En quoi consiste la méthode Bonapace de préparation à l’accouchement ?

5 octobre 2020
La douleur est l'une des préoccupations majeures des femmes enceintes au moment de l'accouchement. Mais grâce à un savoir et des connaissances, il est possible de la réduire et de la gérer sans stress.

Le travail de l’accouchement peut être une expérience douloureuse. La contraction des muscles ainsi que la pression sur le col de l’utérus et le vagin forcent les limites du corps de la femme et produisent une intense douleur. La méthode Bonapace est une nouvelle technique qui vise à diminuer cette douleur par des moyens naturels.

En effet, la méthode Bonapace fut créée à Québec, au Canada, par Julie Bonapace, spécialiste en thérapies de la douleur. Il s’agit d’un processus éducatif pour apprendre à gérer des techniques de réduction de la douleur pendant l’accouchement sans avoir besoin d’aides pharmacologiques ni d’interventions médicales.

Selon des études réalisées par la doctoresse Bonapace à l’Université de Québec, la méthode Bonapace diminue de 45 % l’intensité de la douleur ainsi que les inconforts de la naissance.

Les 3 mécanismes de la méthode Bonapace

Entraînement avec la méthode Bonapace de préparation à l'accouchement.

“La méthode Bonapace est une forme de préparation à l’accouchement qui vise à réduire la douleur sans intervention médicale ou pharmacologique.”

Par ailleurs, la méthode Bonapace se compose de 3 mécanismes principaux :

  1. Contrôle du système nerveux central, qui comprend la respiration, la relaxation et le détournement de l’attention pour moduler les douleurs.
  2. Théorie de la porte de contrôle qui consiste à faire des massages légers sur la zone douloureuse afin de bloquer les signaux nerveux dans la colonne vertébrale.
  3. Un contrôle pour inhiber les douleurs qui vise à déclencher des douleurs légères dans d’autres zones du corps afin de diffuser la douleur du travail. Lorsque le cerveau cherche l’origine de la nouvelle douleur, il libère des endorphines dans tout le corps. Sauf dans la région de la nouvelle douleur. Ainsi, les endorphines soulagent les douleurs produites par l’accouchement.

D’autre part, la douleur de la femme est évaluée toutes les 15 minutes pendant l’accouchement dans le but de déterminer la technique à appliquer.

Lisez également : Accouchement dans l’eau: tout ce qu’il faut savoir

L’éducation des couples

Lors de la méthode Bonapace, l’entraînement et la participation du père est fondamental car il aide la future mère à contrôler la respiration. De plus, c’est lui qui fait les massages et applique la pression avec les mains et les pieds dans le dos afin de déclencher d’autres douleurs.

Pour apprendre à gérer les techniques de la méthode Bonapace, les deux parents commencent à réaliser des formations et entraînements à partir des 6 mois de grossesse. Ces cours consistent en 8 heures d’enseignements de la méthode Bonapace, et 8 heures d’informations sur les méthodes d’accouchement traditionnelles, la grossesse et le processus de naissance.

10 conseils pour surmonter la douleur grâce à la méthode Bonapace

L’éducation

Une femme enceinte qui se touche le ventre.

“Une partie importante de cette méthode est l’information. Elle permet effectivement de connaître le moyen approprié de donner naissance dans chaque cas.”

Plus l’on en sait sur l’accouchement et la grossesse, plus il est facile de gérer la douleur. La doctoresse Bonapace recommande d’apprendre à gérer différentes techniques car les besoins peuvent changer pendant l’accouchement.

Découvrez aussi : 4 bienfaits des cours de préparation à l’accouchement

Disposer du soutien de son partenaire ou d’une personne proche

Les études démontrent que les femmes qui ont une personne de confiance à leur côté éprouvent moins de douleur. Et nécessitent moins d’aides pharmacologiques ou d’intervention médicales que celles qui accouchent seules.

Par conséquent, la préparation de cette personne est fondamentale car elle sera le soutien de la mère pendant tout le processus. En outre, le fait d’avoir quelqu’un qui sait comment réagir à chaque instant aide à instaurer la confiance et à réduire le stress.

Rester active pendant l’accouchement

La douleur aide à ajuster le corps et à faciliter le passage du bébé dans le bassin. Lorsque cette douleur est éliminée avec des calmants ou une anesthésie, on perd la sensation et la communication physique entre le bébé et la mère.

Utiliser des mantras

Une femme qui se détend.

“Lors de la préparation, les techniques de relaxation et de méditation sont la base du contrôle de la douleur pendant l’accouchement.”

Les mantras aident à la relaxation et à la concentration. En particulier le “Ohm” aide à la respiration et à l’ouverture du diaphragme. Ce qui crée de l’espace dans le bassin pour le confort du bébé.

Des massages: un élément essentiel de la méthode Bonapace

Lorsque l’on crée une sensation stimulante dans la zone de la douleur, on bloque les signaux de douleur transmis au cerveau. Les massages du dos, des cuisses et des jambes favorisent la détente dans tout le corps.

Utiliser de l’eau

L’eau à une température adéquate aide à relaxer les muscles. L’effet de l’eau dans le corps bloque donc les signaux de douleur envoyés au cerveau. Les bains d’eau chaude sont recommandés à toutes les étapes de la grossesse, y compris pendant l’accouchement.

Usage de la glace

Des glaçons dans la main.

“La glace dévie la douleur du système nerveux en stimulant la libération d’endorphines.”

Quand les contractions commencent, la femme peut mettre les mains ou les pieds dans un récipient avec de la glace et de l’eau. La “douleur mineure” produite par la glace aidera à libérer des endorphines qui agiront comme un analgésique. Immédiatement, la douleur des contractions diminuera.

Appliquer l’acupuncture selon la méthode Bonapace

Les effets calmants de l’acupuncture ont été prouvés par plusieurs études. Dans le cas de la méthode Bonapace, elle est utilisée lorsque la douleur devient plus fréquente et plus intense. Afin de créer un deuxième point de douleur.

Se parler à soi-même

Les pensées créent des émotions qui affectent le corps. Parler intérieurement pour transmettre le calme et se rassurer que tout va bien, aidera à créer des sensations de soulagement et à réduire le stress.

Technique de libération émotionnelle

Cette technique associe la médecine traditionnelle chinoise et la psychologie. Elle consiste en l’application de l’acupuncture sur des points spécifiques tout en exprimant les émotions et en expliquant les douleurs au moment de l’accouchement. Ce faisant, le cortisol à l’origine du stress est réduit.

  • Evaluation of the Bonapace Method: a specific educational intervention to reduce pain during childbirth Julie Bonapace, Nils Chaillet, Isabelle Gaumond, Émilie Paul-Savoie, and Serge Marchand. Département des Sciences de l’Éducation, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Rouyn-Noranda, Québec, Centre de Recherche de l’Hôpital Sainte-Justine, Université de Montréal, Montréal, Québec, Département de chirurgie, Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Québec. (2013). https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3772779/
  • The Bonapace Method. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3772779/