Curling : ce que vous devez savoir sur ce sport d’hiver

23 avril 2021
Le curling est un sport d'hiver, extrêmement facile pour tout le monde. Continuez à lire et apprenez-en plus sur son histoire et sa pratique.

Avec l’arrivée de l’hiver, si les conditions de température et de précipitations s’y prêtent, les possibilités de réaliser certaines activités augmentent, parmi lesquelles le curling.

Avec le ski, le patinage sur glace et le snowboard, le curling fait partie de l’ensemble des sports dits d’hiver. Bien qu’il puisse également être pratiqué sur des pistes artificielles conçues pour cela.

Il nécessite peu de force et une certaine habileté, mais beaucoup plus la camaraderie, la précision et la stratégie. Pour ces raisons, on l’appelle les échecs des sports d’hiver.

Il convient de souligner que la pratique de tout type d’activité physique en hiver présente des avantages, car le corps fait une dépense supplémentaire de calories. De plus, c’est une période où les gens ont tendance à être plus sédentaires.

Quelques mots sur l’histoire du curling

Il n’y a pas d’accord sur l’origine du nom de curling. Il peut être lié aux verbes curr (« cure » en anglais) ou curl (« curvar » ou « make curls »). Les gens l’appelaient le jeu rugissant. La plupart des sources conviennent que ce jeu est né en Écosse.

Bien qu’il n’y ait pas de date exacte de sa naissance, les spécialistes pensent que ce fut au 16ème siècle. A cet égard, diverses indications liées à sa pratique ont été trouvées. Par exemple, une pierre de curling gravée à la date de 1511 fut retrouvée.

Le premier document dans lequel il est mentionné date de 1540. Quelques annotations en latin par John McQuhin. Des scènes d’un jeu similaire sont également visibles dans les peintures du peintre flamand Pieter Brueghel l’Ancien.

Le jeu a été joué sur un étang ou un lac gelé. En 1716, la première piste a été construite, au curling Kilsyth du Club en Ecosse. La taille et le poids des pierres ont varié de 2 à 10 kilogrammes.

En 1807, le curling est arrivé en Amérique, de la main des émigrants écossais qui ont fondé le Royal Montreal Curling Club dans cette ville du Canada. Au XXe siècle, il se trouva élevé au rang de sport olympique.

Une pierre de curling.
Les pierres utilisées pour le sport ont aussi leur histoire, puisque des objets anciens remplissaient cette fonction.

Comment se joue le curling ?

Le curling est un sport collectif ou d’équipe qui se pratique sur une patinoire rectangulaire assez étroite. La patinoire mesure environ 45 mètres (145 pieds) de long sur 4 quatre et demi (15 pieds) de large.

Deux équipes de 4 joueurs s’affrontent. 8 pierres sont lancées à chaque tour, 2 par joueur. Ceux-ci peuvent être aidés avec des balais, balayant pour modifier la trajectoire du lancement.

Le principe est similaire à celui du bowling, puisque l’objectif est de faire glisser les pierres pour qu’elles soient le plus près possible de la cible (appelée tee), qui se trouve à l’autre bout de la piste.

Les membres de chaque équipe lancent dans l’ordre, en alternance avec ceux de l’autre camp. Pour atteindre son objectif, différents types de lancers peuvent être effectués :

  • Amener la pierre aussi près que possible de la position de tirage.
  • Frapper les pierres de l’équipe adverse pour les sortir de la position à atteindre.
  • Placez les pierres de manière à protéger les leurs, afin que l’équipe adverse ne les frappe pas.

Concernant le score, les pierres les plus proches du centre sont comptées. Mais si celui qui suit après le centre est de l’autre équipe, un seul but sera marqué.

Ce sport se joue dans un nombre spécifié de tours. Un match peut avoir 8 à 10 tours. Bien sûr, l’équipe avec le plus de points l’emporte. Mais si à la fin des manches attendues il y a égalité, une manche supplémentaire doit être jouée.

Il y a actuellement une limite de temps pour le lancement. En ce sens, chaque équipe dispose d’un maximum de 60 minutes.

Cet article pourrait vous intéresser : Pourquoi recevoir un coup de pied dans les testicules fait-il aussi mal ?

Comment les équipes sont-elles constituées en curling ?

En curling, chaque équipe se compose de 4 membres. Cependant, les joueurs sont différenciés en fonction de leur rôle spécifique.

Meneur

C’est lui qui lance dans le premier tour, c’est-à-dire la première et la deuxième pierre. Pour cette raison, on peut dire que son lancement est plus facile, car il n’y a pas d’autres pierres. Cependant, leur placement dépendra du reste de la partie.

Une fois que le meneur a terminé ses lancers, il doit aider ses coéquipiers en balayant avec le balai pour faciliter la glissade.

Second

Comme son nom l’indique, c’est celui qui a dans le deuxième tour, donc il jette la troisième et la quatrième pierre. Puis il balaye ou aide également à balayer les terrains des coéquipiers qui le suivent.

Troisième ou vice Skip

En plus de lancer les cinquième et sixièmes pierres et de balayer le premier joueur, il marque les jeux et participe à la conception de la stratégie.

Il est comme le vice-capitaine de l’équipe. En fait, lorsqu’il est temps de lancer du skip, c’est le vice-Skip qui remplit les fonctions de capitaine, guidant ceux qui balaient.

Skip

Il est le capitaine et le joueur fondamental. En général, c’est généralement le plus expérimenté. Tout au long des extrémités, il définit la stratégie avec l’équipe, indiquant le jeu et les balayages.

Puisque les deux dernières pierres lui correspondent, il doit effectuer les lancers les plus difficiles, car la piste est très occupée et il doit être très prudent.

Découvrez aussi : 6 curiosités sur le cerveau humain

Quels sont les outils du curling

Dans la pratique du curling, en plus des pierres et des pinceaux, certains outils sont utilisés :

  • Pierres : elles sont en général de vingt kilos environ. Il y a 2 ensembles de 8 pierres chacun, d’une couleur différente. Ce sont des pierres en granit solide. En haut, elles ont une poignée coudée.
  • Brosse : elle sert à balayer la surface sur laquelle glissent les pierres, facilitant leur mouvement, leur vitesse et leur direction.
  • Slider : ce mot peut être traduit par « glissière ». C’est un gabarit qui est placé sous les chaussures du joueur pour glisser.

Dans les règles officielles, il n’y a pas de règles ou d’indications sur ce que chaque joueur doit porter. Ce n’est que dans les championnats que les tenues doivent avoir une certaine uniformité.

Le curling se joue sur la glace.
La cible est le centre vers lequel les pierres de curling sont dirigées.

Y a-t-il des contre-indications à sa pratique ?

Le curling est avant tout un jeu de stratégies. En fait, il existe des études dans lesquelles la prise de décision est analysée comme un facteur important en son sein.

Il n’y a aucune limitation d’âge ou de condition. C’est un jeu que tout le monde peut apprécier, non seulement l’aspect physique, mais aussi les bienfaits psychologiques du sport.

Cependant, comme dans toutes les activités sportives, des précautions doivent être prises pour éviter les blessures. Dans ce cas, des chutes peuvent survenir car la surface est glissante. De plus, vous devez faire attention aux pierres.

Dans de rares cas, le curling est contre-indiqué. L’un de ces cas est si vous avez une douleur lombaire aiguë, car se pencher pour faire glisser les pierres est un peu exigeant au niveau de la taille.

Enfin, selon diverses études, les asthmatiques et les personnes allergiques doivent être prudents lorsqu’ils font du sport en hiver, car cela peut constituer un risque plus important pour eux.

  • Alcaraz-Ibáñez M, Pérez-Romero A, Aguilar-Parra J, Trigueros R. Deportes de invierno adaptados: salud, diversión y competición sin barreras. En Gallego J, Alcaraz-Ibáñez M, Aguilar-Parra H, Cangas A. IV Congreso internacional de Deporte Inclusivo. Almería: Universidad de Almería, 2015.
  • Bradley JL. The sports science of curling: a practical review. J Sports Sci Med. 2009; 8(4): 495-500.
  • Drobnic F. Asma y actividad deportiva. Apuntes: Educación física y deportes. 1994; 38(4): 100-103.
  • Real Federación Española de Deportes de Hielo [En línea]. España: En el Top 10 mundial de la modalidad mixta de curling; 2020. [Fecha de   acceso: 24 de febrero de 2021]. URL disponible en: https://www.rfedh.es/espana-en-el-top-10-mundial-de-la-modalidad-mixta-de-curling/
  • Reeser J, Berg R. Self reported injury patterns among competitive curlers in the United States: a preliminary investigation into the epidemiology of curling injuries. British Journal of Sports Medicine. 2004; 38(5): http://dx.doi.org/10.1136/bjsm.2003.010298
  • Wieting S, Lamoureux D. Curling in Canada. Sport in Society. 2001; 4(2): 140-156.