleur de la peau ou hématome cutané
  • Difficulté respiratoire
  • Spasmes musculaires du côté affecté
  • Augmentation de la douleur lors de la toux, d’éternuements ou des mouvements

Les principales causes d’une contusion costale

Toute situation pouvant blesser la paroi thoracique est susceptible de générer une contusion costale. En ce sens, le traumatisme est la cause la plus fréquente. D’ailleurs, des études montrent que les lésions murales associées aux traumatismes sont une cause majeure de morbidité et de mortalité.

Pour que les vaisseaux sanguins se rompent, il doit y avoir un transfert direct d’énergie vers la surface osseuse. Ainsi, les accidents de la circulation, les chutes ou les sports de contact peuvent en être à l’origine.

Certaines pathologies sont aussi susceptibles de provoquer une contusion costale. C’est par exemple le cas chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Soulever des objets lourds est une autre cause possible. Cette situation génère une augmentation de la pression intrathoracique et peut ainsi provoquer des blessures.

Les facteurs de risque

Il existe certaines conditions qui prédisposent les personnes aux ecchymoses, bien qu’elles ne soient pas une cause directe. Parmi elles, certaines maladies ostéoarticulaires se démarquent, comme l’ostéoporose, qui affaiblit le tissu osseux et le rend plus enclin à se casser.

Les femmes enceintes courent également un risque accru de fractures des côtes et d’ecchymoses au niveau de l’utérus hypertrophié. Des études montrent que même le moindre coup ou un épisode de toux peut provoquer une telle blessure.

Ceci peut vous intéresser : Le diabète augmente le risque de fractures

Le diagnostic

Le diagnostic d’une contusion costale est établi après description des symptômes et un examen physique adéquat. Le médecin cherchera à savoir comment la blessure s’est produite et quels sont les symptômes qui sont apparus après la blessure.

Il est également nécessaire d’écouter la respiration pour vérifier qu’elle n’est pas affectée. Le spécialiste inspectera la zone où la blessure s’est produite à la recherche d’un hématome, d’une déformation ou d’un résultat clinique d’intérêt.

Les symptômes d’une contusion et d’une fracture sont très similaires, une radiographie pulmonaire sera donc indiquée. Cet examen permettra d’établir la différence entre les deux lésions. Enfin, d’autres tests, comme une IRM ou une tomodensitométrie, peuvent être nécessaires pour exclure la présence de lésions dans d’autres organes et tissus.

Le traitement

Le traitement est très similaire à celui des fractures des côtes, de sorte qu’une intervention chirurgicale n’est presque jamais nécessaire. Cependant, la blessure ne doit pas être bandée, car elle interromprait les mouvements respiratoires, augmentant ainsi le risque de souffrir de pneumonie.

Le repos absolu est l’une des principales mesures pour favoriser une bonne régénération osseuse. Dans le cas où cela serait impossible, réduire les activités quotidiennes et éviter les mouvements brusques sont des mesures généralement plus que suffisantes.

Le médecin peut également indiquer la prise de médicaments analgésiques et anti-inflammatoires comme l’ibuprofène. Dans les cas les plus graves, un analgésique peut être injecté près de la zone lésée.

La physiothérapie respiratoire peut être utile pour les patients souffrant de troubles respiratoires. Les exercices indiqués aideront les ces patients à retrouver la capacité d’élargir la cage thoracique.

Récupération et recommandations

Une contusion aux côtes n’est pas une blessure aussi grave qu’il n’y paraît et a un temps de récupération assez rapide. L’os devrait de nouveau être fonctionne au bout de six semaines, voire 8 semaines.

Les recommandations à suivre ne vont pas au-delà du repos et de la prise des analgésiques respectifs. Cependant, certaines mesures pour réduire l’inflammation et la douleur dans la région peuvent s’avérer utiles.

  • Appliquez de la glace pendant 10 à 20 minutes là où c’est douloureux.
  • Évitez de fumer.
  • Dormez en position semi-assise et ne dormez pas du côté affecté.
  • N’effectuez pas d’activités qui génèrent de la douleur.

La contusion costale, une blessure particulière

Les contusions costales sont des blessures très similaires aux fractures. Elles ont généralement la même origine. Cependant, les ecchymoses sont des blessures moins graves, car il n’y a pas de dégradation complète de l’os, le temps de guérison est donc moins long.

Toutefois, une contusion aux côtes est une blessure qui ne doit pas être sous-estimée. La douleur qu’elle déclenche peut entraîner une insuffisance respiratoire. Il est donc préférable de consulter un spécialiste en cas de suspicion. Seul le professionnel pourra établir un diagnostic correct et indiquer le traitement approprié.

Cela pourrait vous intéresser ...
Contusion osseuse : causes, symptômes et traitements
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Contusion osseuse : causes, symptômes et traitements

Une contusion osseuse est moins grave qu'une fracture. Pourtant, vous devriez apprendre à la reconnaître mais aussi à la traiter !



  • Marro A, Chan V, Haas B, Ditkofsky N. Blunt chest trauma: classification and management. Emerg Radiol. 2019 Oct;26(5):557-566.
  • Baitner AC, Bernstein AD, Jazrawi AJ, Della Valle CJ, Jazrawi LM. Spontaneous rib fracture during pregnancy. A case report and review of the literature. Bull Hosp Jt Dis. 2000;59(3):163-5.
  • Dogrul BN, Kiliccalan I, Asci ES, Peker SC. Blunt trauma related chest wall and pulmonary injuries: An overview. Chin J Traumatol. 2020 Jun;23(3):125-138.
  • Martínez, Régulo José Ávila, et al. “Evolución y complicaciones del traumatismo torácico.” Archivos de bronconeumologia 49.5 (2013): 177-180.
  • Majercik S, Pieracci FM. Chest Wall Trauma. Thorac Surg Clin. 2017 May;27(2):113-121.
  • Senekjian L, Nirula R. Rib Fracture Fixation: Indications and Outcomes. Crit Care Clin. 2017 Jan;33(1):153-165.
  • Funakoshi T, Furushima K, Kusano H, Itoh Y, Miyamoto A, Horiuchi Y, Sugawara M, Itoh Y. First-Rib Stress Fracture in Overhead Throwing Athletes. J Bone Joint Surg Am. 2019 May 15;101(10):896-903.