Entretien et maintenance d'un tapis roulant à domicile

Tirer le meilleur parti d'un tapis roulant nécessite quelques tâches d'entretien de base. Ces tâches offrent un fonctionnement plus efficace et une durée de vie plus longue.
Entretien et maintenance d'un tapis roulant à domicile

Dernière mise à jour : 09 janvier, 2022

Un tapis roulant ou tapis de course est un appareil idéal pour s’entraîner sans sortir de chez soi. Il est possible de concevoir des routines pour les débutants et les coureurs avancés avec cet appareil. Cependant, pour assurer son bon fonctionnement, il est important de connaître les détails de son entretien.

Le nettoyage régulier des pièces exposées, l’application de lubrifiants et le réajustement de la bande de roulement sont des tâches qui permettront de prolonger la durée de vie de l’appareil. Comme il s’agit d’une machine coûteuse, sur laquelle une pression constante est exercée, il convient de faire attention aux éventuels dommages.

Prendre juste un moment pour vérifier et entretenir un tapis roulant peut améliorer l’efficacité de cette machine. Et aussi vous faire économiser sur les coûts de pièces de rechange ou sur l’achat d’un nouvel appareil.

Comment entretenir un tapis roulant ?

Profiter des nombreux bienfaits offerts par les tapis roulants s’accompagne de la responsabilité d’en prendre soin. Pour cela vous devez disposer de quelques éléments, comme un chiffon ou une serviette humide, une brosse, une crème nettoyante pour les pièces en plastique et un spray lubrifiant. Avant de commencer, tenez compte des conseils suivants :

  • Hydratez soigneusement l’appareil pendant l’utilisation. Évitez de le mouiller ou de trop l’humidifier avec de l’eau.
  • Ne l’exposez pas au soleil, surtout ceux qui ont un écran numérique ou une carte électronique.
  • Ne les utilisez pas trop d’heures consécutives, afin d’éviter de surchauffer le moteur.
  • Protégez l’appareil des poils d’animaux, car ils peuvent se retrouver à l’intérieur de l’appareil.
  • Ne mettez pas de savon sur la bande de roulement ou sur l’écran.
  • Chaque fois que vous entretenez votre tapis, il doit être éteint et débranché.
  • Vérifiez la température du moteur. Pendant l’utilisation, il est normal qu’il devienne un peu chaud, mais il ne doit pas dépasser 50 degrés Celsius. Vous devez pouvoir poser votre main sur le couvercle sans vous brûler ; autrement, l’appareil est défectueux.
  • Gardez le manuel du fabricant , car il contient des données spécifiques au modèle.
Tapis de course à la maison.

7 étapes pour entretenir un tapis roulant

1. Nettoyage général

Prendre soin du tapis roulant commence par un nettoyage régulier de ses composants. Elle peut être effectuée après chaque utilisation, afin d’éviter l’accumulation et le stationnement de la sueur. La transpiration provoque une oxydation des pièces métalliques. De plus, elle favorise l’apparition de champignons.

Passez un chiffon humide ou une serviette désinfectante sur les parties exposées de l’appareil. Retirez la poussière qui s’accumule sur les côtés de la bande de roulement ou sous la machine. Il est conseillé de prévenir l’accumulation de poussière, afin qu’elle ne s’infiltre pas dans l’appareil.

2. Lubrification

C’est la tâche la plus importante de l’entretien d’un tapis roulant. La lubrification évite une usure accélérée de la bande de roulement /courroie et du pont inférieur. Cependant, avant d’entamer cette tâche, vous devriez consulter le manuel du fabricant, car certains modèles incluent une cire de graissage automatique.

Dans ces cas, la lubrification peut être effectuée de manière plus sporadique ou même ne pas être nécessaire. Dans les appareils manuels, cette tâche doit être effectuée tous les 3 mois ou au bout de 40 heures d’utilisation. Il existe des produits sous forme spray, à base de silicone ou de paraffine.

Placez le lubrifiant sur la plate-forme, c’est-à-dire sous la bande de roulement, en la soulevant par les côtés, et répartissez le produit dans la partie inférieure. Empêchez-le d’entrer en contact avec la ceinture, afin qu’il ne devienne pas glissant.



3. Nettoyage du moteur

Un nettoyage des pièces internes doit être effectué au moins 3 fois par an. Cela implique de retirer le capot du moteur, situé sur la partie inférieure avant, et de le dépoussiérer doucement. La machine doit être éteinte et débranchée à ce moment-là.

4. Alignement

Vérifiez que la bande de roulement passe par le centre de la plate-forme. S’il y a des écarts sont identifiés, cela signifie qu’il est mal aligné. Il faut donc serrer les boulons à l’arrière.

5. Tensions

En plus de l’alignement, vous devez vous assurer que la bande de roulement fonctionne avec une bonne tension. Dans les nouvelles machines, elles sont généralement déjà ajustées, mais avec la fréquence d’utilisation, il est courant qu’elles s’étirent. Cette tâche est importante, car une courroie trop tendue peut endommager le moteur et les rouleaux.

6. Changement de la sangle

Malgré les tâches d’entretien, un changement de courroie est nécessaire de temps à autre. Pour savoir quand ce moment est venu, recherchez des signes d’usure en passant votre main sur la bande de roulement, toujours avec la machine éteinte et débranchée.

Si la surface est très rugueuse, elle doit être renouvelée. Il convient d’effectuer ce contrôle tous les 2 ou 3 mois, selon la fréquence d’utilisation. Une courroie fortement usée peut affecter la durabilité du pont.

7. Système électrique

Enfin, le système électrique caractéristique des machines modernes doit être pris en charge. Les écrans électroniques fonctionnent par ordinateurs, donc une connexion électrique de qualité favorise leur entretien.

L’utilisation de prises électriques dédiées avec un parasurtenseur permet d’éviter les surcharges et protège l’appareil contre les pannes soudaines. De plus, vous devez vérifier les câbles d’alimentation de temps à autre.

Quand consulter un professionnel ?

Lors de la maintenance des secteurs internes de la machine, il est possible que vous ayez des doutes. Dans ce cas, il est préférable de solliciter l’aide du fabricant ou d’un technicien professionnel. Ne pas le faire peut aggraver la situation et entraîner des coûts de réparation plus élevés.

Évitez les prises partagées pour le tapis roulant.
Il est préférable que l’appareil ait sa propre prise unique. Et si vous ajoutez un réducteur de tension, ce sera encore mieux.

Les bienfaits d’avoir un tapis roulant à la maison

Entretenir votre tapis de course personnel vous permettra de profiter plus longtemps de ses nombreux bienfaits. Ce type de machines représentent un investissement, mais vous économisez un abonnement à la salle de sport.

De plus, vous pourrez vous entraîner les jours de pluie, quand aller à la salle de sport ou aller courir dehors devient plus difficile. Cet appareil vous permet de programmer des routines, d’activer des temporisateurs et de régler la vitesse.



Au-delà des contrôles et pièces de rechange indiqués à intervalles de temps estimés, il est important de prêter attention au fonctionnement quotidien de l’appareil. L’identification précoce des défauts, des bruits inhabituels ou d’une circulation plus lente vous permettra d’éviter que d’autres composants ne se détériorent.

Il est conseillé de placer un tapis sous la machine. Le sol est ainsi protégé, le bruit est réduit et l’accumulation de poussière dans la partie inférieure est évitée.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les 10 meilleurs exercices de vitesse pour améliorer vos performances
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les 10 meilleurs exercices de vitesse pour améliorer vos performances

Effectuer une routine d'entraînement appropriée qui comprend des exercices de vitesse est la clé pour atteindre son pic de performance.