Cybersécurité pour les personnes âgées : que faut-il considérer ?

Comme les enfants, les personnes âgées sont des cibles faciles pour les internautes peu scrupuleux. Comment les protéger ? Découvrez quelques astuces.
Cybersécurité pour les personnes âgées : que faut-il considérer ?

Dernière mise à jour : 22 août, 2022

Lorsque les enfants naviguent sur Internet sans surveillance, ils peuvent être victimes de cyberintimidation ou de tromperie. Et bien que ce soit l’une des populations qui reçoive le plus d’attention, en matière de cybersécurité, les personnes âgées sont également dans un état de vulnérabilité.

En effet, il existe des personnes peu scrupuleuses qui profitent de leur inexpérience dans le monde numérique pour les arnaquer ou usurper leur identité. Donc, si vous êtes âgé ou si vous connaissez une personne âgée en danger, voici quelques-unes des considérations que vous devriez mettre en pratique.

Quelques conseils de cybersécurité pour les seniors

Comme l’indique un article publié sur National Council on Aging (NCOA) , il existe de nombreuses escroqueries en ligne ciblant les personnes âgées. Par conséquent, il est conseillé de mettre en œuvre des mesures de cybersécurité lors de la navigation sur le Web. Lesquelles ? Découvrez-les ci-dessous.

1. Créez des mots de passe forts

La plupart d’entre nous créent des mots de passe basés sur la date de naissance, le nom du conjoint ou les goûts personnels. Et oui… C’est facile à retenir… Mais vous deviendrez une proie facile pour ceux qui veulent vous soutirer de l’argent en utilisant vos données !

Pour éviter cela, vous pouvez revoir ou enseigner à la personne âgée comment fonctionnent les gestionnaires de mots de passe. En termes généraux, il s’agit de programmes qui stockent les noms d’utilisateur et les mots de passe de chaque plate-forme et service sur lesquels la personne possède un compte.

Ainsi, au lieu d’apprendre un tas de mots de passe différents, vous n’avez qu’à en retenir un, celui du programme qui vous donne l’accès à tous les autres. Plutôt utile, n’est-ce pas ?

Femme âgée devant l'ordinateur.
L’une des mesures de cybersécurité les plus pertinentes est l’utilisation de mots de passe forts. Il est préférable d’éviter l’utilisation de données évidentes.



2. Ne laissez pas les mots de passe dans des endroits visibles

Il ne faut surtout pas écrire le mot de passe sur un morceau de papier collé au frigo, ou encore sur une note sur le téléphone ou l’ordinateur. Les soignants peuvent ne pas être dignes de confiance et l’un de ces appareils peut être volé ou piraté.

Ainsi, si vous souhaitez noter le mot de passe, conservez le papier dans un coffre-fort ou dans un endroit auquel seuls vous et vos personnes de confiance avez accès. Demandez également à vos petits-enfants ou enfants de vous apprendre à chiffrer le document. Bien entendu, vous pouvez l’apprendre vous-même.

3. Ne cliquez pas sur des liens et ne téléchargez pas de documents suspects

Via e-mail, via un réseau social ou encore via une application de messagerie, il est courant de recevoir des liens qui vous promettent monts et merveilles si vous cliquez sur le lien ou si vous téléchargez un document. C’est l’une des techniques de phishing les plus courantes et les personnes âgées figurent parmi les premières victimes.

Les seniors doivent faire attention à ne pas cliquer sur ce genre de liens. Pour identifier qu’il s’agit d’une arnaque possible ou d’un vol d’identité, considérez ce qui suit :

  • Le nom du destinataire est mal orthographié. Par exemple, le nom de l’institution bancaire.
  • L’e-mail est urgent. L’expéditeur demande de l’argent ou fait mention d’une situation irrégulière avec votre compte bancaire.

4. Vérifiez les sites avant d’entrer des données personnelles

Il existe des pages de banque non officielles qui ont pour but de voler les informations des internautes au moment de la connexion, informations avec lesquelles ils peuvent ensuite voler de l’argent. Par conséquent, parmi les conseils de cybersécurité, figurent les suivants :

  • Vérifiez que l’URL de la page ne comporte pas de fautes d’orthographe.
  • Vérifiez qu’il s’agit bien d’un site https et non http. Cependant, gardez à l’esprit que cela et le verrou “connexion sécurisée” ne sont pas entièrement fiables.
  • Vérifiez que le site Web dispose de la “déclaration de confidentialité” et d’une page de contact.

5. Ayez un bon antivirus

Sans antivirus, vos appareils risquent d’être attaqués par des personnes peu scrupuleuses. De ce fait, l’installation d’un antivirus devient indispensable.

Ces programmes ont parcouru un long chemin, Désormais, en plus de protéger vos appareils contre les logiciels malveillants, ils offrent d’autres fonctionnalités comme les gestionnaires de mots de passe et les outils antiphishing.

6. Gardez les programmes à jour

Un programme avec une version plus ancienne peut être une faille qui facilite l’accès aux informations pour les escrocs. Par conséquent, vous devez toujours essayer d’avoir la dernière version de tous les programmes.

Et comme cela peut s’oublier, vous pouvez paramétrer les mises à jour pour qu’elles soient réalisées automatiquement. Demandez de l’aide à l’un de vos proches ou apprenez à le faire vous-même.

Il est également sage de vérifier qu’un programme est digne de confiance avant de l’installer, car tout comme les liens et les documents suspects, ils peuvent causer beaucoup de dommages à vos appareils et à vos données personnelles.

7. Déconnectez-vous

Une session ouverte sur un appareil inconnu est l’un des moyens les plus courants de perdre des informations importantes. Assurez-vous de toujours fermer les sessions des pages des banques, des magasins en ligne, entre autres.

Bien entendu, cela ne se limite pas seulement à vos déplacements. Il en va de même pour les appareils que vous avez à la maison.

Personne âgée qui fait des achats en ligne.
Il est important de vérifier la sécurité des pages. De plus, vous devez vous déconnecter des comptes après utilisation.



À quoi d’autre les personnes âgées devraient-elles penser en matière de cybersécurité ?

En plus de ce qui précède, il existe d’autres mesures qui peuvent aider les personnes âgées ayant des problèmes de cybersécurité. Tout d’abord, il faut faire preuve de prudence au moment d’accepter des demandes d’amis sur les réseaux sociaux. De plus, il est sage de disposer d’un profil privé et de ne pas fournir d’informations personnelles à qui que ce soit.

Une autre erreur qui pourrait mettre vos données en danger consiste à effectuer une transaction bancaire alors que vous êtes connecté à un réseau Wi-Fi public. Cela inclut également les achats et même la simple connexion.

Les réseaux Wi-Fi publics sont un outil que de nombreux fraudeurs d’identité utilisent pour obtenir vos données.

Enfin, rappelez-vous que s’il y a quelque chose que vous ne savez pas faire ou que vous ne comprenez pas, vous pouvez toujours demander de l’aide, soit à un membre de votre famille, soit à une personne en qui vous avez une grande confiance. La cybersécurité doit être prise au sérieux, autrement vous pourriez vous retrouver avec des pertes considérables.

Cela pourrait vous intéresser ...
4 exercices pour exercer votre cerveau pendant la vieillesse
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
4 exercices pour exercer votre cerveau pendant la vieillesse

Il est fondamental de continuer à exercer le cerveau pendant la vieillesse. Cela permet de préserver l'état de santé de notre esprit et sa clarté.