Pourquoi recevoir un coup de pied dans les testicules fait-il aussi mal ?

Un coup de pied dans les testicules n'est pas quelque chose qui a lieu fréquemment mais, quand cela se produit, la douleur devient handicapante. En général, ce type d'épisodes n'a pas de conséquences néfastes.
Pourquoi recevoir un coup de pied dans les testicules fait-il aussi mal ?

Dernière mise à jour : 19 mars, 2021

Un coup de pied dans les testicules est l’une de ces expériences qu’aucun homme ne veut connaître. Un coup dans cette zone fait se plier de douleur n’importe qui. Les experts indiquent que, dans ces cas, c’est comme si le corps devenait fou.

Malgré cela, un coup de pied dans les testicules n’a presque jamais de conséquences graves, à moins qu’il soit trop fort. Cette zone est très sensible mais a aussi la capacité de récupérer rapidement, sans complications.

Quoi qu’il en soit, un traumatisme fort, lui, peut avoir des conséquences graves. Par conséquent, le mieux est de prévenir ce type de coups. Il est également important de savoir quoi faire si cela arrive. Nous allons vous en parler dès maintenant.

Pourquoi recevoir un coup dans les testicules fait-il aussi mal ?

Douleur au niveau des testicules.

Les testicules concentrent différentes terminaisons nerveuses, ce qui explique pourquoi un coup fait aussi mal à cet endroit.

Beaucoup de personnes se demandent pourquoi recevoir un coup de pied dans les testicules fait aussi mal. La raison fondamentale est que cette petite zone a une concentration de terminaisons nerveuses beaucoup plus élevée que d’autres parties du corps.

Ces terminaisons nerveuses convergent au niveau du nerf vaguequi est considéré comme une « super autoroute » de l’organisme. Ainsi, la douleur atteint d’autres zones et se transforme en cette sorte de « folie temporaire » dans le corps.

Par ailleurs, les testicules sont unis au corps de façon faible. Ils ne sont recouverts que d’une couche protectrice, la tunique albuginée et enveloppés dans un sac, le « scrotum ». Par conséquent, ils n’ont pas d’amortissement et la résistance qu’ils offrent face à un coup est très limitée.

Pourquoi a-t-on mal dans l’abdomen ?

Un coup de pied dans les testicules génère une douleur dans l’abdomen, mais pourquoi ? Les testicules commencent à se former dans l’abdomen et descendent depuis cette zone jusqu’à prendre leur place définitive. Les terminaisons nerveuses des gonades convergent dans l’abdomen.

Cela explique pourquoi, quand on reçoit un coup dans les testicules, la douleur finit par se concentrer dans l’abdomen. Tout conflue au niveau du nerf vague qui a des ramifications dans toute cette zone et dans une grande aire de la partie supérieure du corps.

C’est aussi la raison pour laquelle on ne fait pas que ressentir une douleur dans l’abdomen : on peut aussi être pris de nausées et de vomissements. Quand la douleur est très intense, il peut même y avoir des vertiges, des larmes, une augmentation de la pression artérielle et un mal de tête.

Quelles conséquences peut avoir un coup de pied dans les testicules ?

Un coup de pied dans les testicules peut déboucher sur de graves conséquences s’il est très puissant. Si la douleur ne disparaît pas dans un laps de temps compris entre 15 et 60 minutes, le plus indiqué est de se rendre aux urgences pour être examiné.

Dans certains cas, ce type de coups entraîne de graves conséquences, comme les suivantes :

  • Epididymite. C’est l’un des effets les plus fréquents d’un fort coup de pied dans les testicules. Il s’agit de l’inflammation de l’épididyme, la partie qui unit le testicule aux canaux déférents. Ceci provoque une douleur et une inflammation mais ces effets se calment de façon spontanée.
  • Déplacement du testicule. Cela se produit quand le coup fait que le testicule entre de nouveau dans le corps et reste bloqué au-dessus de la hanche. On ne sent alors plus le testicule. C’est alors une urgence médicale.
  • Torsion testiculaireLe coup de pied peut faire que le testicule remonte et tourne, provoquant la torsion du cordon spermatique. Le résultat est une douleur forte, une inflammation et le placement d’un testicule au dessus de l’autre. On doit alors consulter un médecin dans une limite de temps qui n’excède pas les six heures.
  • Rupture du testicule. Elle est peu commune et vient d’un coup extrêmement fort. Elle provoque une grande douleur, une inflammation notable, une envie de vomir et parfois un évanouissement. Il s’agit d’une urgence médicale qui requiert une opération.

Qui sont les personnes qui ont le plus de risque de recevoir un coup dans les testicules ?

Traumatisme des testicules.

Si vous pratiquez un sport régulièrement, il est recommandé d’utiliser une protection dans la zone testiculaire.

Les lésions dans les testicules, et surtout les plus graves, sont peu habituelles. Néanmoins, elles peuvent se produire et, par conséquent, on doit prendre les mesures adéquates pour les prévenir. Les athlètes sont plus sujets à ce type de problèmes.

Il est plus habituel de recevoir un coup de pied dans les testicules quand on pratique certains sports. Ceux qui jouent au football, au basket-ball ou au base-ball doivent faire plus attention, tout comme ceux qui soulèvent des poids ou suivent des routines d’exercice très exigeantes.

Conseils et prévention

La douleur est inévitable quand on reçoit un coup de pied dans les testicules, mais elle ne doit pas durer plus d’une heure. Pendant ce laps de temps, on peut avoir recours à quelques solutions simples pour soulager la douleur.

Il est ainsi recommandé de :

  • Prendre un analgésique de vente libre, comme un paracétamol ou un ibuprofène.
  • Se coucher et se détendre.
  • Mettre un sac de glace sur la zone pour soulager la douleur et réduire l’inflammation.
  • Placer une serviette roulée en dessous du testicule au moment d’aller se coucher.
  • Éviter toute activité physique intense les jours qui suivent.
  • Porter deux sous-vêtement les jours suivants pour mieux soutenir le testicule.

Le mieux, dans tous les cas, est de prévenir l’un de ces coups et, bien évidemment, les conséquences qui peuvent en découler. Si un homme réalise une activité physique intense de façon régulière, le plus indiqué est qu’il prenne note des précautions suivantes :

  • Utiliser une protection ou un suspensoir testiculaire pour sportifs. Ces équipements offrent une bonne protection. Il doit être de la bonne taille car, dans le cas contraire, il ne remplirait pas sa fonction de façon adéquate.
  • S’informer sur des accessoires additionnels. Le médecin ou l’entraîneur peuvent suggérer un autre type de protections, en fonction de l’activité ou du sport qui se pratique.
  • Informer le médecin. La douleur dans les testicules, même si vous n’avez pas reçu de coup, est un motif de consultation. On ne doit jamais prendre à la légère une douleur de ce genre.

Face à la douleur, consultez un médecin

La douleur est un symptôme important auquel on doit être attentif. Si, après un coup de pied dans les testicules, la douleur est trop intense ou ne disparaît pas progressivement, il convient d’aller consulter un médecin.

Les nausées ou les vomissements qui ne partent pas, ainsi qu’un hématome sur le scrotum, une difficulté à uriner, une hématurie ou sang dans l’urine et de la fièvre sont des signes indiquant qu’il peut s’agir d’une urgence. Par ailleurs, il est important de faire attention aux pratiques sexuelles qui incluent des coups dans les testicules.

Cela pourrait vous intéresser ...
La torsion du cordon spermatique : symptômes et causes
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
La torsion du cordon spermatique : symptômes et causes

La torsion testiculaire est la torsion du cordon spermatique. Quand cela survient, le flux sanguin vers le testicule s'interrompt.



  • Casal, J., Solari, J. J., & Monserrat, J. M. (1965). Epitelioma del escroto. Revista Argentina de Urología, 34(9-12), 661-665.
  • Vaglica, A. C. (1980). Estallido traumático de testículo. Revista Argentina de Urología, 46(1), 30.
  • Calabia de Diego, A., López Rasines, G., Hernández Rodríguez, R., Marco de Lucas, E., Lastra García-Barón, P., & Hernández Castrillo, A. (2003). Lesiones testiculares que no hay que tocar. Archivos españoles de urología, 56(3), 255-266.