Earthing : les bienfaits du contact avec la terre

22 mai 2020
Le earthing consiste à marcher pieds nus sur la terre afin de revenir à la nature originelle de l'Homme. La pratique régulière de cette activité contribuerait à favoriser le bien-être. Nous vous invitons ici à en savoir plus sur le sujet.

Dans la vie, il y a peu de plaisirs aussi simples et jouissifs que le earthing. Peu nombreuses sont les personnes qui n’apprécient pas de marcher pieds nus sur le sable. Ou encore d’être en contact avec l’herbe humide.

Ces expériences si agréables, et qui plus est gratuites ou très économiques, apportent d’énormes bienfaits pour la santé. Le earthing signifie se connecter à la terre. Et cette connexion ne se traduit pas seulement par l’activation des terminaisons nerveuses des plantes des pieds. En effet, cette activité peut nous aider à soigner notre âme.

Le earthing, qu’est-ce que c’est ?

Une femme pratiquant le earthing en pleine nature

Le terme earthing provient du terme anglais earth qui signifie “terre” et qui désigne également la planète Terre. Le terme earthing renvoie donc à une connexion avec la terre. Cette activité est aussi connue sous le nom de grounding, terme formé à partir du mot anglais ground qui signifie “sol”. Les termes earthing et grounding renvoient tous deux à la même activité.

Le earthing ou grounding consiste à établir une connexion entre notre corps et l’énergie électrique qui émane de la terre. Certaines études soutiennent que ce contact avec la terre est à la fois bénéfique pour la santé physique et la santé mentale.

Les défenseurs de cette activité affirment que l’Homme, à l’origine, était connecté à la terre, car il marchait sans cesse pieds nus, un fait banal autrefois qui s’est perdu au fil du temps avec la modernisation. Selon ces défenseurs, la modernité nous a éloigné de cette connexion ancestrale (port de chaussures, tapis…), raison pour laquelle nous serions, de nos jours, complètement déconnectés de la terre.

Les recherches sur le sujet montrent que la fonction physique des personnes qui pratiquent cette activité s’améliore considérablement. La diminution de la fatigue, l’atténuation de la douleur et l’amélioration de la dépression seraient d’autres bienfaits possibles.

Quant aux personnes qui pratiquent cette activité, elles affirment qu’elles ressentent moins de tensions musculaires et un certain calme spirituel, comme si la Terre-Mère les aidait à retrouver une bonne santé.

Lorsque nous marchons pieds nus sur la terre, les connexions électriques de la nature agissent sur l’organisme. C’est sur cette croyance que se base le earthing et c’est la raison pour laquelle les adeptes sont de plus en plus nombreux.

C’est le thérapeute Clint Ober qui est à l’origine de cette activité. Selon lui, après trente minutes de marche pieds nus, les charges électriques du corps s’équilibrent, raison pour laquelle cette activité a un impact bénéfique sur la santé.

Cet article peut également vous intéresser : Les animaux de compagnie pour notre santé physique et mentale

Les bienfaits du earthing

Le earthing, ou la connexion avec la nature

Nombreux et de nature variée sont les bienfaits attribués au earthing, des bienfaits qui, toutefois, n’ont pas encore été prouvés scientifiquement. Les bienfaits que nous énumérons ci-dessous sont anecdotiques et font l’objet d’études qui ne fournissent pas encore de suffisamment de preuves.

  • Désinflammation : le contact avec la terre réduirait l’inflammation et les dommages au niveau de certaines cellules
  • Propriétés antioxydantes : ceux qui pratiquent cette activité affirment que la connexion avec l’énergie électrique de la terre a un fort potentiel antioxydant, mais aucune preuve scientifique ne prouve cette affirmation pour le moment
  • Effets relaxants : cette activité contribue à réduire l’anxiété en favorisant le calme et l’équilibre du système nerveux
  • Meilleure énergie : se connecter à la terre permet de gagner en énergie et en vitalité
  • Synchronisation du corps avec le temps : pratiquer cette activité permet de bien se reposer la nuit et de se sentir bien le lendemain
  • Diminution du stress : il est question de se déconnecter pendant un moment des tâches du quotidien afin de retrouver le sens originel de la vie

Cet article peut également vous intéresser : 13 stratégies pour libérer votre esprit et gérer votre monde émotionnel

Comment pratiquer cette activité ?

Si vous souhaitez suivre la tendance ou vérifier si les bienfaits cités sont bel et bien vrais, il vous suffit de suivre les mesures ci-dessous, lesquelles sont très simples, étant donné que la connexion entre l’Homme et la terre est innée et ne requiert aucun grand effort.

  • Marchez pieds nus dès que vous en avez l’occasion : sur la terre, sur l’herbe, sur le sable… Marcher pieds nus permet d’activer les points énergétiques situés sur les plantes des pieds
  • Soyez en contact avec l’eau : l’eau aide à canaliser l’énergie. C’est pourquoi il est recommandé de se laver fréquemment les mains, de pratiquer la natation, de se doucher, entre autres. Pour les adeptes de cette activité, l’eau fonctionne comme un conducteur
  • Connectez votre lit à une prise de terre : certains ont recours à un morceau de tissu, d’autres à un câble ou à un fil métallique. Cette connexion contribuerait à jouir d’un bon repos et à se réveiller en pleine forme
  • En plus des indications ci-dessus, il existe des tapis spéciaux sur lesquels poser ses pieds pendant le travail

Vous l’aurez compris, les bienfaits de cette activité sont, à priori, considérables. Loin d’être une activité néfaste, le earthing pourrait bien contribuer au bien-être général, mais il n’y a pas encore suffisamment de preuves scientifiques pour affirmer cela.

  • Chevalier, G., & Mori, K. (2007). The effect of earthing on human physiology part 2: Electrodermal measurements. Subtle Energies & Energy Medicine.
  • Chevalier, G., Patel, S., Weiss, L., Chopra, D., & Mills, P. J. (2019). The Effects of Grounding (Earthing) on Bodyworkers’ Pain and Overall Quality of Life: A Randomized Controlled Trial. Explore.
  • Chevalier, G., Sinatra, S. T., Oschman, J. L., Sokal, K., & Sokal, P. (2012). Earthing: Health implications of reconnecting the human body to the Earth’s surface electrons. Journal of Environmental and Public Health. Sokal, K., & Sokal, P. (2011). Earthing the human body influences physiologic processes. Journal of Alternative and Complementary Medicine.
  • Sokal, P., & Sokal, K. (2011). The neuromodulative role of earthing. Medical Hypotheses.