Délicieux pot-au-feu de Galice. Apprenez à le préparer !

· 19 septembre 2018
La gastronomie de la région de Galice est non seulement délicieuse mais c’est aussi le reflet vivant du caractère de cette merveilleuse terre verte qui rend tellement nostalgiques ceux qui l’on connue.

Le pot-au-feu de Galice est un plat que nous confondons souvent avec le bouillon car il contient des ingrédients similaires. La raison est que le pot au feu est le plat principal et que le bouillon se réalise avec les restes du pot au feu. Ce plat contient une grande quantité de légumes, typiques des vergers de cette région.

Le pot-au-feu typique de Galice n’est pas un plat que l’on peut considéré comme végétarien ni végétalien, car il se prépare généralement avec de la viande et même un os ou un morceau de graisse de porc.

Rappelez-vous que le gras de porc ou le saindoux est celui qui provient de l’intestin grêle du porc et qui, en général, est fumé. Bien sûr, il existe plusieurs adaptations du saindoux que vous pourrez trouver sur le marché.

Découvrez aujourd’hui dans cet article comment préparer un délicieux pot-au-feu de Galice. Notez bien tous les ingrédients et suivez nos conseils.

Recette traditionnelle du pot-au-feu de Galice

Pour préparer cette recette traditionnelle du pot-au-feu de Galice, notez bien tous les ingrédients nécessaires :

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 1 petit chou vert ou d’une autre variété selon la saison (500 g)
  • 1 boudin noir
  • 2 chorizos ou saucisses fumées
  • 1 morceau de lard non salé
  • 1 brocoli-rave (500 g)
  • ½ kilo de pommes de terre
  • 2 os de bœuf ou de veau (la partie du genou)
  • 1 morceau de gras de porc sec, de préférence jaune (250 g)
  • 1 ¼ tasse de haricots blancs (250 g)
  • 12 tasses d’eau (3 litres)
  • sel fin
le chou pour la préparation du pot-au-feu de Galice

Préparation

  • Faites tremper les haricots blancs dans de l’eau la nuit précédant la préparation du pot au feu. Il est important de ne pas laisser les haricots dans l’eau pendant plus de 8 heures, car ils peuvent s’abîmer. Une fois prêts, vous devrez les sortir de l’eau et les réserver.
  • Dans une casserole à feu moyen, versez les trois litres d’eau, le sel, les os de bœuf ou de veau, les saucisses ou le chorizo et la graisse de porc.
  • À part, faites chauffer une casserole avec de l’eau et ajoutez les haricots sans aucun type d’assaisonnement. Quand ils atteignent le point d’ébullition, filtrez rapidement et placez-les dans la casserole avec de l’eau froide. Il faudra recommencer le processus une fois de plus avant d’ajouter les haricots à l’autre casserole avec le reste des ingrédients.
  • Puis, faites cuire tous les ingrédients pendant 30 minutes.
  • Pendant ce temps, lavez, épluchez et coupez les pommes de terre en fines tranches.
  • Puis, nettoyez et coupez le brocoli-rave (nous utiliserons uniquement les feuilles, car les tiges sont généralement très dures). Ensuite, lavez abondamment les feuilles à l’eau froide et égouttez-les.
  • Pour terminer, ajoutez les pommes de terre, les feuilles de brocoli-rave et le chou dans la casserole et laissez cuire encore 30 minutes de plus.

Quelques conseils

A propos des ingrédients

Il est très important de savoir que le chou vert n’est pas toujours facile à trouver hors saison, alors si vous ne pouvez pas vous en procurer vous pouvez le remplacer par un autre type de chou. Au moment de servir, vous devrez d’abord placer le bouillon dans l’assiette puis les morceaux de viande, les légumes et enfin les pommes de terre.

Pour le pot-au-feu, vous pouvez ajouter quelques petits morceaux de bœuf ou d’autres types de viande rouge. Les viandes blanches ne sont pas recommandées, car elles ne sont généralement pas utilisées dans cette tradition culinaire. Vous pouvez également augmenter la quantité de saucisses, de boudins et de pommes de terre, selon nos préférences.

la viande rouge dans la recette du pot-au-feu de Galice

Vous aimerez aussi découvrir ces recettes de soupe maison à base de tomate : Délicieuses recettes de soupe à la tomate faites maison

Pour l’assaisonnement

Si nous faisons un usage mesuré du sel et que nous veillons à ce que les viandes ne soient pas salées, en principe nous ne devrions pas avoir de problème avec ce plat. Cependant, si le pot-au-feu est trop salé, nous devrons ajouter un peu d’eau à la fin de la préparation. Si nous ne pouvons pas rectifier complètement le goût, il faudra retirer le quart du liquide du pot-au-feu avant de rajouter la quantité d’eau correspondante.

 

Dans le cas où les viandes seraient déjà salées, et en particulier pour le lard, il faudra le faire tremper quelques jours avant de préparer le bouillon. Bien sûr, il sera nécessaire de changer l’eau toutes les 12 heures pour que le dessalement se réalise correctement. Cependant, si le goût vous plaît, vous pouvez toujours laisser un petit morceau de lard non dessalé pour que le pot-au-feu conserve une saveur intense.

Au moment de servir

D’autre part, il convient de noter que le pot-au-feu de Galice acquiert un goût bien meilleur si on le conserve pendant quelques jours. Par conséquent, il est toujours utile de réserver ce plat pour le consommer un peu plus tard. Ou, si vous le souhaitez, vous pouvez préparer le pot-au-feu suffisamment à l’avance pour profiter de ce plat qui a un goût intense et délicieux. Ce sera un vrai succès !

Bien que le pot-au-feu de Galice soit généralement servi comme plat unique, cela ne signifie pas qu’il ne peut pas être accompagné de quelques tranches de pain artisanal. Bien que ce soit un plat que l’on consomme habituellement pendant les mois les plus froids de l’année, étant donné qu’il est très chaud, certaines personnes aiment aussi le déguster pendant l’été comme repas du soir.

Vous aimerez aussi lire cet article : Recette de soupe à l’ail spectaculaire, osez l’essayer !

La soupe à l’ail, également connue sous le nom de soupe castillane, est l’une de ces « recettes de grand-mères » traditionnelles et infaillibles. Aujourd’hui, nous vous apprenons comment faire une recette de soupe à l’ail à la fois délicieuse et économique. Nous vous présentons la recette de cette soupe nutritive et exquise d’origine espagnole, de la région de Castilla y León. C’est un plat très ancien qui constitue, en soi, toute une tradition.