Encéphalite : symptômes, causes et traitement

2 juin 2020
L'encéphalite provoque souvent de la fièvre, des maux de tête et de la fatigue. Elle peut conduire au coma et même à la mort. C'est une maladie très grave qui, malheureusement, touche le plus souvent des enfants de moins d'un an.

L’encéphalite est une maladie qui implique une inflammation du cerveau. Il s’agit d’une pathologie qui est généralement causée par une infection virale, bien qu’elle puisse avoir de nombreuses autres causes. De fait, la plupart du temps, il s’agit d’une complication d’autres maladies infectieuses.

Heureusement, l’encéphalite est rare. Ces dernières années, l’incidence de l’encéphalite a été considérablement réduite, grâce à la vaccination généralisée et aux programmes officiels. Pourtant, la population la plus touchée est celle des enfants.

On estime qu’il y a entre 5 et 10 cas pour 100 000 enfants. Malheureusement, la plupart d’entre eux se produisent pendant la première année de vie. C’est une situation compliquée qui met la vie du malade en danger.

Les causes et les symptômes peuvent être confondus, et il est essentiel de détecter la maladie à un stade précoce. C’est pourquoi nous expliquons dans cet article ce qu’est l’encéphalite, ses causes, ses symptômes et son traitement.

Quelles sont les causes de l’encéphalite ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, l’encéphalite consiste en une inflammation du tissu cérébral. C’est une pathologie qui peut avoir des causes multiples, bien que la grande majorité des cas soient causés par un virus. Cependant, il peut également s’agir d’une infection bactérienne.

Lorsque l’infection se produit directement dans le cerveau, elle est appelée encéphalite primaire. Cependant, il se peut que l’infection commence ailleurs dans le corps et, par migration, finisse par affecter le cerveau : c’est l’encéphalite secondaire.

Chez les enfants, les virus directement impliqués sont le virus de la rubéole, la rougeole et les oreillons. Heureusement, il existe des vaccins contre ces agents. D’autres causes le sont :

  • Virus de l’herpès : l’herpès simplex, Epstein-Barr ou la varicelle peuvent tous en être la cause
  • Virus de la rage : généralement transmis par les morsures d’animaux
  • Entérovirus : comme la polio
  • Méningite bactérienne : lorsqu’elle n’est pas traitée correctement
  • Parasites

Il est important de noter que l’encéphalite en elle-même n’est pas une maladie contagieuse. Ce qu’il faut prendre en compte, c’est la cause qui l’a produit. De plus, comme nous l’avons déjà mentionné, elle peut être le résultat d’autres processus, comme le cancer.

Une encéphalite illustrée

Vous pourriez aimer : 6 symptômes de la méningite que les parents ne doivent pas négliger

Quels sont ses symptômes ?

Comme la plupart des cas sont causés par un virus, les premiers symptômes peuvent être très peu spécifiques. Par exemple, la fatigue, les douleurs musculaires et les maux de tête sont typiques. De plus, la fièvre est généralement présente.

Lorsque la maladie progresse, les symptômes sont généralement plus intenses. Il peut y avoir des crises, des pertes de conscience et même des problèmes d’élocution. Il arrive aussi que certaines personnes perdent leur sensibilité dans certaines zones du corps.

Dans le cas des bébés, il peut être très difficile d’apprécier les symptômes. Les enfants peuvent être irritables, vomir ou ne pas se nourrir correctement. Dans les cas les plus graves, un coma peut en résulter. Si elle n’est pas traitée, l’encéphalite entraîne la mort.

Une IRM du cerveau pour repérer une encéphalite

Vous pourriez être intéressé : Qu’est-ce que la méningite ?

Quel est le traitement de l’encéphalite ?

Afin de diagnostiquer cette maladie, différents tests et études doivent être effectués. Tout d’abord, les tests sanguins et urinaires sont essentiels. Cela permettra d’orienter le diagnostic et les causes possibles.

En général, une IRM ou une tomodensitométrie est effectuée pour examiner le cerveau. Parfois, une ponction lombaire est nécessaire. Cela implique l’extraction du liquide céphalorachidien qui, une fois analysé en laboratoire, peut confirmer la cause.

Pour traiter l’encéphalite, la première chose à faire est de maintenir la personne stable et au repos. Le traitement comprend des médicaments contre la douleur comme l’acétaminophène et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Que faire face aux symptômes de l’encéphalite ?

Bien que chez l’enfant ce soit une pathologie difficile à diagnostiquer, certains signes peuvent orienter la suspicion. Chez l’adulte, ce sera la présence de maux de tête intenses et de fièvre, plus une certaine altération des fonctions cognitives.

Un traitement spécifique existe pour certains virus provoquant l’encéphalite. Cependant, ce n’est pas toujours le cas. Il est très important que vous consultiez un médecin si vous avez des symptômes. L’encéphalite est une maladie qui est potentiellement mortelle.

 

  • Meningitis y encefalitis : National Institute of Neurological Disorders and Stroke (NINDS). (n.d.). Retrieved March 12, 2020, from https://espanol.ninds.nih.gov/trastornos/meningitis_y_encefalitis.htm
  • Encefalitis – Enfermedades cerebrales, medulares y nerviosas – Manual MSD versión para público general. (n.d.). Retrieved March 12, 2020, from https://www.msdmanuals.com/es-es/hogar/enfermedades-cerebrales,-medulares-y-nerviosas/infecciones-cerebrales/encefalitis
  • Vizcaíno, María Jesús Guasp, H. Ariño, and J. Dalmau. « Encefalitis autoinmunes. » Revista de neurología 66.2 (2018): 1-6.
  • Rodríguez, Marivis Helena Polania, et al. « Encefalitis viral por herpes virus simple. » An Med (Mex) 61.4 (2016): 296-299.
  • Domínguez-Gil, Marta, et al. « Virología: diagnóstico sindrómico de meningitis y encefalitis. » Enfermedades Infecciosas y Microbiología Clínica 38 (2020): 19-23.