Ce que vous devez savoir sur la vaginose bactérienne

· 6 février 2018
Avoir une vaginose bactérienne est, pour les femmes, une condition très inconfortable. Il n'est pas toujours possible de l'empêcher, mais il existe des facteurs qui réduisent les chances de le contracter. Dans cet article, nous vous en parlons.

Un vagin sain a toujours des bactéries. La vaginose bactérienne se produit lorsqu’il y a un déséquilibre ou une altération dans les différents types de bactéries qui se trouvent dans le vagin.

Les lactobacilles normalement sains sont les bactéries qui dominent le vagin, mais si la vaginose se développe, d’autres bactéries indésirables apparaissent, ce qui fait croître excessivement les lactobacilles.

Cette prolifération provoque des symptômes vaginaux gênants tels qu’un écoulement vaginal blanc, grisâtre ou jaunâtre anormal, en plus d’une très fortee odeur désagréable.

Avoir une vaginose bactérienne est une condition très inconfortable pour les femmes.

La vaginose bactérienne est une affection vaginale très large qui n’est pas considérée comme une maladie vénérienne ou sexuellement transmissible. Cependant, cela peut conduire à une plus grande vulnérabilité aux maladies sexuellement transmissibles.

La vaginose bactérienne (BV) est une infection vaginale qui survient habituellement chez les femmes en âge de procréer. Elle est plus fréquente chez les jeunes femmes.

Cependant, les jeunes femmes qui n’ont jamais eu de relation sexuelle peuvent développer une vaginose bactérienne.

Ceci est une infection qui est souvent associée à la grossesse. Les femmes enceintes peuvent avoir une vaginose bactérienne.

Lorsque cela se produit, les bébés sont plus susceptibles de naître prématurés ou en insuffisance pondérale. Dans le dernier cas, cela signifie que le bébé à la naissance pèse moins de 5,5 livres.

Causes

Soigner la vaginose.

La bactérie appelée Gardnerella vaginalis est la bactérie la plus répandue dans le vagin. Régulièrement, le vagin héberge de nombreuses bactéries saines et en bonne santé ainsi qu’un nombre limité d’autres bactéries potentiellement dangereuses.

Cet équilibre est altéré pour des facteurs tels que:

  • Les douches vaginales.
  • Déodorants vaginaux.
  • Utilisation d’irritants.
  • Nouveau partenaire sexuel ou de nombreux partenaires.
  • Habitude de fumer.
  • Utilisation de produits d’hygiène intime sans discernement.
  • Utilisation de dispositifs intra-utérins (DIU) pour le contrôle des naissances.
  • Sous-vêtements serrés.
  • Ne pas se laver correctement après les relations sexuelles.
  • Manque d’hygiène.
  • Maladie sexuellement transmissible.
  • PH intime modifié.

Vous devez également garder à l’esprit

  • Une hygiène vaginale excessive peut tuer la flore vaginale, ce qui rend le vagin vulnérable aux virus et commence la souffrance des douleurs indésirables.
  • Vous ne pouvez pas obtenir une vaginose bactérienne au contact des papiers toilettes, sièges de toilette, serviettes ou piscines.

Les symptômes de la vaginose bactérienne

La vaginose bactérienne n’a pas toujours de symptômes, par conséquent, certaines personnes ne le savent pas. Plusieurs fois les symptômes vont et viennent ou sont si doux que vous ne le remarquez pas.

Voici deux symptômes les plus courants de la vaginose bactérienne :

1. Perte vaginale blanchâtre ou grisâtre

Symptômes.

Lorsque vous avez une vaginose bactérienne, vous pouvez avoir un écoulement vaginal blanc ou grisâtre. En outre, le flux est présent très fortement ou en petit filet.

2. Mauvaise odeur vaginale

Les pertes ont souvent une odeur de poisson désagréable. Dans la plupart des cas, cette odeur est presque imperceptible, mais dans certains cas elles sont très fortes, principalement après rapport sexuel.

D’autres symptômes

  • Brûlures quand vous urinez.
  • Démangeaisons vaginales.
  • Inflammation.

Prévention de la vaginose bactérienne

Il n’est pas toujours possible de prévenir la vaginose bactérienne. Mais les facteurs suivants réduisent les chances de la contracter.

  • Régime alimentaire approprié et adoption d’un mode de vie sain.
  • Arrêter de fumer.
  • Abstenez-vous d’avoir des relations sexuelles.
  • Elimination des douches.
  • Réduction du nombre de partenaires sexuels.
  • Utiliser un préservatif lors des rapports.
  • Evitez les bains de mousse, les sprays d’hygiène féminine et les parfums.
  • Essuyez d’avant en arrière après avoir uriné pour éviter tout contact avec le rectum.
  • Ne pas faire de douches vaginales.

Tests pour diagnostiquer la vaginose bactérienne

Mauvaise odeur vaginale.

Le test le plus commun pour diagnostiquer la BV est l’analyse d’un échantillon de pertes vaginales ou cervicales en laboratoire. Cela permet d’identifier l’enveloppe de croissance typique des populations bactériennes, en particulier la gardnerella vaginalis.

Il existe d’autres tests qui vous indiquent les causes exactes et confirment le diagnostic. Leur utilisation est fondamentale, surtout chez les femmes enceintes. L’un de ces tests comprend l’analyse du niveau d’acidité dans le vagin, puisque les fluctuations du pH vaginal peuvent altérer l’équilibre bactérien et provoquer la BV.

Traitement

Ceci vise à ce que les symptômes se calment. La façon la plus courante de la traiter est avec des antibiotiques. Pour beaucoup de femmes, c’est un traitement efficace, mais il peut provoquer des effets secondaires tels que des nausées et des vomissements. Boire de l’alcool en combinaison avec cet antibiotique peut augmenter la gravité des effets secondaires.

Un autre traitement commun est l’utilisation de produits de soins intimes. La plupart de ces produits restaurent le niveau de pH vaginal. Assurez-vous toujours d’utiliser un produit naturel qui traite la vaginose bactérienne et qui à son tour restaure la flore vaginale en aidant à prévenir de futures infections.

Conseils utiles pour prévenir ou éviter sa récurrence

  • Le vagin a un mécanisme de nettoyage naturel, il n’est pas nécessaire d’introduire de l’eau et du savon dès que nous nous lavons.
  • Laver la zone vaginale avec de l’eau et un savon doux une fois par jour est suffisant.
  • Evitez l’utilisation excessive de savons, d’huiles, de bulles, d’antiseptiques et d’autres produits chimiques pendant le bain.
  • Evitez l’utilisation de détergents puissants pour laver les sous-vêtements.

Traitements naturels de la vaginose bactérienne

Les traitements avec des produits naturels fournissent, dans de nombreux cas, la meilleure ressource pour traiter la vaginose bactérienne. En outre, ils n’ont pas d’effets secondaires et les coûts sont inférieurs aux traitements chimiques.

1. Vinaigre de cidre de pomme

Vinaigre de cidre de pomme.

Avec ses propriété antibactériennes, il augmente le niveau d’acidité du vagin, provoquant la mort des bactéries pathogènes et le rétablissement de l’équilibre des niveaux de pH.

Ingrédients

  • 2 tasses (500 ml) de vinaigre de cidre de pomme
  • eau (595 litres/baignoire standard)

Préparation

  • Ajoutez le vinaigre de cidre de pomme à l’eau du bain.
  • Plongez dans la baignoire pendant 20 minutes.
  • Avec une serviette séchez votre zone vaginale délicatement.
  • Répétez cette procédure une fois par jour jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux.

2. Yaourt naturel

Il est riche en probiotiques, ceux-ci agissent sur les bactéries nocives.

Ingrédients

  • Yaourt nature
  • Boule de coton

Préparation

  • Avec un coton, appliquer le yaourt sur la zone infectée.
  • Laisser agir pendant 30 minutes.
  • Rincer.
  • Effectuer cette procédure 3 fois par jour pour obtenir de meilleurs résultats.

3. Huile d’arbre à thé

En raison de ses propriétés antibactériennes, elle est idéale pour traiter les bactéries. De plus, son arôme vous aide à neutraliser la mauvaise odeur produite par les pertes vaginales.

Ingrédients

  • 5 gouttes (1/4 ml) d’huile de thé
  • 1 tasse (250 ml) d’eau chaude

Procédure

  • Dans un bol, mélangez les gouttes d’huile d’arbre à thé à l’eau tiède.
  • Avec le mélange, rincez la zone vaginale.
  • Répétez ce processus tous les jours pendant 3 ou 4 semaines.

4. Huile de noix de coco

Huile de coco.

L’huile de noix de coco a des propriétés antibactériennes efficaces. Sa vertu provient des acides gras qu’elle contient.

Ingrédients

  • 5 cc d’huile de noix de coco
  • 1 tampon

Préparation

  • Faites tremper le tampon dans l’huile de coco.
  • Insérez-le dans votre vagin pendant 2 heures.
  • Rincez la zone lorsque vous avez terminé.
  • Répétez la procédure une fois par jour.

Vous pouvez également ajouter de l’huile de coco dans votre alimentation quotidienne pour ajouter un coup de pouce antibactérien à votre système immunitaire.

5. Huile d’origan

L’huile d’origan peut être utilisée pour lutter contre les germes (bactéries) responsables de la vaginose bactérienne. C’est l’un des meilleurs antibiotiques naturels. Des études sur l’huile d’origan montrent qu’elle est efficace contre la plupart des souches de bactéries.

Ingrédients

  • 2-3 gouttes d’huile d’origan (0,20 ml)
  • 1 cuillère à soupe d’huile de coco (15 ml)

Procédure

  • Mélangez l’huile d’origan avec une cuillère à soupe d’huile de coco.
  • Appliquez ce remède dans le vagin.
  • Laissez agir pendant 2 heures.
  • Répétez jusqu’à ce que vous voyez une amélioration des symptômes de l’infection.

La vaginose bactérienne peut provoquer certains problèmes de santé graves, tels que :

  • Susceptibilité de contracter le VIH lors de rapports sexuels avec une personne infectée par le virus.
  • Si vous avez le VIH, plus de chances de le transmettre à votre partenaire sexuel.
  • Risque accru de contracter une MST comme la gonorrhée et la chlamydia. Ces bactéries peuvent causer une maladie inflammatoire pelvienne – EIP, cela peut rendre plus difficile voir impossible le fait d’avoir des enfants.